Articuler notre vie

arthrite

J’ai commencé à avoir de l’arthrose il y a environ cinq ou six ans. Au début, c’était un seul genou, le gauche et cela ne m’affectait que périodiquement. Étrangement, je me suis fait dire par un physiatre suite à un scan, que j’avais beaucoup d’arthrose dans la colonne vertébrale  mais je n’ai que rarement mal au dos.

Aujourd’hui, j’en suis rendue à avoir de l’arthrose un peu partout, plus spécifiquement aux deux genoux, aux hanches, aux mains et au cou. En fait, il ne reste pas beaucoup d’articulations non affectées. J’ai eu un épisode il y a environ trois ans où j’ai eu terriblement mal aux épaules pendant quelques semaines mais cela ne s’est jamais reproduit.

S’il y a un sujet qui semble être ennuyeux pour les médecins, c’est bien l’arthrose. Je comprends que tout le monde en fait, passé un certain âge, mais de là à ne rien proposer d’autre que de prendre un bain chaud, il y a une marge.

Je fais donc mes recherches moi-même. Le médicament Alleve qui est du naproxen, un anti-inflammatoire est efficace sur une courte période pour réduire une poussée d’inflammation, mais ce n’est pas un médicament à prendre régulièrement. Contrairement à ce que mon médecin me suggère, l’acétominophène ne me fait aucun bien.  Un médecin assez connu  qui écrit un blogue m’a conseillé le krill  et le curcuma en comprimés. Les deux sont réputés pour réduire l’inflammation. J’ai effectivement ressenti un certain soulagement en en prenant régulièrement, mais les comprimés de krill sont très coûteux.

Une étude dans le Journal of the American College of Nutrition  a comparé une dose de 300 mg de krill quotidiennement à l’ingestion d’un placebo et a démontré que le krill était efficace pour diminuer l’inflammation et diminuer les symptômes arthritiques.

Pour le curcuma, une autre étude a démontré en 2009 dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine que les patients qui avaient pris du curcuma en comprimés pendant six semaines montraient le même niveau de soulagement des symptômes arthritiques que ceux qui avaient pris de l’ibuprophène et cela sans effets secondaires négatifs.

En ce moment, mes genoux et les hanches me font terriblement mal et rien ne semble faire effet. J’ai par contre remarqué quelque chose en rapport avec mon alimentation. Depuis environ deux semaines, j’ai ajouté à l’occasion des hydrates de carbone à ma diète, du pain nan ici, un peu de riz là et même quelques croustilles lors d’une fête.

J’ai noté une exacerbation très marquée de la douleur dans les jours qui ont suivi chaque écart, qui de plus étaient très espacés l’un de l’autre.

J’ai fait un peu de recherche sur le sujet et voici ce que j’ai découvert. Une grande partie de notre alimentation nous vient d’aliments ayant subi des transformations. Essentiellement, les manufacturiers  retirent des éléments importants et nutritifs ou les neutralisent.

Si on regarde les grains entiers, ils contiennent naturellement des protéines, des hydrates de carbone et des acides gras essentiels. Lorsque ces grains sont transformés pour devenir des pains, des pâtes ou de la farine, on en retire les acides gras essentiels.

On ne les retire pas parce qu’ils sont néfastes pour nous, on les retire simplement parce qu’ils peuvent devenir rances et gâter la nourriture. Si on laissait les acides gras, cela diminuerait la durée de conservation du produit et cela serait moins profitable pour le manufacturier.

Donc, plus nous mangeons des aliments non transformés, plus nous nous assurons d’avoir tous les nutriments nécessaires à notre santé.

Certains aliments préviennent l’inflammation, tels que les poissons gras (saumon, hareng, maquereau, sardines).  D’autres aliments semblent agir comme des allergènes pour certaines personnes souffrant d’arthrose. La consommation d’un aliment auquel nous sommes sensibles provoquerait une poussée inflammatoire et une douleur arthritique.

Il serait connu que certains aliments en particulier seraient à éviter. Le Centre Médical de l’Université du Maryland recommande  d’éviter tout aliment qui contient comme ingrédient principal de la farine enrichie, des sucres ajoutés comme la canne à sucre, le sirop de maïs ou le sirop de riz brun, ainsi que les boissons gazeuses, les cafés aromatisés, le lait au chocolat et les punchs aux fruits.

Pour ma part, je crois que je vais oublier le pain nan, les tortillas et le riz blanc.  Il paraît qu’il est possible d’identifier plus précisément l’aliment responsable de la poussée d’arthrite en réintroduisant un à un les aliments soupçonnés.

Je vais donc complètement éliminer quelques aliments pour un certain temps et observer si mes symptômes arthritiques diminuent. Après quelques mois, je pourrai essayer de réintroduire chaque aliment, au cas où un seul serait responsable de mes symptômes. Heureusement, aucun de ces aliments n’est essentiel à mon bonheur ou ne me manquera vraiment.

De nos jours, il faut prendre notre santé en main. Nous apprenons de plus en plus que nous pouvons prévenir, maintenir et soigner nous-mêmes notre corps pour une santé optimale. L’alimentation et l’exercice sont nos meilleurs outils pour y parvenir.

Nous vivons plus longtemps et il est essentiel de surveiller notre santé pour nous assurer d’avoir une bonne qualité de vie le plus longtemps possible. J’espère mourir en santé!

 

Je ne plie le genou devant rien ni personne : j’ai de l’arthrose.   –   Louis Scutenaire
Existe-t-il pour l’homme un bien plus précieux que la Santé ?   –  Socrate 

Vous aimerez peut-être:

  • L’édition du 9 février 2013 du Wall Street Journal affichait un article assez intriguant sur la dynamique familiale, en faisant un parallèle ave ...

Partagez!

Exprimez vous!

*