Restaurer grâce à ReStore

restore

Je suis plutôt irrégulière avec mes articles de ces temps-ci, mais le printemps m’inspire à faire des changements qui me prennent beaucoup de temps. Côté rénovations, je n’ai pas encore commencé la salle à manger, ni la cuisine. La chambre de Charmante Ado avance bien. La peinture est faite et les meubles sont en place. Il me reste à modifier un banc de quêteux (banc de hall d’entrée) pour qu’il devienne un banc de fenêtre. Charmante Ado étant dans une phase où elle adore toute mention de Paris, j’ai trouvé un tissu avec la tour Eiffel et divers tampons, qui servira à fabriquer le coussin pour le banc ainsi que la tête de lit rembourrée. Il ne restera que les rideaux, quelques éléments décoratifs et des lampes pour terminer ce projet.

La vente d’objets que nous n’utilisions plus a financé la majeure partie de cette rénovation. J’ai aussi acheté une partie de l’unité murale sur mon site de petites annonces préféré, Kijiji. De plus, j’ai déniché des boiseries neuves à bon prix au magasin de Habitat pour l’Humanité, ReStore. Habitat pour l’Humanité est un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’œuvrer à procurer un logement sécuritaire et décent à tous.

Habitat pour l’humanité construit des logements avec l’aide de bénévoles et en utilisant des matériaux offerts en don. L’organisme vend ensuite ces propriétés aux familles à faibles revenus partenaires, sous réserve qu’elles s’engagent à faire 500 heures de bénévolat. Ils offrent aussi aux familles un prêt hypothécaire abordable sans intérêt et sans aucun acompte requis. Les paiements hypothécaires mensuels sont fixés à un maximum de 25% de leur revenu brut incluant les taxes foncières.

Un des éléments de ma Bucket List est de participer à un projet d’Habitat pour l’Humanité.  50 000 bénévoles travaillent chaque année avec Habitat pour l’Humanité au Canada et des milliers d’autres partent à l’étranger tous les ans, dans le cadre de leur programme Village planétaire.  L’ancien président des États-Unis, Jimmy Carter et sa femme Rosalynn, ont participé à de nombreuses constructions de maisons, ce qui a contribué à faire connaître l’organisation mondialement.

Les magasins ReStore font partie intégrante d’Habitat pour l’Humanité. On y retrouve des meubles, électroménagers et matériaux de construction neufs et d’occasion, de bonne qualité, qui  proviennent d’entreprises ou de particuliers locaux. Tous les revenus des magasins viennent en aide à des familles de la région ayant besoin d’une propriété abordable.

Il n’y a qu’un magasin ReStore au Québec et il est situé à Montréal. Près des frontières de la province, il y a deux magasins à Ottawa et un à St Andrews West, près de Cornwall. Le magasin de Montréal affiche ses produits sur sa page Facebook, ce qui est bien utile pour se tenir au courant des nouveaux arrivages et des spéciaux.

En plus des boiseries, j’ai déniché au ReStore un comptoir pour mettre au dessus de la laveuse et sécheuse dans la salle de lavage. Ce comptoir est neuf et a coûté 50% moins cher que ce que les grandes quincailleries exigent.

J’ai beaucoup plus de plaisir à vendre mes objets superflus et  à dénicher des aubaines dans les petites annonces et au ReStore, qu’à aller automatiquement dans les grands magasins et payer le gros prix. Je réfléchis davantage à nos besoins, je patiente jusqu’à ce que je trouve ce que je veux et j’épargne mon portefeuille! Le prochain achat sera une chaise de bureau Skruvsta de Ikea, qui se vend 180$ en magasin et qu’une dame sur Kijiji va me vendre pour 50$!

D’autre part, la pension pour animaux dont je m’occupe  est officiellement ouverte et j’ai beaucoup de plaisir à m’occuper des chiens. Les promenades me font faire de l’exercice, ce qui est un atout important à mes yeux. À date, je n’ai eu à m’occuper que de très petits chiens, ce qui est différent de mes deux gros toutous à la maison. Ceux-ci me reniflent d’ailleurs avec intérêt lorsque je rentre. Tête de Mule est déjà allée visiter les lieux et Toutou Parfait  ira  faire un tour bientôt pour rencontrer les pensionnaires.

