Des chemins différents

difficultés scolaires

Dans l’autobus scolaire de Charmante Ado, elle a rencontré en début d’année une jeune fille nouvellement arrivée dans notre quartier et qui débutait son secondaire un. Charmante Ado l’a quelque peu guidée à travers les méandres de l’école qui peuvent être intimidants lorsqu’on ne connaît absolument personne dans une nouvelle institution.

Lorsqu’elle a vu que la petite nouvelle mangeait seule, Charmante Ado et son amie l’ont invitée à venir manger avec elles le midi. Son intégration semblait bien se dérouler mais la jeune fille était réservée et se confiait peu.

Les occasions de se voir durant la journée scolaire sont rares entre les élèves de niveaux différents, surtout que les étudiantes de premier secondaire sont sur un étage qui leur est réservé exclusivement, pour faciliter l’adaptation.

Charmante Ado voyait donc cette élève seulement le midi et durant les trajets en autobus. La trouvant très gentille et espérant la connaître davantage, Charmante Ado avait commencé à penser à l’inviter à la maison lors d’un jour de congé, pour jouer et faire ce que les jeunes ados aiment faire.

Charmante Ado n’est pas une personne qui s’avance beaucoup ou rapidement, elle observe et prend son temps. Elle avait donc jugé que ce n’était pas encore tout à fait le moment de passer à l’étape de l’invitation.

Cette semaine, au retour du congé de l’Action de Grâces, la petite nouvelle a confié à Charmante Ado qu’elle a mal au ventre juste à l’idée d’aller à l’école et que cela la stresse énormément. Elle lui a dit qu’elle en avait parlé à ses parents et que si cela ne s’améliorait pas, elle allait changer d’école.

Charmante Ado ne sait pas trop ce qui la stresse avec l’école; est-ce la nouveauté, le degré de difficulté du programme scolaire (Baccalauréat International) ou le fait de ne pas avoir de copines de son niveau, après deux mois d’école?

Au cours de la semaine, les choses se sont précipitées. Jeudi, la jeune fille n’était pas dans le bus scolaire et sa case à l’école était vide. Le soir même, Charmante Ado a pris de ses nouvelles via Facebook et elle lui a annoncé qu’elle commençait à l’école secondaire locale dès le lendemain.

Charmante Ado a été très surprise des développements. Elle ne pensait pas que c’était si sérieux, elle croyait que c’était seulement un délai plus long à s’ajuster au collège. Elle a été quelque peu déçue de ne pas avoir été plus allumée face aux problèmes de sa copine.

Je lui ai fait remarquer qu’on ne sait pas vraiment quel était le problème. Le programme de l’école est assez exigeant et demande beaucoup de travail. Si la jeune fille avait de la difficulté à suivre ou se sentait trop différente des autres élèves, de par ses capacités, ses intérêts ou ses affinités, il était évident que l’adaptation était infiniment plus difficile.

Une élève qui ne s’épanouit pas dans un milieu particulier et est malheureuse et stressée au point d’avoir de terribles maux de ventre, n’est pas à prendre à la légère. Ces parents ont réagi en la sortant d’un milieu qui ne lui convenait pas. Si c’est le programme scolaire intensif qui était en cause, elle devrait se sentir mieux à l’école locale où elle retrouvera aussi d’autres jeunes du quartier. Oui, l’année scolaire est bien entamée, mais vu que le collège offre une formation  enrichie, elle ne devrait pas avoir trop de difficultés à rejoindre le niveau d’un programme général.

Comme je l’ai expliqué à Charmante Ado, il ne sert à rien d’attendre en espérant que cela se passe tout seul. La jeune fille était malheureuse et ses parents l’ont écouté et ont réagi. C’est réconfortant pour l’ado qui voit que ses parents sont à l’écoute et vont faire des gestes pour l’aider et trouver une solution.

Pour nous, de l’extérieur, cela a eu l’air soudain, mais cela s’est probablement étalé sur les deux mois. Ce qui a pu sembler un léger problème d’adaptation au début s’est finalement révélé être un gros problème. Je ne laisserais pas ma fille dans un endroit où elle est complètement misérable si d’autres endroits parfaitement convenables existent et peuvent être accédé facilement.

