Un avant-goût de Noël rock

2014-11-21 21.33.12-2

Nous avons offert une belle surprise à notre Charmante Ado la semaine dernière. Avec la collaboration des parents de sa meilleure amie, nous avons planifié un court voyage en Pennsylvanie pour permettre à nos deux filles  d’assister au concert de leur groupe préféré, Black Veil Brides.

La préparation fut longue et méticuleuse. Il y avait les billets du spectacle à acheter, une chambre d’hôtel à réserver et nous devions renouveler nos passeports échus, depuis peu. Nous devions aussi être en mesure de prouver que nous avions la permission des parents de la copine de Charmante Ado de l’amener aux États-Unis. Heureusement, sa mère est notaire et a l’habitude de préparer ce genre de document légal. Elle n’a eu qu’à le faire notarier par une de ses collègues.

Notre séjour de l’été dernier à Toronto nous avait permis d’accumuler suffisamment de points-récompenses pour obtenir une suite pour une nuit dans un hôtel avec petit-déjeuner (buffet) compris et piscine intérieure. Ce détail important réglé, le plus difficile a été de garder le secret et de faire attention à ne pas révéler notre surprise par accident.

La veille du départ, suite à la fin de la première étape de l’année scolaire, il y avait la rencontre parents-professeurs à l’école . Charmante Ado m’a donc accompagné à la visite, où toutes ses enseignantes ont déclaré être très satisfaites de son travail. Je dirais même que ce fut son meilleur bulletin depuis qu’elle est au secondaire. Elle débute habituellement l’année lentement et les notes grimpent par la suite; mais cette année, le départ fut beaucoup plus sérieux et les résultats l’ont reflété. Je crois que ma Charmante Ado a gagné en maturité et elle gère mieux ses priorités.

Après la rencontre, nous lui avons dit que nous devions aller porter des papiers chez la mère de son amie. Comme celle-ci est aussi notre notaire, cela n’a pas paru trop étrange à notre fille. Un échange de textos avec la mère qui était allé à un souper de fête familial avec sa fille, nous a permis de coordonner notre arrivée simultanée.

Les filles ont trouvé bizarre que nous nous installions à la table de la salle à manger et on pouvait voir à leur air inquiet qu’elles se demandaient ce qui se passait. Il faut dire qu’il était 21h30, un soir de semaine et que le moment était drôlement choisi pour une réunion. Nous avons enfin pu leur annoncer notre surprise.

Elles ont ensuite appris avec effarement que le départ aurait lieu le lendemain à six heures du matin et qu’elles verraient leur groupe préféré en spectacle dans moins de 24 heures. Elles étaient sans voix. Charmante Ado a aidé sa copine à faire ses bagages, j’ai ramassé la lettre notariée et le passeport de son amie et nous sommes rentrés à la maison pour une courte nuit de sommeil.

Le trajet fut sans histoire et comme je l’avais lu sur plusieurs sites internet, le douanier américain ne nous a pas demandé de lettre. Il semble qu’il vaut mieux en avoir une mais qu’elle est rarement demandée, surtout si le mineur est adolescent.

J’avais prévu faire le chaperon au spectacle, vu qu’à 15 ans, je les trouvais trop jeunes pour assister toutes seules à un concert rock dans un pays étranger dont elles ne parlent pas parfaitement la langue. Tendre Moitié a fait office de chauffeur et je me suis retrouvée au milieu d’une clientèle très jeune, entre 14 et 20 ans, avec tout de même de nombreux parents dans la foule.

Trois autres groupes rock/métal précédaient les têtes d’affiche et je ne peux pas dire que j’ai apprécié leurs prestations. Beaucoup de bruits et de cris, peu d’harmonie.

Finalement au bout de deux heures, le groupe tant attendu est apparu. À la vue d’Andy, le chanteur principal, la copine de Charmante Ado s’est exclamée ‘’Y a-t-il un gars plus beau que ça sur toute la Terre?’’ Cela venait du fond du coeur et Charmante Ado semblait en parfait accord avec cette déclaration.

