À bout de souffle

J’écris cet article très tard le soir, en fait, mes articles sont programmés pour être publiés à une heure du matin chaque jour et en ce moment-même, il ne me reste que quelques minutes avant cette échéance.

J’ai passé la journée  à programmer nos sites Web pour notre changement d’affiliation qui entre en vigueur le 1er novembre. Cela avance bien, le site en français est pour ainsi dire terminé et l’anglais devrait être réglé d’ici 24 heures. C’est une course folle pour tout mettre à jour, commander de nouvelles fournitures administratives et de marketing et aviser toutes les associations et compagnies d’assurances professionnelles.

Comme nous avons été très occupés par ce changement ces derniers temps, nous n’avions pas décoré pour l’Halloween. Charmante Ado qui ne voulait pas faire du porte à porte cette année, insistait pour que je décore car elle voulait distribuer les friandises. Pas de décoration veut dire pas de visiteurs habituellement, surtout en milieu semi rural comme chez nous, où les enfants parcourent, la distance entre les maisons en voiture. accompagnés de leurs parents.

J’ai donc pris une pause de l’informatique juste avant que Charmante Ado arrive de l’école pour aller installer les décorations…sous la pluie. Je suis rentrée complètement trempée et peu de temps après, les petits monstres ont commencé à arriver. Cela a été un tel succès que j’ai dû envoyer Tendre Moitié acheter deux autres boîtes de friandises.

Finalement, Charmante Ado n’a pas fait la distribution car elle a été appelée pour aller travailler à la Maison de Jeunes. Elle est allée  s’occuper du groupe des 8 à 12 ans, mais il n’y a pas eu beaucoup d’achalandage. En fait, les seuls jeunes qui se sont présentés sont ceux qui étaient venus à la maison et ne la voyant pas, avaient demandé où elle était. Ils sont tous allés la voir à la Maison des Jeunes.

Ce fût une année record cette fois-ci, malgré notre manque de préparation. Par les années passées, la plupart des enfants hésitaient à venir parce qu’ils voyaient les chiens derrière la clôture. Tête de Mule y allait évidemment d’un concert d’aboiements à chaque fois qu’un enfant se présentait, ce qui n’était pas pour le rassurer. Les chiens sont maintenant dans un enclos plus vaste et plus éloigné de la maison. Tête de Mule porte aussi un collier anti-aboiement, suite aux plaintes d’un voisin au printemps dernier.

Ces derniers jours, nous croyions que le collier ne fonctionnait plus, car elle s’était remise à aboyer. En désespoir de cause, nous avons essayé de l’attacher un peu plus serré et miracle, les aboiements ont cessé. Un Montagne des Pyrénées possède une très épaisse fourrure autour du cou et je crois que le poil l’empêchait de ressentir les effets du collier. Donc, cette année, pas de chien en vue ni d’aboiements et cela a attiré les foules.

Avec toutes ces péripéties, j’ai dû annuler ma leçon de piano de cette semaine car je suis débordée de travail. J’ai par contre promis à Charmante Ado que je serais présente à sa partie de basketball cette semaine et au tournoi de trois jours qui a lieu ce week-end.

Je vous quitte sur ces quelques mots, pour reprendre mon souffle et me reposer un peu. La date anniversaire de ce blogue arrive à grands pas et je pourrai bientôt rayer un item de ma Bucket List. Je vous en reparle d’ici quelques jours.

Au travail, le plus difficile, c’est d’allumer la petite lampe du cerveau. Après, ça brûle tout seul.   –   Jules Renard

 

Partagez!

Sous toutes les coutures

couture

Charmante Ado a pris part à sa première leçon de couture aujourd’hui. L’idée nous est venue en magasinant pour des costumes d’Halloween. Vous n’avez pas idée combien il est difficile de trouver un costume convenable pour une ado de treize ans qui mesure plus de six pieds (un mètre quatre-vingt-un).

Je discutais avec elle de la difficulté que nous avons à lui trouver des vêtements à sa taille, même dans les magasins spécialisés. Je lui disais qu’elle devrait s’intéresser à la couture et apprendre à se confectionner des vêtements. Cela l’a fortement intéressée et nous l’avons inscrite à un cours de couture pour les jeunes.

Durant cette première série de cours, elle va apprendre à utiliser la machine à coudre et elle fabriquera un pantalon de pyjama. La série de cours suivante  lui apprendra à confectionner une jupe.

Elle a vu un groupe de filles plus âgées ce matin, qui fabriquait leur robe pour le bal de graduation. Elle a eu de belles étoiles dans les yeux à la perspective de se confectionner une robe personnalisée. Elle a encore trois ans pour développer ses talents de couturière, avant sa propre graduation, alors elle devrait arriver à quelque chose de bien. Heureusement, car mes talents en couture sont très limités.

Finalement nous avons trouvé un costume d’Halloween dans le commerce. Charmante Ado fréquentant un collège catholique, il y a tout de sortes de restrictions quant aux déguisements; pas de symboles religieux, pas d’anges ni de démons, pas d’ensembles sexys et rien de trop violent. Les vampires sont toutefois permis.

