Savoir pour prévoir, afin de pouvoir

budget

Suite à mon article d’hier sur les gens qui dévoilent trop de choses sur Facebook, l’amie dont je parlais semble avoir vu la lumière tôt ce matin. Elle a subitement éliminé 150 de ses « amis » Facebook, y compris moi. Je la comprends, nous ne sommes pas proches du tout, sommes éloignées de 500 km et ne faisons pas partie de la vie l’une de l’autre.

Ce n’est évidemment pas mon article qui l’a fait réagir puisqu’elle ne sait pas que j’ai un blogue et en fait je ne lui pas parlé ni écris depuis plus d’un an. Je suis seulement contente qu’elle ait finalement décidé de protéger un peu plus sa vie privée.

Aujourd’hui, je vais parler de budget familial. Comme je l’ai déjà mentionné, Tendre Moitié et moi sommes travailleurs autonomes. Du côté positif, nous n’avons pas d’heures fixes de travail, pas de patron. Nous avons un travail très diversifié qui nous amène sur la route et nous fait rencontrer des clients. Notre travail implique une certaine quantité de travail administratif, je dirais environ 25% de notre charge de travail. Le reste du temps est passé à servir les clients ou à rechercher de nouveaux clients.

C’est un travail très agréable, pas routinier du tout. La liberté de pouvoir à l’occasion  rester en pyjamas le matin pour travailler est très appréciée. La satisfaction de voir un client heureux et comblé est extraordinaire. Les revenus peuvent être considérables.

Il y a cependant des points négatifs. Les clients ne sont pas toujours agréables et peuvent à l’occasion nous faire perdre de longues heures pour absolument rien en bout de ligne. Il est difficile de se motiver à tous les jours de sortir et de faire de la prospection de clients. Il n’y a aucun revenu garanti et nous sommes un peu à la merci du marché et de l’économie.

Somme toute, nous adorons notre travail, mais ce n’est vraiment pas facile de faire un budget dans ces conditions. J’ai essayé de trouver des sites de finances personnelles qui parlent de revenus irréguliers mais je n’ai rien trouvé d’utile.

Tout d’abord, il est extrêmement stressant de ne pas savoir si nous aurons des revenus le mois prochain. Pour pallier à ceci, Tendre Moitié a entreprit de trouver de nouvelles sources de revenus moins aléatoires. Il participe à quelques comités professionnels et siège sur des conseils d’administration. Cela lui demande cinq  ou six jours par mois où il doit séjourner à l’extérieur de la ville. Par contre, ces réunions sont prévues des mois d’avance et nous avons maintenant des rentrées d’argent qui peuvent être anticipées.

Cette approche a évidemment beaucoup diminué le stress des revenus irréguliers. Pour quelqu’un d’autre, la solution pourrait être de trouver un travail à temps partiel qui apporterait des revenus réguliers.

Créer un budget lorsque nos revenus fluctuent constamment est tout un défi. La méthode que j’emploie est de budgéter mensuellement le montant MINIMUM que je suis certaine que nous gagnerons. Ce montant minimum comprend maintenant les revenus supplémentaires de Tendre Moitié. Ils ne couvrent pas tout à fait nos dépenses mensuelles, mais cela nous permet de payer une bonne partie des comptes et factures. Le reste doit venir de notre travail autonome.

Nous avons établi une liste de priorité pour les l’argent restant, une fois tous les comptes payés. Que ce soit cinq ou dix mille dollars, nous allons toujours le répartir de la même manière, en respectant les pourcentages que nous avons définis. Ce sera toujours la même proportion qui ira dans les épargnes, sur la marge Affaires et sur l’hypothèque par exemple. De cette façon, nous échappons à l’envie de dépenser plus lors d’un mois faste et nous diminuons nos dettes.

Un bon outil pour faire un budget en ligne est Mint.com Canada. C’est gratuit et une fois inscrit, vous y entrez vos comptes et Mint va extraire l’information. Vos données seront entièrement synchronisées avec vos comptes. Vous pouvez établir des catégories et créer un budget. Il est possible d’obtenir des messages lorsqu’on dépasse une limite pour une catégorie du budget. On peut aussi établir des buts et Mint nous montrera notre progression. Le gros bémol est que le site est en anglais exclusivement pour le moment mais la page d’accueil indique qu’il y aura bientôt un support complet en français.