Leur spectacle a duré 90 minutes et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Je connaissais la plupart des chansons car Charmante Ado les écoutent souvent dans la voiture et leur musique me rappelle un peu ma jeunesse. Je me suis beaucoup assagie depuis, mais j’aime toujours un rock bien rythmé. Les membres de Black Veil Brides avaient l’habitude de se déguiser et de se maquiller en spectacle comme le groupe Kiss des années 1980-1990, mais ils ont  abandonné cette pratique depuis peu. Ce fut donc un spectacle plus sobre que ce à quoi je m’attendais.

Malgré leur apparence provocatrice, leurs tatouages et leurs piercings, ils véhiculent un message positif dans leurs chansons. Ils chantent que l’on doit croire en soi-même et ne pas laisser les autres étouffer nos rêves. Ils disent que peu importe notre style, il ne faut pas avoir peur d’être différent ou original. Le groupe a son lot de dénigreurs, mais je n’ai pas de problème avec les goûts de ma fille. Certains jeunes vont aimer les boys bands comme One direction ou la musique pop de Lady Gaga et d’autres vont préférer des groupes plus sombres ou plus intenses.

Les filles ont bien sûr profité de l’occasion pour acheter des produits à l’effigie du groupe; chandails, posters et bracelets. Comblées, elles se sont écroulées dans un sommeil béat à notre retour à l’hôtel.

Le retour s’est déroulé dans la bonne humeur, avec des projets de revoir le groupe en février prochain lorsqu’il sera en spectacle à Montréal. Il y a aussi un autre concert prévu dans moins de deux semaines pour un groupe de rock moins connu. Ces billets sont achetés depuis longtemps et ne constituent pas une surprise. Je n’assisterai pas à celui-là, me contentant de faire le chauffeur avec Tendre Moitié. Il est possible que je retourne voir Black Veil Brides en février prochain, pour tenir compagnie à la mère de la copine, qui veut aussi partager l’expérience avec sa fille.

La musique est souvent la passion des adolescents et de revivre l’effervescence des concerts rock avec ma fille fut une expérience inoubliable.

Lève toi pour les choses en lesquelles tu crois même si cela signifie être le seul debout.   –  Andy Biersack, Black Veil Brides
Vis ta vie, écoute ta musique à tue-tête, sois aussi étrange et aussi différent que tu le désire et n’oublie jamais que tu n’es pas seul.   –  Andy Biersack, Black Veil Brides

Partagez!

Le reflet

haine gratuite

Charmante Ado s’intéresse à un nouveau genre de musique depuis un an. Elle écoute des groupes moins populaires et tapisse les murs de sa chambre d’affiches de ses groupes préférés. Je ne vous nommerai pas ces groupes car il y a peu de chances que vous les connaissiez.

En voiture, nous écoutons souvent la musique de Charmante Ado et même si nous n’aimons pas tout le contenu de son iPod, plusieurs chansons nous plaisent. J’ai décidé d’explorer ce qui passionne ma fille pour connaître davantage ses idoles du moment (quoique le mot est un peu trop fort pour ma Charmante Ado, très terre-à-terre).

J’ai donc parcouru le Web à la recherche d’informations sur ces groupes et leurs membres. En fouillant un peu, je me suis vite aperçue qu’un groupe en particulier fait l’objet d’une haine presque viscérale auprès de plusieurs personnes. On leur reproche à peu près n’importe quoi, de leur look à leur musique «vide de contenu ». On parle ici d’un groupe qui commence à avoir beaucoup de succès et dont le chanteur a plusieurs cordes à son arc. Je trouve personnellement, les paroles de leurs chansons  inspirantes, mais les goûts diffèrent, et je peux le comprendre.

Ce qui m’a surpris, c’est l’intensité de cette haine, pour une personne en particulier dans le groupe. On le qualifie de «douchebag », de prétentieux et on l’accuse de tous les maux. Pourtant, j’ai écouté une entrevue récente de plus d’une heure, où il m’est apparu comme une très bonne personne. La seule fois où il a semblé mal à l’aise, est lorsqu’une jeune fille est venue au micro pou lui dire que sans sa musique, elle ne serait pas là aujourd’hui. Il ne savait pas quoi répondre et je dois admettre que c’est une lourde responsabilité à assumer d’avoir une telle influence sur une autre personne.

