Jouer à cash-cash avec l’épargne

dépenses

En cette période de magasinage intensif, on voit souvent des gens affirmer avec conviction qu’ils ont épargnés des dizaines voir des centaines de dollars.

Je crois que ceci est une erreur. Il n’y a qu’une seule manière d’épargner de l’argent et c’est de ne pas en dépenser. Si vous achetez quelque chose, vous n’épargnez pas.

Si, en quittant le centre commercial, vous additionnez mentalement  tout l’argent que vous avez « épargné », alors vous vous faites des illusions. C’est certain que vous auriez dépensé plus en payant le prix de détail plutôt que le prix en solde sensationnel que vous venez de payer. Mais la plupart des gens ne vont pas dans un commerce avec une liste et l’objectif d’acheter tout ce qui y apparaît quel que soit le prix. En général, nous avons un montant limite en tête et nous essayons d’obtenir le plus de choses possibles avec ce montant.

Lorsqu’on est aveuglé par les soldes et les ventes, on risque d’augmenter peu à peu notre limite en se disant que nous aurions dépensé beaucoup plus si les items n’étaient pas en solde, donc, nous avons épargné beaucoup, quelle bonne affaire!

Dans le fond, cet état d’esprit nous permet de nous convaincre que nous avons pris la bonne décision en achetant des choses dont nous n’avons probablement pas besoin.

Aux États-Unis, avec le Black Friday, Cyber Monday et le Boxing Day, les soldes deviennent presque un sport de compétition où l’objectif est d’accumuler le plus d’achats possible pour pouvoir annoncer fièrement le montant ainsi  « épargné ».

Il y a bien sûr moyen d’acheter rationnellement pour profiter d’un bon prix pour un objet vraiment nécessaire. Il ne faut simplement pas appeler cela de l’épargne, mais plutôt une dépense moindre. Il ne faut pas perdre de vue que la décision la plus économique est tout simplement de ne pas dépenser inutilement.

La simple action de noter ce que vous désirez acheter AVANT de regarder les publicités de soldes et de méga ventes vous permettra de rester à l’intérieur de votre budget si vous vous en tenez à votre liste.

Lorsque le budget est plus serré, il vaut peut être mieux envoyer toutes les publicités au recyclage ou dans la corbeille de votre courriel sans les lire, il sera alors plus facile de résister à la tentation d’aller magasiner pour « épargner ».

Une autre méthode pour respecter son budget est de laisser ses cartes de débit et de crédit à la maison et d’avoir en mains le montant alloué pour les achats requis. Il sera alors impossible de dépenser plus que ce qui était prévu.

Une dernière chose qui peut permettre de garder à l’esprit la réalité est de payer tous ses comptes juste avant d’aller faire ses achats. Nous savons alors exactement quel est l’état de nos finances et cela pourrait nous aider à rester raisonnable .

 

Ce qu’on appelle la société de consommation devrait être rebaptisé : Société de Tentation.   –   Frédéric Beigbeder

Le grand problème de la production capitaliste n’est plus de trouver des producteurs et de décupler leurs forces mais de découvrir des consommateurs, d’exciter leurs appétits et de leurs créer des besoins factices.    –   Paul Lafargue

 

Partagez!

Votre appel est important pour nous

cellulaire

Dure journée aujourd’hui. Je suis étendue avec un mal de dos carabiné qui a débuté hier soir sans avertissement. Je n’ai pas fait de faux mouvement ou d’exercice inconsidéré, pourtant Charmante Ado a dû préparer sa boîte à lunch elle-même ce matin car j’étais incapable de sortir du lit.

Ayant déjà eu plusieurs hernies discales et une entorse lombaire, je penche pour l’entorse cette fois-ci. Tant mieux, car c’est beaucoup moins grave et ça disparaît beaucoup plus rapidement!

J’ai donc dû annuler la coiffeuse et le cours de piano pour aujourd’hui. Je suis demeurée bien tranquille à la maison, toute seule, car Charmante Ado est à l’école et Tendre Moitié est à l’extérieur de la ville jusqu’à ce soir.