Pour ceux qui ne veulent pas d’un programme en ligne pour des raisons de sécurité, il y a toujours Quicken, propriété de la compagnie   Intuit, tout comme Mint.com Canada.

Dans le titre:  Savoir pour prévoir, afin de pouvoir.    –    Auguste Comte 
La vie est faite d’imprévus, il fallait le prévoir !     –   Charles Bernard

Partagez!

Une petite fuite fait sombrer un grand navire

dépenses

Premier jour de la nouvelle année et c’est le bon moment pour entreprendre quelques uns de mes nouveaux objectifs. Comme nous sommes toujours en voyage, l’exercice et la diète devront attendre notre retour à la maison, mais nous avons débuté l’objectif financier ce matin.

Le but est de prendre conscience des entrées et sorties d’argent dans notre vie , au lieu de seulement supposer que l’on sait où l’argent va. Je crois que cette étape, que nous n’avons jamais étudiée en détail, pourrait avoir le plus gros impact sur nos finances.

Nous allons donc noter TOUTES nos dépenses, jusqu’au moindre sou, pendant un mois complet. L’objectif n’est pas de porter un jugement sur nos achats mais d’obtenir une image réelle de nos habitudes de consommation.

Le plan est de le faire pour un mois complet et ensuite d’examiner les tendances. Nous essayons de trouver toutes les fuites inutiles et inconscientes d’argent et de colmater les brèches. C’est fou comme on peut dépenser inconsciemment, un café ici, un livre là et tout d’un coup, nos poches sont vides. Nous avons généralement très peu d’argent sur nous car nous préférons utiliser les cartes de débit. Souvent on retire un peu de sous et on se demande quelques jours plus tard où ils sont allés. Le carnet de dépenses pourra nous dire où nous avons l’habitude de dépenser le plus.

Je crois qu’après un mois, il serait quand même bénéfique de continuer à noter nos dépenses pour garder le contrôle. Nous verrons si nous trouvons cela trop contraignant ou si nous arriverons à en faire une habitude. Je pense qu’après quelques mois, nous aurons une nette idée de nos dépenses et nous pourrons alors mieux contrôler ce que nos allouons à chaque catégorie. Cela devrait nous aider à respecter notre budget.

Dans le titre: Attention aux petites dépenses: une petite fuite fait sombrer un grand navire.
–  Benjamin Franklin
Il est plus facile de ne rien dépenser que de dépenser peu.  –  Jules Renard
Quand on se voit milliardaire, on se voit toujours en train de dépenser le milliard, jamais de le gagner.   –   Boris Vian

Travailler ensemble est la réussite

travail a domicile

Bonheur total pour Charmante Ado aujourd’hui. Nous avons trouvé un magasin pour très grandes femmes. Elle a pour la première fois de sa vie, des jeans assez longs. J’ai aussi pu lui acheter un pantalon de pyjama qui ne lui arrive pas au-dessus de la cheville et un chandail qui n’est pas trop court.

Les prix réguliers sont assez élevés mais en ce moment tout est en solde. Je crois que si nous décalons un peu les saisons pour attendre les ventes, nous arriverons à vêtir Charmante Ado à un coût raisonnable. Finalement, il n’y a que moi qui s’habille dans des magasins non-spécialisés.

Nous avons déménagé nos effets professionnels  aujourd’hui. Tendre Moitié et moi avons décidé au début décembre, de laisser tomber le bureau que l’on louait depuis neuf mois. Les locaux sont magnifiques et le prix est modéré mais nous n’y allons presque jamais.

Il devenait vraiment difficile de justifier cette dépense. Nous pensions  y aller plus souvent et y recevoir des clients. J’occupais précédemment un bureau dans les locaux de la compagnie que nous représentons, mais lorsque Tendre Moitié a commencé  à travailler avec moi en mars dernier, cette pièce était beaucoup trop petite pour nous deux.

Le local à l’autre bout de la ville était plus vaste, mieux décoré et plus privé. Le problème est que les clients préféraient aller à notre ancien bureau qui est plus près du centre-ville. Ajoutons à cela le fait que nous devions quand même aller au bureau chef une ou deux fois par semaine pour la gestion des dossiers et que quelques bureaux sont disponibles gratuitement pour ceux qui veulent y recevoir des clients; et la location d’un bureau extérieur n’était plus nécessaire.