Est-ce cet homme est parfait? Non, il admet qu’il a fait et fera des erreurs, que ce soit dans ses paroles ou ses gestes. Il semble avoir une philosophie de vie très simple et dit souvent que nous sommes les auteurs de nos vies et que nous n’avons qu’une seule chance de réaliser nos rêves. Il encourage le travail et la persévérance pour atteindre nos buts et il croit qu’il ne faut pas rester paralysé par la peur d’échouer.

J’avoue que ma fille aurait pu tomber plus mal dans son choix de modèle. J’aime bien cette attitude et le fait qu’il laisse tout de même entrevoir une certaine vulnérabilité en mentionnant que s’il travaille si fort, c’est  parce qu’il a une peur terrible de décevoir.

L’adolescence est une période où les jeunes se distancent un peu de leurs parents pour explorer de nouvelles valeurs et de nouveaux modèles. C’est une période inquiétante pour les parents, mais nécessaire pour les ados qui doivent se forger leur propre système de valeurs, afin de vivre leur vie selon leurs convictions profondes.

Certains des groupes de musique qui plaisent à Charmante Ado ont une apparence franchement dérangeante pour un parent de mon âge, mais j’apprends à passer par dessus cela et à regarder autre chose que le superficiel. Après tout, j’aimais David Bowie et Meat Loaf dans ma jeunesse. Alors, les tatouages, piercings, maquillages, déguisements, cheveux longs ou multicolores, ne m’effraient pas vraiment. J’essaie de voir la personne derrière tout cela et ma foi, je fais de belles découvertes.

Toutefois, je ne comprends vraiment pas l’intensité de la haine que certains portent envers quelques uns de ces groupes ou chanteurs. L’internet a permis de grandes choses, mais on peut aussi y disséminer des sentiments complètement inappropriés envers des personnes que nous ne connaissons même pas, et cela est je crois, très malheureux. Comme le dirait le chanteur du groupe mentionné plus haut; «Haters are going to be haters ». C’est la triste réalité de la vie publique.

Charmante Ado est allé voir un concert hier et cela clôture bien son été. Elle a passé beaucoup de temps avec sa meilleure amie et elles se retrouvent dans la même classe au Collège ainsi qu’avec une troisième copine. L’année scolaire s’annonce bien pour elle et j’envisage aussi un retour sur les bancs d’école, dont je vous parlerai dans un prochain billet.

Si les gens essaient de vous rabaisser, cela signifie seulement que vous êtes au-dessus d’eux.    –   Auteur inconnu
Les personnes qui tiennent des propos haineux ne vous détestent pas vraiment. Ils se détestent eux-mêmes parce que vous êtes le reflet de ce qu’ils voudraient être.    –   Auteur inconnu 

Les montagnes russes

adolescence

Toute l’empathie du monde n’a pas réussie à nous éviter les montagnes russes de l’adolescence. Un adolescent, par définition, est un chantier de construction un peu chaotique; l’ado est résolument occupé à se distancer de ses parents pour devenir plus indépendant, mais il y a souvent des confrontations avec les contremaîtres.

À cet âge, les jeunes deviennent de plus en plus conscients du regard des autres et de ce que les autres ados perçoivent en eux. Ils vont souvent essayer de s’intégrer dans un moule conforme à celui des autres jeunes pour ne pas être celui ou celle qui est ‘’différent’’. L’opinion de leur entourage de jeunes devient beaucoup plus importante et préoccupante que celle de leurs parents.

Les ados vont essayer plusieurs ‘’looks’ et identités, comme on essaie un vêtement, pour évaluer comment ils se sentent dans ce rôle et jauger la réaction des autres. Certaines connaissances de Charmante Ado se déclarent ainsi bisexuelles avec un aplomb et une conviction absolue et cela à tout juste 14 ans. Cela décrit bien toute l’ambivalence de l’adolescence.

Il y a aussi les codes vestimentaires, auxquels nous échappons heureusement quelque peu, grâce à l’uniforme obligatoire au Collège. Les filles se cataloguent tout de même en différents groupes selon leur look : emo, punk, gothique ou encore ce qui me semble l’insulte suprême aux yeux de Charmante Ado; le look Cheer qu’affecte celles qui font du cheerleading.

Charmante Ado a commencé à s’intéresser aux moyens d’expression corporelle. Nous avons ainsi eu des questions de sa part pour sonder notre opinion sur les tatouages, les piercings et les teintures de cheveux aux couleurs disons, différentes.