D’ailleurs, l’an dernier, avant de la réinscrire à cette école, je lui ai demandé si elle voulait toujours y aller et je lui ai expliqué que je lui poserais la question chaque année. C’est un excellent collège avec une excellente réputation et un programme reconnu. Toutefois, si Charmante Ado ne s’y plait plus un jour, on évaluera le problème et on regardera les autres options.

L’adolescence est une période intense en émotions et on se rappelle toute sa vie de cette étape cruciale. Je crois que l’adolescence est ce qui nous marque le plus car on est en train de modeler et développer l’adulte qu’on deviendra. Aussi bien passer au travers dans les meilleures conditions possibles.

Le collège a d’ailleurs quelques mesures en place pour faciliter l’acclimatation.  Au premier secondaire, l’élève peut choisir une amie et demander à être dans la même classe lors de l’inscription. Charmante Ado était avec une copine qu’elle connaît depuis la première année du primaire. En secondaire deux, elles ont pris des options différentes, une en art et l’autre en musique, ce qui fait qu’elles ne seront plus jamais dans la même classe, mais elles se voient aux repas, dans le bus et lors des activités scolaires. Le collège offre aussi du jumelage avec une « marraine ». Une élève de secondaire un qui le demande, est jumelée avec une élève de secondaire quatre ou cinq, qui va la conseiller, la familiariser avec l’école, lui expliquer le fonctionnement ou simplement l’écouter et l’appuyer. Cela peut se continuer en deuxième secondaire, si l’élève en ressent le besoin.

Vendredi soir, Charmante Ado s’est enquérie de la première journée de sa copine dans sa nouvelle école et il semble que cela se soit bien passé. Je crois que Charmante Ado est prête à passer à la prochaine étape et à l’inviter à la maison. En espérant qu’elle aime les animaux!

Les gens ont quelque chose en commun : ils sont tous différents.     –   Robert Zend
Dans le titre: Tous les hommes vivent ensemble, mais ils suivent des chemins différents.
 –   Roch Carrier

Partagez!

Écouter avant de parler

trop parler

Vous est-il déjà arrivé de trop parler et de réaliser au bout de votre longue tirade, que vous auriez été bien mieux de vous taire, ou à tout le moins de demander des éclaircissements?

Cela m’est arrivé hier. Si on remonte à la semaine dernière, Charmante Ado m’a annoncé un jour en rentrant de l’école qu’elle avait égaré son cahier d’éducation physique. Elle a par la suite vérifié quelques endroits ainsi que le local des objets perdus à l’école, pour finalement me dire que le cahier en question était introuvable.

Voyant là une occasion pédagogique, je lui explique que je vois à ce que ses besoins soient comblés et que cela comprend les fournitures scolaires. Par contre, je ne crois pas que je doive payer encore une fois pour un cahier que j’ai acheté il y a moins de six semaines.

Elle reçoit de l’argent de poche à chaque semaine et elle le gère toute seule.   Je lui ai donc annoncé qu’elle devrait racheter le cahier elle-même avec ses propres sous. On parle ici d’un montant de douze dollars. Elle était d’accord pour assumer cette responsabilité et a promis de faire plus attention à ses choses.

Hier, en rentrant de l’école, Charmante Ado annonce à voix basse à Tendre Moitié quelle a perdu sa carte repas. Une carte repas permet d’acheter cinq repas d’une valeur de six dollars chacun à la cafétéria de l’école. Il restait trois repas sur la carte, donc dix-huit dollars.

C’est ici que j’ai pris une mauvaise tangente. J’ai entendu des bribes de la conversation alors que je préparais le repas du soir et je suis venu me joindre à la discussion. J’ai insisté sur le fait que cela faisait deux items de perdus en moins d’une semaine et qu’il fallait vraiment qu’elle fasse plus attention à ses affaires.