Tendre Moitié et moi avons découvert que nous préférons travailler à domicile où nous venons d’aménager notre propre bureau dans grande pièce.  La première semaine de janvier sera donc consacrée à terminer notre installation à domicile.

Ah, faire des téléphones, prendre des rendez-vous ou faire sa comptabilité en robe de chambre et en pantoufles lors d’une froide journée d’hiver, ça c’est agréable!

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.     –  Confucius
Dans le titre:  Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite.    –  Henry Ford

La satisfaction personnelle

La satisfaction personnelle
Boucle d’Or dans le conte Boucle d’Or et les trois ours avait compris un point essentiel: Pour chaque besoin il y a un niveau de satisfaction optimale, il faut simplement trouver ce qui sera ni trop peu, ni excessif, mais juste suffisant.

 

Est-il possible d’identifier le point où nous avons juste « assez » en termes de possessions ou d’expériences?

Serait-il utile de reconnaître ce qui nous satisfait et est-ce que ça nous amènerait à faire des choix plus éclairés avant de consommer?

Le livre Your money or your life de  Joel Dominguez et Vicki Robin introduit le concept de la courbe de satisfaction.

Sur cette courbe en forme de cloche, il existe un endroit précis pour toute chose qui maximise la satisfaction que l’on va en retirer. Si vous dépensez plus, la satisfaction va actuellement se mettre à diminuer.

Donc, selon cette théorie, lorsque vous atteignez un certain niveau de luxe dans votre vie, tout ce que vous aller acquérir au delà de ce niveau vous apportera un rendement décroissant de satisfaction.

Examinons la question du logement sous cette hypothèse.

Les sept niveaux pourraient refléter ceci:

1 – Nous sommes essentiellement des sans-abris ou nous vivons dans notre voiture.

2 – Nous vivons dans un appartement extrêmement petit, bon marché et désuet. Le loyer est très bas, mais il n’y a pas assez de place pour coucher tout le monde ou pour faire quoi que ce soit. Nous n’invitons jamais personne par manque de place.

3 – Nous vivons dans un bel appartement ou une petite maison. Il y a assez de place pour dormir et manger mais nous sommes parfois à l’étroit et l’appartement a l’air en désordre parce que trop encombré. Nous invitons parfois des amis mais on ne se sent pas à l’aise pour faire les soirées ou les réceptions qu’on aimeraient faire.

4 – Notre maison est d’une grandeur idéale pour notre famille. Nous sommes confortables de recevoir des amis, même pour la nuit. Le ménage et l’entretien ne sont pas excessifs et les factures/hypothèque sont en fonction de nos revenus.

5 – Notre maison dépasse les besoins actuels de notre famille, mais elle nous permet d’envisager une certaine croissance; comme la venue d’un ou plusieurs enfants, ou la possibilité d’avoir un bureau à domicile éventuellement. Les factures et l’hypothèque prennent une part un peu trop grande de nos revenus mais on arrive à tout payer. Nous passons un peu trop de nos temps libres à faire du ménage et de l’entretien  mais nous sommes vraiment fiers lorsque nous invitons des gens chez nous.

6 – Notre maison est notre château. Nous pouvons tout juste payer les factures et l’hypothèque, mais seulement si nous n’allons jamais au restaurant ou au cinéma. Les dépenses nous gênent, nous ne réussissons plus à épargner quoi que ce soit et il y a des moments où nous pensons que nous ne faisons rien d’autre que du ménage et de l’entretien.

7 – Nous avons acheté une maison qui représente neuf fois notre revenu annuel, avec un prêt à un taux variable. Le taux vient d’être ajusté à la hausse. Notre maison est absolument extraordinaire mais la banque va la saisir car nous n’arrivons pas à faire les nouveaux paiements. Nous ne savons pas où aller, nous n’avons plus rien. On souhaiterait n’être jamais venu ici.

Le niveau idéal est au sommet de la courbe, là où nos besoins sont rencontrés à l’intérieur de nos moyens financiers. Cette courbe peut s’appliquer pour presque toute dépense.

Il faut faire attention avec la perception que nous avons de notre satisfaction future. Nous anticipons souvent un degré de satisfaction beaucoup plus élevé que  la réalité. Une fois l’argent dépensé et l’objet entre nos mains, nous sommes souvent déçus du court moment de satisfaction que cet achat nous a apporté.