Nous avons émis un droit de veto sur les tatouages jusqu’à ses 18 ans. Si elle le désire encore à cet âge, elle sera plus éclairée quant à la permanence de ce choix et prendra sa décision elle-même. Nous étions bien heureux de l’interdiction par son Collège d’avoir des cheveux teints de couleurs ‘’non-naturelles’’, mais cet interdit a été levé cette année. De toute façon, comme ces discussions sont très superficielles, nous avons l’impression que ce ne sont pas vraiment des désirs profonds de la part de Charmante Ado, mais plutôt une façon de voir quelles sont nos limites. Nous avons accepté un deuxième trou aux lobes d’oreilles, ce qui a semblé la combler pour le moment. Après tout, ma mère de 77 ans affiche fièrement ses trois trous à chaque oreille!

L’objectif principal de l’adolescence est d’amener le jeune à devenir indépendant. Cela doit malheureusement  souvent passer par une prise de distance entre le jeune et le parent avec lequel il se sent le plus proche. C’est souvent le parent du même sexe, mais pas toujours. On a alors l’impression que l’ado semble toujours avoir une opinion contraire ou bien qu’il ne veut plus passer du temps avec ses parents comme par le passé.

En développant leur maturité, les ados commencent à penser de manière plus abstraite et rationnelle. Ils sont en train de former leur code moral, les valeurs qu’ils choisiront d’adopter pour vivre leur vie. La base de ces valeurs a été érigée avec notre aide durant les années précédentes et se consolidera avec les opinions et les observations acquises durant l’adolescence. Alors que notre enfant avait l’habitude de se conformer à notre volonté ou nos désirs pour nous faire plaisir; à l’adolescence, il commencera à s’affirmer davantage avec ses propres opinions. Le contrôle parental n’est plus perçu comme bienveillant mais plutôt comme une contrainte à laquelle on peut s’objecter et même se rebeller ouvertement.

Lorsque les barrières commencent à être trop fréquemment secouées, il est peut-être temps de réévaluer leur pertinence. Le contrôle n’est parfois plus nécessaire mais nous le gardons en place par habitude. L’ado doit être capable de devenir un individu à part entière, quelqu’un qu’on écoute, dont on respecte les opinions et qui a le droit d’avoir des goûts et des opinions différents des nôtres.

Nous avions par exemple, l’habitude de rappeler à Charmante Ado toutes les choses qu’elle devait faire. Nous le faisions jusqu’à ce que la chose en question soit complétée, ce qui impliquait de nombreuses répétitions considérant la propension des ados à la procrastination. Ces rappels étaient perçus comme du ‘’chialage’’ par notre chère ado et l’incommodait fortement. Une réunion familiale a donc mené d’un commun accord au lever des rappels constants.

Après trois jours, face aux conséquences naturelles de ses tâches qu’elle avait complètement oubliées, elle nous a gentiment demandé de lui rappeler chaque chose une seule fois. Pour illustrer une de ces conséquences, il avait été entendu que nous ne lui rappellerions plus de ranger sa chambre et de mettre ses vêtements au lavage. Elle disait que j’étais le seul parent au monde qui faisait du ménage avant la visite de ses amies. Elle voulait gérer sa chambre toute seule. Au bout de quelques jours, alors qu’elle ne trouvait plus ses jeans et un chandail et me demandait si je les avais lavés, je lui ai répondu innocemment que je ne les avais pas vus dans les bacs de linge sale. Il y avait quand même des avantages à nos rappels constants, cela lui évitait de prévoir ses besoins. Elle a réalisé que l’indépendance impliquait davantage de responsabilités.

Les ados vont sûrement paraître mécontents des attentes de leurs parents. Toutefois, ils comprennent et ont besoin de savoir que leurs parents les aiment et se soucient assez d’eux pour exiger certaines choses. Pour nous, l’éducation est primordiale et nous nous attendons à des notes appropriées à ses capacités. Un comportement acceptable et un respect des règles de la maisonnée sont d’autres points auxquels nous tenons. Il y a tout un équilibre à atteindre afin de laisser notre jeune s’affirmer tout en le rassurant que nous serons toujours là en cas de besoin.