Maintenant, si le printemps et la chaleur pouvaient enfin arriver, ce serait vraiment apprécié!

Nous croyons en la valeur et en la dignité de chaque être humain. Nous faisons preuve de respect envers les personnes que nous servons et à l’égard de ceux qui nous aident dans notre travail. Les gens sont notre plus précieuse ressource.   –   Habitat pour l’Humanité, Vision, mission et valeurs de l’organisme

Partagez!

C’est mon anniversaire!

 anniversaireNous y sommes, aujourd’hui est la date anniversaire de ce blogue. Un an d’articles quotidiens, ceci est mon 367e en ligne. Certains jours, je me suis demandée comment j’allais pouvoir y arriver, avec le travail, le piano, le basketball de Charmante Ado et les pannes passagères d’inspiration.

Je me demande sérieusement comment les gens qui ne blogue que sur un seul sujet peuvent y arriver. Je me permet de parler de tout ce qui m’intéresse, ce qui me donne beaucoup de latitude. Certains lecteurs vont préférer certains sujets plutôt que d’autres, mais j’ai tout de même réussi à les garder fidèles au rendez-vous.

Les sujets les plus populaires sont les animaux en général et ceux où je parle de ma vie de tous les jours.  Pourtant, aucun des deux articles qui arrivent en première position parmi les plus lus ne parlent de moi ou d’animaux: La confiance ne se réclame pas, elle se gagne et Parler est un besoin, écouter est un art.

Parler est un besoin, écouter est un art est l’article qui est resté en première position de popularité pendant presque toute l’année, il n’a été rejoint par l’autre que tout récemment.

Le nombre de lecteurs  a explosé en septembre dernier, en augmentant de 50% en un mois. Cela s’est poursuivi en  octobre, alors que les visites ont doublé par rapport à celles du mois précédent. Le plus grand nombre de visites en une journée a été le 1er novembre dernier, avec l’article À bout de souffle.

J’ai été quelque peu étonnée de constater que mes lecteurs se trouvaient en grande partie hors du Québec. Voici les six pays où j’ai le plus de lecteurs, selon Google Analytics:

  1. France           52,41 %
  2. Canada          26,93 %
  3. Maroc             3,76 %
  4. Belgique          3,19 %
  5. Suisse            1,35 %
  6. États Unis       1,35 %

C’est fascinant toutes ces statistiques et j’ai eu la sagesse de suivre tout cela dès le début du blogue, avec trois recenseurs de statistiques différents: Google Analytics, Sitemeter et SlimStat. Il y a aussi Jetpack qui est intégré directement à WordPress. Sur une longue période, les chiffres sont assez similaires, quoique les données quotidiennes varient quelque peu. J’avais aussi pris soin de ne pas comptabiliser toutes les visites provenant de nos propres adresses IP, pour ne pas gonfler les chiffres artificiellement.

Pour ce qui est du futur de ce blogue, je ne suis pas tout à fait décidée. La pression de produire un article par jour est assez importante, lorsqu’on a déjà un travail à temps plein, une famille et d’autres intérêts. Je jongle depuis un mois ou deux avec l’idée de réduire la fréquence des articles à trois fois par semaines, les lundi, mercredi et vendredi.

J’aurais ainsi plus de temps pour un autre item de ma Bucket List, qui est d’écrire un roman. J’y travaille par temps libre, mais en ce moment, les temps libres sont plutôt rares. Je ne suis jamais arrivée à avoir de façon constante, une banque d’articles écrits à l’avance. J’aurais aimé avoir toujours deux semaines d’articles  en réserve, pour me permettre quelques jours de congé à l’occasion.