Pour un gros investissement, comme une maison, il faut être réaliste avec nos besoins et nos moyens financiers. Mieux vaut une petite maison confortable, avec des paiements abordables qui nous permettent d’allouer de l’argent à d’autres besoins, qu’une maison trop coûteuse pour nous.

Ne gâchez pas ce que vous avez en désirant ce que vous n’avez pas. Souvenez-vous que vous rêviez, hier, d’avoir ce que vous possédez aujourd’hui.  –  Épicure

Pour une satisfaction passagère, l’homme est capable d’oublier son âme.   –  Lao She 

Une ceinture pas assez serrée

diète financière

Plusieurs personnes dépensent plus qu’elles ne gagnent et utilisent le crédit pour payer la différence.

Vivre au delà de ses moyens est agréable jusqu’au moment où toutes les cartes et la marge de crédit sont au maximum. Certaines personnes atteignent le désastre financier absolu avant de se rendre à l’évidence qu’elles n’arrivent plus à faire les paiements.

La prochaine étape si rien n’est fait pour y remédier est l’insolvabilité, la faillite et parfois la saisie de votre propriété par l’institution financière.

Avec les dépenses telles que la nourriture et l’essence qui ne cessent d’augmenter, de plus en plus de gens ont de la difficulté à joindre les deux bouts et à payer leurs comptes mensuels.

De plus, le taux d’épargne des particuliers est de plus en plus bas. Peut-être est-il temps alors de mettre nos dettes à la diète?

Le but est de réduire ses dettes, augmenter l’épargne et assurer notre avenir. Une restructuration financière pourrait nous aider à mieux gérer notre futur.

La plupart des experts financiers recommandent les méthodes suivantes pour revenir à une gestion saine de nos finances. Tout cela est beaucoup plus facile à dire qu’à faire mais le jeu en vaut la chandelle et je crois que ce sont des règles qui valent la peine d’être essayées.

  • Les cartes de crédit

Il faut toujours payer PLUS que le paiement minimum chaque mois sur une carte de crédit. Il faut rembourser le maximum que l’on peut se permettre. Si vous devez $5000 sur une carte de crédit à 18 pour cent d’intérêt et que vous faites seulement le paiement minimum chaque mois; vous prendrez plus de trente ans pour rembourser cette dette. En ce moment, le paiement minimum est d’environ 3% et certaines compagnies de cartes de crédit acceptent même 2% seulement de paiement minimum. À noter que le projet de loi 24 veut relever le paiement minimum à 5%, à raison de 1% par an pour assurer une transition sans douleur.

Si vous avez plusieurs cartes de crédit ou de prêts à rembourser, il y a une manière stimulante pour affronter ces dettes. C’est la méthode de la  »boule de neige » (debt snowball). On procède comme suit:

  1. Faire une liste de toutes vos dettes en mettant celle avec le plus haut taux d’intérêt en tête de liste.
  2. Chaque mois, faire le paiement minimum sur toutes les autres dettes.
  3. Mettre TOUT ce que vous avez de disponible pour rembourser mensuellement sur la dette avec le plus haut taux d’intérêt.
  4. Lorsque cette dette est remboursée, passez à la seconde dette avec le plus haut taux d’intérêt et payez tout ce que vous pouvez à chaque mois, en ne faisant que les paiements minimum sur les autres dettes. N’oubliez pas d’ajouter le montant du paiement minimum de la dette que vous avez fini de rembourser.
  5. Procédez ainsi avec toutes vos dettes jusqu’au remboursement total.

Une méthode alternative consiste à faire la liste de vos dettes de la plus petite à la plus grande. Vous remboursez alors le paiement minimum sur toutes les autres dettes et vous payez le plus possible sur la dette la moins importante. Financièrement, cette méthode vous coûtera plus en intérêts que la première méthode, mais elle a l’avantage d’être plus encourageante car on a la satisfaction de voir une dette s’effacer plus rapidement.