Lorsque je lui ai demandé ce qui était arrivé, elle m’a expliqué qu’elle croyait l’avoir oublié sur le plateau de son repas et que la carte s’était retrouvée à la poubelle. Elle a avisé une employée et ensemble, elles ont commencé à fouiller dans la poubelle pour la dite carte. Comme la cloche du retour en classe venait de sonner, la dame lui a dit de filer et qu’elle continuerait de chercher. Plus tard dans l’après-midi, elle est venue lui dire qu’elle ne l’avait pas retrouvée.

Pour revenir à notre discussion, voyant qu’elle ne réagissait pas à la situation, j’y suis allée d’un petit sermon sur le coût de la vie, la responsabilité et les conséquences. N’obtenant pas de réaction de sa part, j’ai pontifié que je ne paierais plus pour des cartes repas et qu’à l’avenir, elle aurait toujours une boîte à lunch.

Cette année, pour la première fois, j’avais décidé de lui payer une carte repas  pour qu’elle puisse manger à la cafétéria une ou deux fois par semaine. Cela m’épargne du travail et ça lui procure une plus grande variété de choix. Par contre, c’est tout de même une dépense supplémentaire.

Ce que j’ignorais, c’est que Charmante Ado avait débuté la conversation avec Tendre Moitié en mentionnant qu’elle nous devait dix-huit dollars. Tendre Moitié n’a pas fait le lien entre le dix-huit dollars et la perte de la carte. Néanmoins  Charmante Ado avait  complété tout le processus mental de la responsabilité et avait fait le lien avec l’évènement de la semaine dernière. Elle avait déjà conclut avant de nous parler que la solution était de prendre dix-huit dollars dans son argent de poche pour compenser la perte de la carte. Elle croyait ainsi que cette prise de responsabilité de sa part ferait que nous continuerions de lui acheter des cartes repas. Je suis certaine qu’elle s’est aussi dit qu’elle ferait beaucoup plus attention à sa carte dans le futur.

Voilà, j’ai perdu une belle occasion de me taire. Mes remontrances n’ont servi à rien car elle avait déjà trouvé la solution au problème. À souligner aussi qu’elle m’a laissé faire mon petit discours sans mot dire et ce n’est qu’après que j’aie décrété qu’il n’y aurait plus de carte si elle ne prenait pas plus soin de ses affaires que cela, qu’elle a fait remarquer qu’elle avait déjà dit à son père qu’elle paierait vu qu’elle était responsable de la perte.

Éduquer c’est aussi écouter avant de parler, pour ne pas faire la leçon alors qu’elle est déjà bien assimilée.

 

Celui qui sait parler sait aussi quand il faut parler.    –    Archidamos
Celui qui ne sait pas se taire, il ne sait pas non plus parler.   –   Sénèque

 

Cinq minutes de plus

 Ado étudiant

À son collège, Charmante Ado débute ses cours le matin à neuf heures trente cinq, après une période d’études où elle peut poser des questions, demander de l’aide ou simplement compléter ses devoirs.

J’adore le fait que ses cours commencent plus tard que ceux du primaire qui débutaient à huit heures. Un des signes certains de l’adolescence est un plus grand besoin de sommeil et une nette tendance à faire la grasse matinée, que l’on se soit couché tard ou non.

Lorsque nous avons dû faire un choix pour son école secondaire, nous avons cherché les écoles qui offraient le Baccalauréat International.  Les autres critères avaient moins d’importance, mais cette période d’études et le début des cours moins matinal ont aussi comptés dans la balance.

Je me souviens parfaitement de mon secondaire et de la difficulté que j’avais avec les cours très tôt le matin. Nous commencions à huit heures et je passais les deux premiers cours à me réveiller. Pourtant, je me couchais à une heure raisonnable, entre 21 et 22 heures selon l’âge, mais, rien à faire, j’étais somnolente ou pas tout à fait là, durant les deux premiers cours.

Selon plusieurs études, commencer l’école plus tôt résulte fréquemment en un déficit de sommeil, car les adolescents ne se coucheront pas nécessairement plus tôt pour compenser le réveil plus matinal. La puberté modifie la sécrétion de mélatonine et les cycles circadiens, ce qui incite les ados à être éveillés et alertes plus tard le soir que dans leur enfance.