J’ai finalement réussi à me lever de peine et misère vers 10h00, c’est incroyable les choses que l’on prend pour acquises! Se lever d’un bond sans y penser me semble bien loin en ce moment. En fin de  journée, cela va déjà beaucoup mieux.

J’ai reçu un appel de ma compagnie de services de téléphonie cellulaire ce matin. Le jeune homme, très poli et courtois m’a annoncé que je payais trop cher pour mon forfait! J’étais tout à fait  d’accord avec lui.

Il a examiné les différentes options disponibles et m’a offert un forfait avec le même nombre de minutes partagées par mois, mais avec 6 Go de données chacun pour nos deux téléphones alors que nous devions partager 3 Go à nous deux auparavant. Nous aurons aussi 200 minutes d’interurbains gratuits au lieu de 100 minutes actuellement. De plus, il nous expédie deux téléphones intelligents supplémentaires des HTC Incredible S , à écran tactile, gratuitement et sans frais d’activation, qui s’ajouteront à nos deux cellulaires existants.

Nous aurons donc 4 cellulaires; un pour Tendre moitié, un pour moi, un pour Charmante Ado qui va sauter de joie et un dernier comme téléphone pour la maison car nous n’avons plus de ligne terrestre depuis cinq ans déjà. Nous nous disions justement que ce ne serait pas sécuritaire lorsque ma mère de 76 ans viendrait habiter avec nous, de ne pas avoir de téléphone à domicile. Ce dernier cellulaire sera donc le sien lorsqu’elle sera avec nous, et deviendra le téléphone fixe de la maison lorsqu’elle ira habiter chez mon frère l’autre partie de l’année.

Tout cela nous reviendra  62$ moins cher par mois. Toute une promotion! Ça me réconcilie un peu avec la compagnie. Il a mentionné que nous étions des clients de longue date et que c’était pour cela que nous avions droit à la promotion. Pour une fois que les clients existants ont droit à de meilleures offres que les nouveaux clients, habituellement, c’est le contraire.

J’ai vérifié sur le site Web de la compagnie et cette promotion n’apparaît nulle part. C’est donc vraiment pour les clients actuels. De plus, j’ai eu droit au numéro de téléphone DIRECT de ce représentant ainsi qu’à son adresse courriel afin que je puisse le contacter pour un« service plus personnalisé ». Je lui ai même envoyé un courriel avec quelques questions par la suite et il m’a rappelé en dedans d’une heure avec les réponses.

Est-ce que les compagnies de services commenceraient à réaliser que la rétention des clients est très importante et que le service est primordial? Moi qui me jurais de changer de compagnie à la fin de mon contrat dans deux ans, je vais peut-être rester avec eux s’ils continuent dans cette voie.

La meilleure des publicités, est un client satisfait.  –  Bill Gates
Il n’y a qu’un patron: le client. Et il peut licencier tout le personnel, depuis le directeur jusqu’à l’employé, tout   simplement  en allant dépenser son argent ailleurs.   –  Sam Walton (Walmart)

Les affaires sont les affaires

Argent contre le peupe

Il est  parfois très difficile de discerner ce qui est juste ou injuste. Dans le cas qui me préoccupe, ce n’est pas un problème.

Mon père a travaillé trente-trois ans pour une certaine compagnie. Il avait un bon régime de pension et a pu avoir une bonne retraite. Mon père étant décédé en 2009, ma mère reçoit maintenant une rente de conjointe survivante, amputée de 40% du montant précédemment alloué.

La mort d’une personne ne diminue pas toutes les dépenses d’un couple en deux. Les taxes municipales, le chauffage, l’électricité, tout cela coûte le même montant pour la personne qui reste. Il n’y a que la facture de nourriture qui est maintenant moins élevée. Ma mère a ajusté ses dépenses et arrive à joindre les deux bouts quoique avec un peu de difficultés.

Mon frère a travaillé pour la même compagnie que mon père pendant trente-cinq ans. Sa retraite est prévue pour le 31 décembre, dans un peu plus d’un mois.