Je croyais naïvement que nous passerions à travers l’adolescence de Charmante Ado avec la complaisance de parents attentionnés et bien intentionnés. Il nous semblait que nous n’avions qu’à éviter les choses que nous avions détestées chez nos propres parents durant notre adolescence pour que cette période soit harmonieuse. Nous sommes redescendus de notre nuage rose et réalisons que l’adolescence, c’est moins prévisible que nous le pensions.

Charmante Ado a passé un bon mois à discuter de nos moindres commentaires et opinions et à vouloir passer tous ses temps libres avec ses amies au lieu d’être avec nous. Nous avons lâché un peu de corde en lui épargnant nos rappels qu’elle considérait harcelants et de son côté, elle s’est adoucie en réalisant que sans notre apport, elle devait se prendre en main davantage. Le climat est redevenu plus clément dans la chaumière et elle nous a même proposé de jouer à un jeu de société l’autre soir. Sa meilleure amie n’est pas toujours disponible et elle voit qu’elle peut faire des choses ou des sorties qui peuvent être agréables, en notre compagnie.

Il y aura sûrement d’autres orages dans ce long parcours vers l’âge adulte, mais nous espérons choisir sagement nos batailles et ne pas interdire la moindre futilité. Nous garderons nos forces pour les choses qui en valent vraiment la peine.

En attendant, je me retrouve un peu nostalgique envers l’enfant qu’a été Charmante Ado. Alors qu’auparavant, elle voulait absolument garder toute babiole comme souvenir; maintenant, elle est prête à faire table rase, à tout jeter et à nier qu’elle ait jamais aimé le rose! Elle adorait qu’on lui parle de sa petite enfance, de ses bons mots et de ses goûts à cette époque; aujourd’hui, elle semble considérer cette enfant avec une certaine condescendance et s’en distancer complètement.

Heureusement, nous sommes les gardiens de ces souvenirs et nous conservons précieusement les objets et enregistrement qui témoignent de l’enfant qu’elle a été, jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau prête à revisiter son enfance avec bienveillance et attendrissement.

Éventuellement, notre ado deviendra une adulte indépendante, responsable qui voudra partager nos conversations et qui s’intégrera bien à la société. En attendant, il faut se dire que nous passerons à travers les hauts et les bas de l’adolescence ensemble pour nous retrouver un jour entre adultes qui s’aimeront et s’apprécieront mutuellement.

And in the end, the love you take is equal to the love you make…  (Finalement, l’amour que tu reçois est égal à l’amour que tu donnes)  – Les Beatles

Sometimes, I wish you’d pay more attention to my favorite songs because the lyrics sing words I’m too scared to say.  (Parfois, je voudrais que vous portiez plus d’attention à mes chansons préférées parce que les paroles chantent les mots que j’ai trop peur de dire.     –    Auteur inconnu

If youre lucky enough to be different from everybody else, don’t change. (Si vous avez la chance d’être différent de tous les autres, ne changez pas).   –   Taylor Swift

Un modèle différent

mère-fille

J’ai eu une adolescence difficile, causée en grande partie par une incompatibilité profonde de caractère entre ma mère et moi. Deux personnes si différentes, dans une relation parent-enfant, ce n’est pas très évident. Aujourd’hui, notre relation se porte beaucoup mieux du fait que nous avons une relation d’adultes et que chacune respecte le tempérament et les limites de l’autre.

J’étais une âme tourmentée à l’adolescence, je lisais les grands classiques de philosophie alors que ma famille, de classe ouvrière, lisait peu. Je m’interrogeais déjà sur le sens de la vie alors que mon entourage était plus terre à terre, occupé à gagner leur vie dans des occupations difficiles et peu valorisantes. Mes parents n’avaient pas vraiment le luxe ou le temps de se poser des questions existentielles.

J’ai été une ado rêveuse, sérieuse et assez obéissante. Je n’ai pas pris de drogue ou fait d’autres bêtises et j’avais d’excellentes notes à l’école. Je n’étais pas vraiment un problème côté comportemental, sauf pour mes divergences d’opinions ou de réactions par rapport au reste de la famille.

En général, je pensais toujours différemment de mes proches, en particulier ma mère. Je n’avais qu’à ouvrir la bouche pour demander quelque chose, que la réponse était invariablement non, qu’elle que soit la demande. Il y avait rarement une explication ou une raison pour expliquer le refus; je crois aujourd’hui que c’était tout simplement que mes demandes sortaient du cadre ordinaire de la vie familiale et que cela dérangeait la routine ou l’ordre établi. J’étais en quelque sorte le mouton noir.

