Un enfant est le plus grand cadeau

anniversaire

Charmante Ado est officiellement une ado aujourd’hui car elle fête ses 13 ans. Je constate qu’elle a développé un des stéréotypes des adolescents, qui est d’aimer veiller tard et dormir une bonne partie de la matinée.  Depuis quelques jours, elle se couche à la même heure que moi, mais ne se lève que deux ou trois heures après moi.

Parmi ses cadeaux d’anniversaire, il y avait le jeu de société Clue et nous avons joué quelques parties cet après-midi en cette journée sombre et froide. Charmante Ado parle d’être avocate un jour, alors je me suis dit qu’un jeu sur les crimes pourraient l’intéresser. Ce fût un franc succès.

Elle avait demandé des croissants maison pour déjeuner et un spaghetti à la  Bolognaise  avec du pain à l’ail pour le repas du soir. Le gâteau de fête est le même depuis cinq ou six ans, à sa demande; une tarte à la crème glacée que j’assemble moi-même. Ce fût donc une fête toute simple, en famille, vu qu’elle avait déjà fait un party pyjama il y a une dizaine de jours avec ses copines.

Les rats étaient le gros cadeau qu’elle a reçu un mois à l’avance. Il y aura aussi une autre activité familiale qui aura lieu dans une dizaine de jours et je vous en reparlerai par la suite.

Tard hier soir, je jasais avec ma grande fille et elle me confiait qu’elle voulait avoir cinq enfants un jour. Elle m’a demandé pourquoi je n’avais pas eu plus d’enfants. Je lui ai expliqué que Tendre Moitié et moi nous sommes rencontrés sur le tard et que je l’ai eue alors que j’avais déjà 38 ans et demi. J’ai fait une fausse couche avant elle et deux par la suite. La dernière a été particulièrement difficile car j’étais rendue à 15 semaines et j’avais déjà eu une échographie où nous avions entendu le coeur du foetus battre et vu tous ses petits membres. J’avais alors près de 41 ans et il était clair qu’une autre grossesse n’était pas réaliste.

Je n’ai qu’un frère et Tendre Moitié n’a qu’une soeur. Mon plus grand regret dans ma vie aura été de ne pas avoir été capable d’avoir plus d’un enfant. J’en aurais voulu trois idéalement, mais il faut être avec la bonne personne, quelqu’un que l’on verrait comme père de nos enfants. Nous nous sommes connus trop tard. Si je pouvais changer une seule chose de ma vie, ce serait d’avoir rencontré Tendre Moitié au moins dix ans plus tôt.

Avoir des frères et des soeurs manque à Charmante Ado, mais elle est aussi consciente que cela lui confère certains avantages. Elle passe beaucoup de temps avec des adultes et nous considérons et respectons son opinion et son point de vue, ce qui ne semble pas être toujours le cas avec les parents de ses amies qui doivent conjuguer avec une fratrie. Nous sommes plus âgés que le autres parents et étions déjà bien établi dans nos carrières lorsqu’elle est arrivée. Cela nous donne plus de liberté pour passer du temps avec elle. Certaines de ses amies se font garder par de la famille pendant que les parents vont en vacances dans le Sud. Pour nous, ce serait inimaginable de ne pas l’amener avec nous.

Lorsqu’elle sera adulte et décidera où s’installer, nous n’aurons pas à choisir entre être près d’elle ou d’un autre enfant. Comme nous prévoyons que toute la famille proche, des deux côtés de la famille, sera installée hors du Canada, nous ne tenons pas vraiment à rester ici. Nous planifions donc prendre un pied  à terre dans la  ville que Charmante Ado choisira pour s’établir. Si c’est à l’étranger, cela ne nous déplairait pas, au contraire.

Nous apprécions chaque jour et quoique notre famille soit toute petite, nous formons tout de même un groupe chaleureux et dynamique qui aime faire des activités et passer du temps ensemble.

Dans le titre: Un enfant est le plus grand cadeau.   –   Proverbe indien
Je ne serai jamais vieux. Pour moi, être âgé c’est avoir quinze ans de plus que moi.   –   Bernard Baruch

Partagez!

La famille d’abord

barriere

Il semble parfois plus facile d’être gentil avec les gens qui ne font pas partie de notre famille qu’avec nos proches.

Nous avons tendance à prendre notre entourage pour acquis. Nous savons que nous pouvons compter sur eux et qu’ils seront toujours là  pour nous. C’est réconfortant de savoir que notre réseau familial est solide.

Il arrive parfois que nos proches doivent payer pour notre mauvaise humeur. Lorsque nous sommes stressés ou épuisés par des facteurs extérieurs, ce sont souvent nos proches qui en verront les effets.