La compagnie s’est mise sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers il y a plusieurs mois et ferme  « temporairement » dans quelques jours. Il y a un gigantesque trou de centaines de millions de dollars dans le régime de retraite. La compagnie est à vendre et un acheteur est intéressé mais le dit acheteur refuse d’assumer le plan de retraite et demande qu’il soit tout simplement aboli.

Si nous laissons ces « géants » de la finance et de la conscience morale à leurs petites magouilles et regardons plutôt l’effet que cette nouvelle a concrètement sur ma petite famille.

Si rien n’est fait et que la compagnie ferme ou est achetée par cet acheteur qui n’assumera pas le régime de retraite, ma mère perdra un autre 40% de sa rente mensuelle. Elle ne pourra tout simplement pas arriver à joindre les deux bouts. Elle a soixante-seize ans et elle est en très bonne santé.  Elle avait de très beaux projets avec mon frère et sa femme,  de voyages et de soleil dans le Sud .

Pour mon frère, c’est encore pire. Il perdra 50% de sa rente de retraite, soit la part de l’employeur. Je ne lui en ai pas encore parlé car nous attendons le dénouement, mais je doute que ses projets de retraite restent inchangés. De plus il a développé un grave problème de santé qui, s’il n’est pas fatal, handicape fortement sa vie de tous les jours et qui prendra encore plusieurs mois à être traité.

C’est une société vraiment désespérante que la nôtre. L’honneur et le respect des lois et des ententes ne veulent plus rien dire. On fait travailler des gens pendant des décennies dans des conditions vraiment difficiles à faire des tâches rebutantes en leur promettant une belle retraite. Puis, au moment de leur donner la carotte qui les a gardés bien tranquilles pendant toutes ces années, et bien, on enlève la carotte et on dit qu’on n’a plus les moyens pour respecter nos engagements!

Bon, notre famille ne sera pas à la rue et il y a pire que nous. Ma mère qui est très indépendante va vendre sa maison et habiter avec nous quelques mois par année et le reste du temps avec mon frère. On va s’aider et passer au travers. Charmante Ado est ravie d’avoir sa mamie à domicile et nous qui habitons si loin, serons bien contents aussi de l’avoir avec nous. Le problème est qu’on demande à une personne de soixante-seize ans de quitter la ville où elle a habité toute sa vie parce qu’elle n’a plus les moyens de garder sa maison suite aux agissements de gens sans scrupule.

Un régime de retraite, c’est pour les retraités et ça ne devrait pas disparaître comme ça. Les employés ont souvent dû au fil des années faire des concessions lors des négociations avec l’employeur car ils avaient un « beau fonds de pension » et on leur disait alors qu’ils étaient bien chanceux d’avoir ça.

Ils ne l’auront jamais ce « beau fonds de pension » tant promis. Ils n’étaient peut-être pas si chanceux que cela finalement.

L’employeur met son argent dans les affaires et l’ouvrier y met sa vie. Le second a tout autant le droit que le premier de diriger ces affaires.  –  Clarence Darrow 

L’honnêteté dans les affaires consiste à posséder à son compte en banque l’argent qu’on refuse à ses créanciers.   –  Philippe Bouvard

Dans le titre: Les affaires sont les affaires.  –  George Colman

La modération a bien meilleur goût

L'argent ne pousse pas dans les arbres

Parfois, des évènements surviennent qui nous amènent à modifier notre style de vie. C’est ce qui est arrivé à notre petite famille en 2011.

En mars dernier, je terminais ma première année comme travailleur autonome suite à un changement de carrière. Tendre Moitié (mon mari) était pour sa part cadre dans une entreprise de services.

J’avais donc le loisir d’apprivoiser mon nouveau travail tout en ayant la sécurité d’un revenu régulier suffisant dans notre ménage pour nos dépenses.

Notre style de vie à ce moment-là s’apparentait assez au  »profitez-en maintenant et payez plus tard ». Nous faisions deux à trois voyages par année, achetions les gadgets qui nous tentaient sans nous questionner outre mesure et gâtions Charmante Ado (notre fille) sans état d’âme.