Durant toute cette longue adolescence, je me suis juré de ne pas répéter ce pattern avec mes enfants. Heureusement, Tendre Moitié, qui a grandi dans un contexte plus harmonieux, pense tout à fait comme moi sur le sujet de l’éducation des enfants.

Hier, Charmante Ado recevait une amie pour dormir et elle m’a demandé si nous pouvions aller au cinéma après mon travail le soir. Elle savait que je travaillais tôt à la pension le lendemain matin mais que j’aurais quelques jours de congé par la suite. Le film se terminerait vers minuit et cela ferait une nuit plutôt courte, mais je me suis dit que nous étions dans la dernière semaine des vacances scolaires, que nous n’étions pas allés au cinéma de l’été et que cela pourrait être amusant. Tendre Moitié était aussi d’accord pour veiller tard, même s’il travaillait tôt le lendemain.

Bref, nous sommes allés au cinéma et cela a été très agréable, les filles ont choisi une comédie et nous sommes allés voir un film de science-fiction. Charmante Ado avait déjà passé la nuit précédente chez cette même amie et m’avait demandé, alors qu’elle était encore là-bas, si elle pouvait ramener son amie pour passer la nuit. Comme je me suis juré de ne jamais dire non sans raison et que je n’avais aucune raison de refuser, j’ai accepté. Par la suite, lorsqu’elle a demandé pour aller au cinéma, Charmante Ado a offert de venir m’aider à la pension avec son amie, mais je leur ai dit que ce n’était pas nécessaire.

J’ai entendu durant la soirée, Charmante Ado dire à son amie que je ne disais jamais non. Sur le coup, cela m’a semblé exagéré, mais je dois admettre qu’il est assez rare que je refuse ses demandes. Il faut tout de même mentionner que Charmante Ado a toujours été très raisonnable dans ses demandes et elle offrira souvent de l’aide ou de faire une tâche supplémentaire pour compenser le surcroît de travail éventuel qu’elle m’apporte avec une activité.

Cela peut sembler peu éducatif d’être considéré comme un parent qui ne dit jamais non mais je m’en accommode fort bien. Notre relation est solide et Charmante Ado sait qu’elle peut compter sur moi. Il m’arrive de dire non, comme pour sa demande récente d’aller à un concert en octobre, un soir d’école, à Montréal (qui est à quelques heures de chez nous) seule avec ses amis. Elle pensait faire le trajet en autobus avec deux amies, plus le frère de 19 ans de l’une d’elles et son ami du même âge. Aucun de ces deux jeunes adultes ne connaît Montréal et de toute façon, un soir d’école éliminait toute possibilité d’accepter ce projet pour Tendre Moitié et moi.

Charmante Ado ne s’en est pas formalisée car je crois qu’elle savait très bien que c’était nettement exagéré comme demande. Peut-être a-t-elle voulu tester nos limites et elle a réalisé qu’il y a des choses que nous refuserons sans équivoque, surtout si nous nous inquiétons pour sa sécurité. Elle a de toute façon avoué qu’aucun des autres parents n’aurait accédé à cette demande.

Donc, je ne pense pas être si permissive que cela et ma fille ne me mène pas par le bout du nez même si je suis plutôt conciliante. Ma mère attend toujours que ma relation mère-fille se détériore mais je  peux vous assurer que je ne crois pas que cela arrivera. Nous nous ressemblons beaucoup et cela aide à une bonne entente entre nous. Je ne trouve pas ses idées ou envies saugrenues et j’aime lui faire plaisir. Si ma fille se rappelle de son adolescence comme d’une période remplie de plaisirs, de copines et d’activités avec ses amis, j’en serai fort heureuse.

Entre-temps, nous semblons passer à travers cette adolescence sans trop de heurts et dans la bonne humeur générale.

J’ai aussi dit non à l’obtention d’un furet! Charmante Ado est toujours prête à adopter toutes les bestioles qu’elle rencontre!