  • Fonds d’urgence:

Il faut être prêt à affronter de longues périodes sans revenu, que ce soit pour perte d’emploi, de maladie ou pour tout autre cause. Chaque ménage devrait avoir un fonds d’urgence qui couvre entre 6 et 8 mois de dépenses. Par exemple, si vous avez des  dépenses mensuelles de $3,000, vous devriez avoir des épargnes d’au moins $18,000 pour pallier aux imprévus. Ceci est un coussin de sécurité à ne toucher qu’en cas de besoin réel. Lorsque Tendre Moitié a perdu sont emploi au printemps dernier, nous étions bien contents d’avoir prévu un fonds d’urgence même s’il n’avait pas atteint un montant aussi considérable.

En planifiant un transfert automatique de notre compte courant à un compte d’épargne/Fonds d’urgence, cela nous a aidé à considérer cette somme comme un paiement mensuel obligatoire.

  • Besoins versus Désirs

La meilleure manière d’épargner plus est de dépenser moins. Il n’y a pas de recettes miracles. Notre façon de vivre nous a habitués à penser que plus gros et plus cher veulent nécessairement dire meilleur. Il est peut-être temps de réévaluer notre style de vie et d’être réaliste quant à ce qui est vraiment à notre portée financièrement. Ça ne veut pas dire quel paiement mensuel vous êtes capable de payer, mais plutôt ce que vous pouvez vous permettre d’acheter vraiment sans avoir recours au crédit.

  • Planifier ses besoins

Supposons que votre paiement mensuel de voiture est présentement de $450 par mois. Vous entrevoyez avec plaisir la fin du remboursement d’ici deux mois. Vous aurez alors $450 de plus à dépenser par mois! Pourquoi ne pas modifier votre approche: continuez à déposer le montant des paiements dans un compte étiqueté  »remplacement de voiture ». Votre voiture actuelle devra être remplacée un jour. Il sera alors très agréable d’avoir l’argent pour l’acheter ou à tout le moins être capable de donner un bon comptant.

  • Augmenter son revenu

Il y a quelques moyens pour augmenter vos entrées d’argent. Vous pouvez vendre vos objets ou biens non nécessaires. Si vos dettes sont importantes, vous aurez peut-être à prendre un deuxième emploi à temps partiel. Un emploi plus rémunérateur est peut-être possible dépendant de vos compétences. Vous pourriez faire du temps supplémentaire si cela est disponible dans votre entreprise. Nous avons vendu plusieurs biens dernièrement et Tendre Moitié a développé une nouvelle source de revenus, indépendante de son travail autonome, donc moins aléatoire.

  • Planifier votre avenir

Beaucoup de gens n’ont aucune épargne de retraite. Changez vos priorités; passez de  »l’abondance immédiate » à  »suffisamment pour l’avenir ». Le futur deviendra votre présent bien assez tôt et il faut le planifier. L’insouciance de jeunesse sera très difficile à corriger à un âge plus avancé où les capacités de générer des revenus seront probablement diminuées. Déposez l’argent de vos petites gâteries quotidiennes (Starbucks, Tim Horton ou autre) dans un RÉER. Organiser un transfert automatique mensuel dans un RÉER. Vous vous habituerez très rapidement à ne plus avoir cet argent disponible. Ce sera un paiement comme un autre. Il faut que cela soit clair dans votre tête et que vous considériez vraiment ces dépôts comme des paiements obligatoires.

En résumé, il faut restructurer notre approche de la vie. On dit que l’argent n’achète pas le bonheur. Vous pourriez ête surpris de voir que de remplacer une sortie de magasinage au centre commercial ou un souper au restaurant par un souper en famille suivi d’une soirée jeux de société est aussi satisfaisant et apporte un bonheur plus durable.

Il y a aussi la satisfaction de savoir que nous sommes en contrôle de notre vie et notre avenir financier. Savoir que l’on est en mesure d’affronter les imprévus financièrement enlève un stress immense à notre vie de tous les jours.

Une fois les dettes remboursées, il faut consacrer le montant précédemment alloué au remboursement mensuel des dettes pour regarnir votre fonds d’urgence, vos RÉER et vos épargnes.

Voici un lien pour un calculateur de dettes qui montre les 2 façons de rembourser les dettes en utilisant la méthode boule de neige. Le site et le calculateur est en anglais seulement.

Méthode de la dette boule de neige

Qui perd ses dettes s’enrichit.   –  Honoré de Balzac

Dieu merci! J’ai encore les moyens de faire des dettes!   –  Sacha Guitry