Le soir, un adulte commence habituellement à sécréter de la mélatonine vers 22 heures, ce qui nous aide à nous endormir. Des études ont découvert que chez les adolescents, la sécrétion ne débute souvent que vers une heure du matin.

Le manque de sommeil diminue la capacité de penser, d’apprendre et de se souvenir. Cela a aussi un effet négatif sur le contrôle de nos émotions.

Finley Edwards publiera cette semaine une étude dans  Economics of Education Review où il conclut que les adolescents qui débutent leurs cours plus tard obtiennent de meilleurs résultats en mathématiques et en lecture.

L’étude a analysé les étudiants du comté de Wake en Caroline du Nord qui avaient des heures de classe débutant plus tard que d’autres écoles. Leurs résultats aux tests standards étaient en moyenne plus élevés de 2.2 points de percentile en mathématiques et de 1.5 points de percentile en lecture.

Il a aussi découvert un autre avantage à commencer les cours plus tard.  Les étudiants passaient 12 minutes de moins par jour devant la télévision, consacraient neuf minutes de plus aux devoirs par semaine et avaient en moyenne 1.3 absences en moins que les étudiants débutant plus tôt.

Ces résultats pourraient s’expliquer en partie par le fait que les jeunes qui commencent les cours plus tard, finissent forcément plus tard en après-midi. Ils passent ainsi moins de temps seuls à la maison avant que les parents ne rentrent du travail. Un jeune seul à la maison aura souvent tendance à relaxer avec la télévision ou l’ordinateur et il attendra que ses parents rentrent pour faire ses devoirs.  Moins de temps sans supervision entraînerait donc moins de temps passé à des activités comme la télé ou les jeux électroniques.

Dans notre cas, Charmante Ado termine à seize heures et arrive à la maison à seize heures quarante cinq, sauf pour les deux jours où elle a du basketball. Nous sommes presque toujours à la maison à ce moment-là et elle sait que la priorité est aux devoirs. Une petite collation en entrant, puis elle s’attaque à ses travaux, pour avoir sa soirée libre après le dîner.

Un autre signe pour nous que ce début tardif à l’école est bénéfique pour elle, c’est qu’elle n’a aucune difficulté à garder le même horaire de réveil durant ses jours de congé. Il y a bien certains jours de fins de semaine où elle dort jusqu’à dix heures ou même dix heures trente, mais il paraît qu’on grandit durant notre sommeil, et comme vous le savez, notre Charmante Ado grandit….énormément. Je me dis donc qu’elle en a bien besoin.

La durée de sommeil nécessaire à chacun est d’environ encore cinq minutes… de plus.     –   Max Kauffman

Sous toutes les coutures

couture

Charmante Ado a pris part à sa première leçon de couture aujourd’hui. L’idée nous est venue en magasinant pour des costumes d’Halloween. Vous n’avez pas idée combien il est difficile de trouver un costume convenable pour une ado de treize ans qui mesure plus de six pieds (un mètre quatre-vingt-un).

Je discutais avec elle de la difficulté que nous avons à lui trouver des vêtements à sa taille, même dans les magasins spécialisés. Je lui disais qu’elle devrait s’intéresser à la couture et apprendre à se confectionner des vêtements. Cela l’a fortement intéressée et nous l’avons inscrite à un cours de couture pour les jeunes.

Durant cette première série de cours, elle va apprendre à utiliser la machine à coudre et elle fabriquera un pantalon de pyjama. La série de cours suivante  lui apprendra à confectionner une jupe.

Elle a vu un groupe de filles plus âgées ce matin, qui fabriquait leur robe pour le bal de graduation. Elle a eu de belles étoiles dans les yeux à la perspective de se confectionner une robe personnalisée. Elle a encore trois ans pour développer ses talents de couturière, avant sa propre graduation, alors elle devrait arriver à quelque chose de bien. Heureusement, car mes talents en couture sont très limités.