Avant de diminuer la fréquence, je vais m’atteler sérieusement à cet objectif et si je parviens à me constituer une réserve, je pourrai continuer à publier quotidiennement. Un article me demande en moyenne trois à quatre heures, certains prennent jusqu’à cinq heures et quelques uns peuvent être écrit en 90 minutes, mais c’est plutôt rare. La recherche à elle seule, prend beaucoup de temps, mais je n’ai jamais été si bien informée de ce qui se passe dans le monde et des recherches scientifiques récentes ou en cours. C’est tout de même très éducatif pour moi aussi. Je ne connais pas toujours le sujet à fond avant de l’écrire.

Tendre Moitié et Charmante Ado sont très conscients que j’ai besoin de temps pour écrire un article et la première question  lorsque nous nous assoyons pour le repas du soir est de s’enquérir si mon article du lendemain est prêt, car cela influencera le déroulement de la soirée. J’ai beaucoup de support et d’encouragement de leur part et je n’ y serais pas arrivée sans leur aide et patience.

Voilà, je me souhaite un très joyeux anniversaire ainsi qu’à vous fidèles lecteurs qui m’avez suivi toute l’année. J’espère que vous continuerez à fréquenter ce blogue, car cet objectif n’était qu’une étape dans un long parcours qui ne fait que commencer, car aussi longtemps que je vivrai, j’écrirai.

Merci à tous

 

Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre.    –    Sun Tzu
Le bonheur ce n’est ni l’amour, ni la richesse, ni le pouvoir. Le bonheur, c’est la poursuite d’objectifs réalisables.   –   Helen Fielding

Une planète, une famille

 

 

Un des items sur ma Bucket List est d’aller en orbite autour de la Terre. Je ne sais pas si cela deviendra abordable financièrement de mon vivant, mais en attendant, nous pouvons apprécier la perspective de cette vidéo dont le montage a été réalisé par un jeune homme de 18 ans, Tomislav Safundzin,  de la Croatie, à partir des images de l’Expédition 31 qui était à bord de la Station Spatiale Internationale du 23 avril au 5 juin. L’Expédition 31 a passé six mois dans l’espace avant de revenir sur Terre il y a quelques jours.

Ron Garan, un astronaute pour la NASA, a dit: Il est très émouvant de regarder la Terre à partir de l’espace. D’une part, nous voyons la beauté indescriptible de notre planète. De l’autre côté, nous savons que des millions de gens n’ont pas accès à de l’eau potable, se couchent affamés et meurent de maladies que l’on pourrait prévenir et guérir.

En regardant notre planète d’un point de vue orbital, nous réalisons que nous sommes tous passagers d’un vaisseau spatial nommé Terre qui parcourt l’Univers. Nous sommes tous du même voyage, interconnectés, une seule et même famille.

J’ai lu récemment une analogie entre l’humanité et l’océan qui illustre bien ce point.

Imaginons l’humain comme une molécule d’eau dans l’océan. Chaque molécule voit la molécule voisine comme une entité séparée et distincte d’elle-même. De par leur manque de perspective, les molécules (que nous dotons ici d’un état de conscience  pour illustrer l’exemple) ne perçoivent pas la situation d’ensemble: elles font toutes partie de l’océan. Elles sont distinctes mais tout de même interconnectées, une partie indivisible d’un tout.

Cette analogie s’applique aussi à nous. Nous sommes uniques tout en étant homogènes et nous formons un tout, une entité.

Lorsque nous nous voyons de cette manière, nous comprenons que nous sommes liés l’un à l’autre. Aider l’autre augmente notre bien-être et le bien-être collectif.

On s’intéresse à ses membres comme parties de son corps, pourquoi pas aux hommes comme parties de l’humanité ?  –  Dalaï Lama

Si chacun de nous apprend à entretenir des relations avec les autres avec de la compassion et un sentiment d’être connecté à l’autre par une certitude profonde de notre humanité commune, et plus important encore, d’enseigner ceci  nos enfants, alors je crois que cela aurait une grande chance de réduire de nombreux conflits et problèmes que nous vivons aujourd’hui.  –  Dalaï Lama