Tout ce beau château de cartes s’est écroulé lorsque la compagnie employant Tendre Moitié a vécu des difficultés financières. Tendre Moitié a vu son emploi disparaître subitement.

Bon, ça arrive, on n’y peut rien. Passé le choc, on se retrousse les manches et on regarde les possibilités. La première étape était de trouver un travail à  Tendre Moitié. Nous avons convenu qu’il deviendrait aussi travailleur autonome, en faisant le même travail que moi. C’était notre chance de travailler ensemble et de passer plus de temps en famille.

Deuxième étape, on examine les dépenses et on coupe. Les voyages, achats superflus (tout sauf nourriture), sorties cinéma et resto ont disparus. Nous avons diminué notre facture de câble en ne prenant que le forfait de base. Nous avons gardé l’internet car cela est essentiel pour notre travail. La clé internet par contre a été annulée parce qu’elle était agréable mais non vitale.

Même l’argent de poche de Charmante Ado a été coupé, sans que cela semble l’affecter. Je dois même dire que c’est beaucoup plus facile de dire non à une demande d’achat de notre fille en répondant qu’on n’a pas les moyens, qu’ auparavant, alors que nous pensions avoir les moyens de dépenser sans compter. C’est presque agréable!

La troisième étape a consisté en un gigantesque ménage de la maison. Si ça ne sert plus, c’est à donner ou à vendre. Nous avons vendu des meubles et des objets comme un clavier portatif. Le reste est allé au Village des Valeurs ou a été donné via Freecycle.

Je n’en reviens pas d’avoir des gardes robe, un garage et des étagères où il y a encore de la place. C’est formidable de désencombrer une maison de cette manière. Nous avons la ferme intention de garder ces espaces libres et ne pas racheter de gadgets inutiles.

Nous avons quand même eu quelques dépenses en dehors de la nourriture. Nous nous tournons maintenant vers les petites annonces comme Kijiji et LesPacs pour nos achats. Cela prend plus de recherches et de temps mais la satisfaction d’avoir fait une bonne affaire est très motivante.

Aujourd’hui, huit mois plus tard, je réalise que nous sommes beaucoup plus heureux maintenant. Je passe mes journées avec Tendre moitié, nous sommes disponibles pour toutes les activités de Charmante Ado et nous passons beaucoup de temps en famille.

Nous nous débrouillons avec ce que l’on a. Nos deux chiens avaient besoin d’un abri pour la pluie et la neige. Auparavant, nous avions considéré faire bâtir une très grande niche pour eux deux ou bien acheter une petite remise. Comme il n’y avait pas du tout d’argent dans le budget pour cela, j’ai bâti de mes mains un abri avec des matériaux que nous avions déjà et je dois dire en toute modestie , qu’il est superbe et très fonctionnel. Il n’a pas coûté un sou!

J’aurais pensé que les voyages nous auraient manqués, et bien pas du tout! Pour la première fois depuis que nous sommes ensemble, nous n’avons fait aucun voyage cet été. Nous avons profité de notre maison et de la piscine. Nous habitons une banlieue semi-rurale avec de grands terrains et beaucoup d’arbres. Nous nous sommes retrouvés en septembre vraiment reposés et détendus, sans avoir couru dans tous les sens pour  »profiter » de l’été.

Bon, tout n’est pas rose. Il y a le stress de n’avoir aucun revenu pendant des mois, de ne pouvoir planifier précisément les rentrées d’argent. Mais, tout compte fait, pourvu que nous arrivions à payer les comptes et manger, on a appris à s’en contenter.

Charmante Ado a appris que l’argent ne poussait pas sur les arbres. Elle a travaillé tout l’été (à douze ans!) et a mis tous ses sous à la banque. Elle y pense vraiment avant de dépenser l’argent qu’elle a elle-même gagné.

Lorsque l’argent se mettra à entrer de façon régulière, nous n’avons pas l’intention de modifier notre nouveau style de vie.  Nous le trouvons plus simple et plus agréable, mois centré sur les biens matériels et l’argent, et cela nous convient tout à fait.