Notre partenaire ou nos enfants deviennent ainsi une cible facile lorsque les choses ne se déroulent pas bien pour nous. Nous avons tous un jour ou l’autre, blâmé notre conjoint pour un manquement mineur alors que la cause réelle de notre mécontentement était quelque chose d’extérieur à notre relation.

Nous ne sommes pas toujours conscients des raisons profondes de notre anxiété ou notre humeur. Certains couples se blâment mutuellement de façon routinière, s’accusent de ne pas combler les besoins de l’autre, alors que la blessure ou la négligence initiale s’est produite beaucoup plus tôt dans la vie, dans l’enfance ou l’adolescence.

Parfois, nous rentrons à la maison après une journée stressante au travail et réprimandons les enfants pour des écarts qui nous laisseraient froids en temps normal. C’est ce qui est arrivé au travail qui nous rend de mauvaise humeur mais nous laissons sortir notre frustration dans notre foyer, devant les gens qui nous aiment et nous soutiennent.

Nous devrions mettre des barrières, pas seulement pour écarter ceux qui nous blessent, mais aussi pour protéger les cibles faciles de nos frustrations. Les limites créent une distance émotionnelle entre les gens mais elles donnent aussi de l’espace et la possibilité d’un respect mutuel.

Lorsque nous laissons tomber les barrières parce que nous sommes en territoire ami, ce n’est pas toujours pour exprimer des sentiments de tendresse et d’amour; c’est aussi pour ventiler notre frustration et cela peut devenir très désagréable.

Lorsque nous sommes frustrés, nous avons souvent tendance à croire que notre famille doit combler tous nos besoins et désirs du moment. Ce serait plutôt le moment d’ériger une barrière autour de nous pour protéger nos proches de nos attaques pour des choses dont ils ne sont pas responsables.

Nous devons admettre notre responsabilité lorsque nous sommes moins qu’aimables avec notre entourage et prendre les moyens pour prévenir une récurrence.

J’essaie très fort dans ce genre d’article de ne pas m’afficher comme un modèle à suivre, ou une personne parfaite qui fait mieux que tout autre.  Dites-vous bien, que si j’étudie ces questions, c’est parce ce que je vois des lacunes et des choses à améliorer dans ma façon d’être. Comme le dit la phrase dans l’entête de ce blogue, ce sont des réflexions de la vie quotidienne.

J’essaie de comprendre l’esprit et le comportement humain pour trouver des raisons et des solutions aux différents problèmes que je rencontre dans mes relations avec les autres. Il n’y a rien de catastrophique mais il y a toujours place à l’amélioration.

Cet article-ci est d’ailleurs un de mes points faibles, j’ai parfois tendance à passer ma mauvaise humeur sur mes proches, peut-être parce ce que je sais que c’est sécuritaire car ils m’aiment, ne s’offusqueront pas trop et ne me laisseront pas tomber. Ce n’est pas une raison, alors je fais de mon mieux pour changer la dynamique. Si on  fait attention avec des étrangers, pourquoi pas avec nos proches?

Ne te réjouis pas si l’amitié t’autorise à dire des paroles désagréables à tes amis proches. Plus tu deviens proche de quelqu’un, plus le tact et la courtoisie sont nécessaires.
–     Oliver Wendell Holmes 

Le bonheur dans l’ordre et le désordre

relax

31 degrés aujourd’hui, ça commence à faire chaud! Charmante Ado s’est baignée dans un lac chez une amie cet après-midi. Tendre Moitié lui, a inauguré notre saison de piscine en passant vingt minutes dans de l’eau à vingt et un degrés.

Je refuse de me baigner tant que l’eau n’est pas au minimum à vingt-six degrés. Je crois que je serais mieux avec un spa qu’avec une piscine.

Charmante Ado avait un horaire chargé aujourd’hui, l’après-midi chez une copine puis ce soir elle a invité une autre amie pour un party pyjama. Au menu;  cinéma, croustilles et grandes discussions entre ados. Cette amie est folle des animaux alors elles  s’entendent super bien.

Avant qu’elle ne parte chez sa copine vers midi, j’avais exigée qu’elle range sa chambre vu que son autre amie resterait à coucher. Je lui aussi demandé d’aller ranger le bordel qu’elle m’a fait un peu plus tôt cette semaine au sous-sol. Elle a tout fait ça comme une grande fille.

Je dois avouer que j’ai eu un léger pétage de plomb hier, suite à ma perception que le partage des tâches est plutôt inégal dans notre famille de ce temps ci.

J’ai l’impression de ne pas avoir beaucoup de collaboration. On m’a écouté bien gentiment hier, avec un peu l’attitude de  »faisons attention de ne pas la contrarier et ça va lui passer ».

Je sors toujours  de ces épisodes d’affirmation de soi avec un vague sentiment de culpabilité, ce qui n’est pas vraiment l’effet recherché. Tout ça pour dire que nous nous sommes entendus (encore une fois) pour que chacun se ramasse et ne laisse pas tout traîner derrière lui.