Finalement nous avons trouvé un costume d’Halloween dans le commerce. Charmante Ado fréquentant un collège catholique, il y a tout de sortes de restrictions quant aux déguisements; pas de symboles religieux, pas d’anges ni de démons, pas d’ensembles sexys et rien de trop violent. Les vampires sont toutefois permis.

Elle sera donc une femme pirate. Bon, je sais bien que les pirates sont violents, mais c’est plutôt une pirate de mode, jolie et élégante. Nous n’inclurons pas d’accessoires tels que couteau, épée, poignard ou autres outils de travail usuels du pirate. Charmante Ado ne portera qu’un petit sac de velours contenant des fausses pierres précieuses.

Pour la première fois cette année, elle ne prévoit pas passer de porte en porte le jour de l’Halloween.  Elle se trouve tout simplement trop grande. Elle va donc se contenter de donner des friandises aux enfants qui viendront chez nous. Il y aura aussi une soirée chez des amies ainsi qu’une journée déguisée à l’école.

L’Halloween est une fête que Tendre Moitié a de la difficulté à comprendre. Il s’y est toujours plié de bonne grâce, mais il trouve cela quelque peu bizarre. Je crois comprendre que l’Halloween n’existe pas en Europe, du moins pas en Belgique, du temps de l’enfance de ma douce moitié.

Pour ma part, je trouve que cette fête revêt beaucoup plus d’importance aujourd’hui qu’elle n’en avait durant les années soixante où j’ai grandi. À l’époque, pas un adulte ne se costumait, c’était uniquement une fête pour les très jeunes enfants et les maisons n’étaient pas décorées. De nos jours, il y a des partys de bureau pour l’Halloween et certains ados de quinze ou seize ans passent encore de porte à porte pour récolter des bonbons.

C’est certain que c’est devenu très commercial, mais je préfère encore cette fête innocente et rigolote à celle de la St-Valentin, où tout le marketing joue sur l’amour et les sentiments. J’aime bien que les voisins et même des étrangers soient prêts à donner librement des gâteries aux enfants. Lorsque nous faisons la tournée de  notre quartier, l’ambiance est chaleureuse et les gens sont de bonne humeur et avenants. Une ambiance bonne enfant règne et tout serait parfait s’il ne fallait pas se méfier des psychopathes qui mettent des cochonneries dans les friandises.

Je crois que de nos jours, tout parent vérifie soigneusement le butin récolté, ce qui ne se faisait pas du tout durant mon enfance. Les temps changent, mais pas toujours pour le mieux. Je connais même certains parents qui achètent directement les friandises à leurs enfants au lieu de les laisser faire du porte à porte.  D’autres, comme nous, accompagnons nos enfants lors de la tournée et nous assurons de jeter tout ce qui paraît suspect.  Le plaisir pour les enfants est de se déguiser, d’aller voir les différentes maisons décorées ET de recevoir gratuitement des gâteries d’autres adultes. Recevoir les friandises directement de ses parents n’a pas le même effet.

Charmante Ado ne passera plus de porte à porte et je crois que ça l’attriste un peu, surtout que ses copines de son âge, encore de petite taille, continuent d’y aller. Déjà, l’an dernier, plusieurs adultes ont fait des remarques qu’elle était bien trop grande pour passer l’Halloween. Il y a parfois un très net désavantage à paraître beaucoup plus vieille qu’en réalité. L’autre jour, la secrétaire chez le médecin lui a demandé si elle avait plus de dix-huit ans! Elle passe très facilement pour seize ans et certains seraient tout prêts à croire qu’elle est majeure.

Heureusement qu’en général, Charmante Ado est très contente d’être grande. Elle trouve que c’est bien d’être un peu différente des autres, comme elle le dit si bien : ‘’En tout cas, je ne passe pas inaperçue et je ne me fonds pas dans la foule’’.

J’ai dû lui commander un uniforme de basketball sur mesure et j’ai eu un appel cette semaine du manufacturier qui s’inquiétait des mensurations. Il a même demandé à l’école de vérifier que je ne m’étais pas trompée. On lui a confirmé que mes mesures étaient bonnes et que oui, le chandail devait être aussi long que demandé.