Elle sera donc une femme pirate. Bon, je sais bien que les pirates sont violents, mais c’est plutôt une pirate de mode, jolie et élégante. Nous n’inclurons pas d’accessoires tels que couteau, épée, poignard ou autres outils de travail usuels du pirate. Charmante Ado ne portera qu’un petit sac de velours contenant des fausses pierres précieuses.

Pour la première fois cette année, elle ne prévoit pas passer de porte en porte le jour de l’Halloween.  Elle se trouve tout simplement trop grande. Elle va donc se contenter de donner des friandises aux enfants qui viendront chez nous. Il y aura aussi une soirée chez des amies ainsi qu’une journée déguisée à l’école.

L’Halloween est une fête que Tendre Moitié a de la difficulté à comprendre. Il s’y est toujours plié de bonne grâce, mais il trouve cela quelque peu bizarre. Je crois comprendre que l’Halloween n’existe pas en Europe, du moins pas en Belgique, du temps de l’enfance de ma douce moitié.

Pour ma part, je trouve que cette fête revêt beaucoup plus d’importance aujourd’hui qu’elle n’en avait durant les années soixante où j’ai grandi. À l’époque, pas un adulte ne se costumait, c’était uniquement une fête pour les très jeunes enfants et les maisons n’étaient pas décorées. De nos jours, il y a des partys de bureau pour l’Halloween et certains ados de quinze ou seize ans passent encore de porte à porte pour récolter des bonbons.

C’est certain que c’est devenu très commercial, mais je préfère encore cette fête innocente et rigolote à celle de la St-Valentin, où tout le marketing joue sur l’amour et les sentiments. J’aime bien que les voisins et même des étrangers soient prêts à donner librement des gâteries aux enfants. Lorsque nous faisons la tournée de  notre quartier, l’ambiance est chaleureuse et les gens sont de bonne humeur et avenants. Une ambiance bonne enfant règne et tout serait parfait s’il ne fallait pas se méfier des psychopathes qui mettent des cochonneries dans les friandises.

Je crois que de nos jours, tout parent vérifie soigneusement le butin récolté, ce qui ne se faisait pas du tout durant mon enfance. Les temps changent, mais pas toujours pour le mieux. Je connais même certains parents qui achètent directement les friandises à leurs enfants au lieu de les laisser faire du porte à porte.  D’autres, comme nous, accompagnons nos enfants lors de la tournée et nous assurons de jeter tout ce qui paraît suspect.  Le plaisir pour les enfants est de se déguiser, d’aller voir les différentes maisons décorées ET de recevoir gratuitement des gâteries d’autres adultes. Recevoir les friandises directement de ses parents n’a pas le même effet.

Charmante Ado ne passera plus de porte à porte et je crois que ça l’attriste un peu, surtout que ses copines de son âge, encore de petite taille, continuent d’y aller. Déjà, l’an dernier, plusieurs adultes ont fait des remarques qu’elle était bien trop grande pour passer l’Halloween. Il y a parfois un très net désavantage à paraître beaucoup plus vieille qu’en réalité. L’autre jour, la secrétaire chez le médecin lui a demandé si elle avait plus de dix-huit ans! Elle passe très facilement pour seize ans et certains seraient tout prêts à croire qu’elle est majeure.

Heureusement qu’en général, Charmante Ado est très contente d’être grande. Elle trouve que c’est bien d’être un peu différente des autres, comme elle le dit si bien : ‘’En tout cas, je ne passe pas inaperçue et je ne me fonds pas dans la foule’’.

J’ai dû lui commander un uniforme de basketball sur mesure et j’ai eu un appel cette semaine du manufacturier qui s’inquiétait des mensurations. Il a même demandé à l’école de vérifier que je ne m’étais pas trompée. On lui a confirmé que mes mesures étaient bonnes et que oui, le chandail devait être aussi long que demandé.

Autre anecdote ce matin, lors du cours de couture, les filles ont chacune choisi un tissu pour leur pantalon de pyjama. Tout le monde a reçu un morceau mesurant un mètre et demi de long, sauf Charmante Ado qui elle a eu deux mètres et demi de tissu. La couturière était quelque peu effarée et elle m’a aussi dit que le patron qu’elle utilise pour le cours devrait être modifié pour accommoder ses grandes jambes.

C’est parfois compliqué d’être si grande, mais je crois que lorsqu’elle sera adulte, ce sera beaucoup plus facile, car ce qui surprend en ce moment, c’est surtout son âge par rapport à sa grandeur. Plus vieille, elle n’attirera pas autant de remarques, du moins je l’espère. Heureusement qu’elle ne s’en formalise pas.

La mode passe. Le style reste.   –   Coco Chanel
Ne pas être à la mode est la meilleure façon de ne pas se démoder.   –   Pierre Cardin
La mode est ce que l’on porte. Ce qui est démodé, c’est ce que portent les autres.   –   Henry David Thoreau