Il y a aussi une belle liste de choses à faire pour l’entretien de la maison qui n’attend que la bonne volonté de quelqu’un (autre que moi, de préférence, car cela fait deux semaines que je fais la liste toute seule).

Soyons juste, Charmante Ado m’a aidé à teindre le deck de piscine et Tendre Moitié a préparé la piscine pour l’été et il a tondu le gazon hier.

J’ai le malheur (ou bien c’est leur malheur à eux, dépendant du point de vue), de vivre avec deux personnes extrêmement relax, décontractées et peu portées sur le ménage ou le rangement.

Comme les gens ont généralement  les défauts de leurs qualités, mes deux amours sont à la fois spontanés, faciles à vivre, souples, détendus et un peu bohème, tout en étant peu soucieux  des poussières, des traîneries et du bordel en général.

Je suis donc en minorité dans notre petite famille à aimer l’ordre et une petite maison bien propre. Tendre Moitié a une vision très particulière de la nature; une pelouse de 12 pouces, des branches ou des feuilles mortes sur tout le terrain: c’est la nature, on n’y touche pas, c’est beau comme ça! J’ai presque besoin d’un livre de botanique pour pouvoir arracher une mauvaise herbe et même là, il croit que les mauvaises herbes, vous l’avez deviné, font partie de la nature et on doit laisser la nature à elle-même.

Étant à des années lumières de ce mode de pensée, j’ai beaucoup progressé en quatorze ans. Je peux maintenant supporter le poil de chats et de chiens pendant un jour ou deux, j’arrive presque à ignorer les pièces qui sont trop en désordre, je suis capable de me retenir et de ne pas me jeter sur un linge ou l’aspirateur et de plutôt aller prendre une bonne limonade sur ma terrasse en regardant le gazon pousser(et il pousse beaucoup).

Toutefois, il m’arrive de perdre ma zenitude comme je l’ai fait hier. Il faut le voir comme une étape dans mon éducation ou celle de mes deux amours, je ne sais pas trop.

Charmante Ado m’a dit quelque chose d’une toute petite voix, juste avant de partir chez sa copine. Elle m’a dit: Nous sommes la seule famille que je connais qui fait le ménage avant que les amis viennent à la maison. Je lui ai fait remarquer, qu’aujourd’hui le ménage était plus que dû et que c’était plus ou moins un hasard que son amie vienne ce soir.

Mais dans le fond, elle a raison. Je choisis toujours cette occasion pour leur faire faire un blitz de ménage. Elle en vient à associer la venue d’amis au ménage.  Ce n’est pas tout à fait ce dont je veux qu’elle se souvienne plus tard.

Je crois que je  vais essayer de planifier le rangement et le ménage pour qu’il ne soit plus lié à la venue de la visite. Moi aussi, je sais être relax et décontractée. Sur ce, je vais aller me servir une autre limonade et profiter du beau temps.

 

Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre ?   –  Philippe Geluck 

 

Une place au soleil

mouvement

Quitter une maison pour toujours est un processus délicat. Il y a toutes les années passées, les souvenirs qui y sont attachés, 36 ans passés dans cette maison  pour ma mère. Le fait qu’elle quitte sa maison pour quelque chose de stimulant; aller vivre chez son fils en attendant le grand départ pour l’Amérique Centrale dans quelques mois, contribue à ce qu’elle n’ait pas d’ état d’âme face à ce grand changement.

Alors qu’on entend souvent parler des familles qui s’entre déchirent lors du partage des biens familiaux, dans notre cas, cela se passe très bien. Mon frère et moi n’avions vraiment rien que nous voulions à tout prix ce qui rend le processus très détendu et tout se fait dans la bonne humeur.

Ma mère ne garde pas grand chose car elle veut s’acheter du neuf lorsqu’elle sera dans la future maison en Amérique Centrale. Elle donne ou vend la presque totalité du contenu de la maison. Mon frère a pris les outils, le set de patio et de la vaisselle, j’ai choisi les photos, des livres, d’une bibliothèque et  d’un peu de vaisselle. Charmante Ado pour sa part a reçu la quinzaine de poupées de collection ainsi que l’armoire vitrée pour les ranger. Ma mère a mis plusieurs effets sur le côté de la maison et a suggéré aux voisins de venir voir et de prendre ce qui pourrait leur être utile. Le reste sera ramassé par un organisme communautaire plus tard cette semaine.

C’est agréable de faire tout cela dans l’harmonie. Nous n’avons pas beaucoup de choses en commun, ma mère, mon frère et moi, mais nous arrivons à nous entendre raisonnablement bien. J’ai quitté la région depuis trente-quatre ans alors que mon frère a toujours habité à moins de quinze minutes de ma mère. Ils ont des liens beaucoup plus serrés entre eux qu’avec moi, qui ne les voit que trois ou quatre fois par année.