Autre anecdote ce matin, lors du cours de couture, les filles ont chacune choisi un tissu pour leur pantalon de pyjama. Tout le monde a reçu un morceau mesurant un mètre et demi de long, sauf Charmante Ado qui elle a eu deux mètres et demi de tissu. La couturière était quelque peu effarée et elle m’a aussi dit que le patron qu’elle utilise pour le cours devrait être modifié pour accommoder ses grandes jambes.

C’est parfois compliqué d’être si grande, mais je crois que lorsqu’elle sera adulte, ce sera beaucoup plus facile, car ce qui surprend en ce moment, c’est surtout son âge par rapport à sa grandeur. Plus vieille, elle n’attirera pas autant de remarques, du moins je l’espère. Heureusement qu’elle ne s’en formalise pas.

La mode passe. Le style reste.   –   Coco Chanel
Ne pas être à la mode est la meilleure façon de ne pas se démoder.   –   Pierre Cardin
La mode est ce que l’on porte. Ce qui est démodé, c’est ce que portent les autres.   –   Henry David Thoreau

L’effort, plus que le talent

 

basket

Ce sera court aujourd’hui. Ma grippe empire au lieu de s’amenuiser et j’ai déjà été dans une meilleure forme. Tendre Moitié l’a aussi attrapée, mais semble moins affecté que moi, contrairement à l’habitude

Tendre Moitié et moi avons beaucoup de travail présentement, mais on ne peut pas dire que je suis très performante.

Charmante Ado a pris part aux qualifications pour faire partie de l’équipe de basketball cette semaine et elle a eu une petite frayeur car elle a cru comprendre qu’elle n’accéderait pas au niveau supérieur en même temps que ses trois copines de l’an dernier.

Finalement, son instructeur nous a expliqué qu’elle avait beaucoup de potentiel mais qu’elle ne faisait pas assez d’efforts. En se basant sur ce qu’il a vu durant la saison dernière,  il est convaincu qu’elle est capable de jouer à ce niveau et même d’être selon ses mots ‘’une pièce maîtresse de l’équipe’’. Son lancer est superbe et sa taille l’avantage beaucoup. Par contre, elle ne se donne pas à fond et tire parfois un peu de la patte. Il lui  a donc proposé de l’inclure dans l’équipe plus avancée, en autant qu’elle s’engage formellement à travailler fort et à suivre ses recommandations pour s’améliorer. C’est un excellent instructeur que nous apprécions beaucoup et qui sait tirer le meilleur de Charmante Ado.

Charmante Ado a promis de faire les efforts nécessaires. Je crois qu’elle se fiait un peu trop sur son talent naturel, mais elle vient de réaliser que l’acceptation n’est pas automatique même si elle est très grande et a le meilleur lancer. Rendu à un certain niveau, le talent ne suffit plus et il faut se donner à fond et s’impliquer dans toutes les facettes du jeu.

C’est aussi une question de maturité et de motivation. Il arrive un temps dans le développement d’un enfant où la motivation doit venir de l’intérieur. Elle m’assure qu’elle adore le basketball et qu’elle a envie de faire tous les efforts requis.

Cet instructeur aurait pu se contenter de lui indiquer qu’elle resterait au même niveau que l’an dernier. Il lui donne la chance de progresser en lui offrant ses conseils et directives mais en échange il demande la promesse que les efforts seront au rendez-vous.

Parfois, un petit coup de pouce peut éveiller une motivation interne encore en voie de développement. Charmante Ado semble être résolue à travailler fort. Lorsqu’une personne voit un potentiel et croit en nous, surtout si ce n’est pas un parent, on ne veut pas la décevoir et on veut lui montrer qu’elle a eu raison de nous donner une autre chance.

Sur ce, je retourne au lit pour essayer d’en finir avec cette grippe.

Si nous faisions tout ce dont nous sommes capables, nous nous surprendrions vraiment.
–    Thomas Edison