Pour être mère, peut-être faut-il accepter de créer avec la sienne un nouveau type de relation.   –   Sophie Chabanel 
Il n’y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d’être une bonne mère.   –   Jill Churchill

Gardiennage divers

fête des mères

Je vais vous parler d’un peu de tout et de rien, et de ce qui se passe dans notre vie en ce moment. Je suis de plus en plus occupée avec la pension pour animaux. Charmante Ado vient fréquemment m’aider et même Tendre Moitié participe à l’occasion. L’entreprise a pourtant joué de malchance et bien mal débuté, lorsque deux chiens ont attaqué un petit chien hébergé en pension, lors d’une promenade  à l’extérieur.

Un garage faisant de la mécanique automobile est voisin de la pension. Un client du garage a laissé ses deux gros chiens (si gentils habituellement, selon lui), se promener librement sur le terrain pendant qu’il discutait avec le garagiste. Les deux chiens ont aperçu  le petit chien en laisse, qui faisait sa promenade sur le lot voisin en compagnie d’une employée et se sont jetés sur lui. L’employée ne les avait même pas vus car ils circulaient parmi les voitures du garage.

Le petit chien a dû subir une intervention chirurgicale et les propriétaires de la pension ont défrayé tous les coûts. Le propriétaire du chien blessé n’était évidemment pas content. Je ne travaillais pas ce jour là, mais il est depuis, interdit de sortir les chiens de ce côté, si l’autre commerce est ouvert. Heureusement, il y a une cour arrière où l’on peut aussi les promener. Disons que cela démarre mal une petite entreprise, mais la clientèle augmente rapidement et c’est très encourageant pour les deux femmes qui ont mis sur pied ces services.

Comme je le racontais dans l’article précédent, Charmante Ado s’est fait deux excellentes amies. L’une d’elle fête son anniversaire aujourd’hui, avec une soirée suivie d’un party  pyjama jusqu’au lendemain, et ma fille était bien sûr invitée. Le problème était que cette journée était réservée depuis des mois par un couple chez qui Charmante Ado garde les deux enfants. Le jeune couple se mariait aujourd’hui et l’entente était que Charmante Ado garde les filles de trois et cinq ans, en matinée jusqu’en milieu d’après-midi, puis après la réception de mariage jusque tard dans la nuit.

Charmante Ado était bien désespérée de manquer la fête de son amie mais était résignée à respecter ses engagements. Dans un moment d’égarement ou simplement parce que je me souviens de l’importance de ces amitiés adolescentes, j’ai offert à Charmante Ado de garder les enfants pour la deuxième partie de la journée.

Je vous écrit donc cet article, dans le salon du couple fraîchement mariés, avec leur deux mignonnes petites filles qui dorment à l’étage. Charmante Ado les a gardées en matinée pendant que les parents se préparaient, puis les grands-parents ont pris la relève et habillé les enfants pour la cérémonie. J’ai  ensuite conduit Charmante Ado chez son amie et lui ai souhaité de passer du bon temps et d’en profiter.

Les enfants étant finalement épuisées par toute l’excitation, n’ont pas tenu le coup jusqu’à l’heure convenue et je suis allée les chercher une heure plus tôt pour les ramener à leur maison et les mettre au lit avec une bonne histoire et leurs toutous en peluche familiers.

Ma fille n’en revenait pas que je fasse cela pour elle. Les futurs mariés étaient évidemment d’accord et j’avais déjà rencontré les enfants auparavant, donc je n’étais pas une parfaite inconnue pour eux. Charmante Ado a pu aller à sa fête et passera probablement une nuit blanche à jaser avec ses amies, mais je crois qu’elle se rappellera longtemps de cette journée.

Dans quelques heures, c’est la fête des mères, je ne dormirai pas beaucoup car je travaille à la pension tôt demain matin. Charmante Ado ne rentrera qu’en fin d’après-midi, probablement très fatiguée elle aussi et Tendre Moitié lui, m’aura préparé un de mes plats préférés, des enchiladas au poulet. Il quittera ensuite durant la soirée pour un voyage d’affaires de trois jours.

Ce sera donc une fête des mères un peu spéciale, où la mère fait cadeau de son temps à sa fille. Je ne crois pas qu’il y ait de meilleure façon de souligner ce que signifie être mère.

Bonne fête des mères!

Il n’y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d’être une bonne mère.   –   Jill Churchill
Une maman, c’est celle qui gronde mais qui pardonne tout.     –   Jean Gastaldi