Je suis tout de même contente d’avoir les albums photos car certaines remontent au début du siècle dernier et il y a aussi les avis nécrologiques de tous les membres de ma famille depuis les derniers soixante dix ans. Si un jour, Charmante Ado  veut des informations sur son arrière-arrière-grand-père, je pourrai lui montrer des photos et j’aurai quelques détails à lui donner comme sa date de naissance, sa carrière et le nom de ses enfants, tous ces détails apparaissant dans la notice nécrologique.

J’ai aussi gardé une vieille encyclopédie, l’Encyclopédie de la Jeunesse publiée par Grolier en quatorze volumes. Cette encyclopédie a peuplé de nombreuses heures de mon enfance et Charmante Ado a démontré un certain intérêt à les parcourir.

Heureusement que j’avais désencombré notre maison l’hiver dernier, je vais donc avoir de la place pour ces nouvelles additions.

Une page de la vie de ma mère est tournée, commencera bientôt la grande aventure de son existence; aller vivre dans un autre pays, une autre culture et langue, à soixante-seize ans. Elle a toujours détestée le froid et son passe-temps favori est le jardinage. Elle pourra maintenant le pratiquer à l’année et elle aura le soutien de mon frère et sa femme pour s’adapter à son nouvel environnement.

Pour ma part, je n’aurai plus aucune famille proche au Canada, sauf des cousins que je ne connais pas vraiment. Heureusement que Tendre Moitié a une soeur ainsi qu’un neveu et une nièce qui habitent à environ trois heures de chez nous. Le reste de la famille de Tendre Moitié est en Europe.

Je suis bien contente que ma mère soit en si bonne santé ce qui lui permet de profiter de cette occasion inespérée. Elle est dans une forme parfaite, elle marche plusieurs kilomètres par jour et mange sainement. Elle n’a jamais bu ni fumé. Elle a travaillé comme serveuse toute sa vie ce qui lui a donné l’occasion d’être très active physiquement. Elle devrait donc avoir plusieurs années de soleil, de chaleur et de jardinage dont elle pourra profiter.

 

 

Il faut toute la vie pour apprendre à vivre.   –   Sénèque 
Vous n’êtes pas fini tant que vous n’avez pas fini de grandir et de changer.    –    Benjamin Franklin 

La vie est la plus belle des fêtes

Satisfaction

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Tendre Moitié. Nous avons débuté par un déjeuner d’affaires au restaurant avec deux collègues, où nous nous sommes bien amusés à nous relater nos plus récentes péripéties dans notre travail.

Ensuite, Tendre Moitié est parti de son côté rencontrer des clients et j’en ai profité pour aller faire quelques achats pour le repas du soir. Le reste de l’après-midi s’est passé dans la pratique intensive du piano et la mise à jour de nos sites Web (2 sites bilingues pour le travail).

Tendre Moitié est rentré avec une bonne nouvelle; la clôture d’un dossier sur lequel nous travaillons depuis près d’un an. Un autre client devrait être réglé d’ici  deux jours, c’est le temps de chercher de nouveaux clients!

Charmante Ado a fabriqué pour son papa une magnifique voiture décapotable avec des bâtonnets, puis elle l’a peinturée. Tendre Moitié est féru de voitures et il adore les cabriolets. Lorsque je l’ai connu, il possédait une Chevrolet Impala 1971 décapotable. Elle était d’un jaune très vif. Cette voiture était énorme, nous l’appelions le paquebot. Nous habitions sur une île à ce moment-là et nous avons fait de fréquentes randonnées en voiture pour aller observer les couchers de soleil sur la plage.  Nous avons maintenant un cabriolet plus moderne, mais qui a moins de cachet que notre ancien paquebot.

J’ai aussi offert à Tendre Moitié, un cadeau sur le même thème,  avec un livre sur les automobiles. Après un bon repas typiquement masculin, avec des steaks gros comme ça, nous avons patienté un peu avant de terminer avec un magnifique gâteau.

Somme toute, une journée assez réussie et une petite vitrine dans la vie de la famille Opus. Ce sont des journées comme celles-ci dont on se souvient longtemps à cause du petit bonheur tranquille  que nous avons savouré. Pas besoin de dépenses extravagantes ou de sorties coûteuses; un bon repas en famille et des marques d’attention de la part des êtres chers sont tout ce dont on a vraiment besoin.

Je vous reviendrai plus longuement demain. Place à la digestion.

 

Dans le titre: La vie est la plus belle des fêtes.    –    Julia Child
Il est prouvé que fêter les anniversaires est bon pour la santé. Les statistiques montrent que les personnes qui en fêtent le plus deviennent les plus vieilles.    –    Den Hartog