Alter ego électronique

personnalité électronique
L’internet joue un rôle de plus en plus important dans nos vies et notre comportement en ligne est parfois différent de celui que l’on affiche dans la vie réelle.

Lorsque nous naviguons sur le Web,  certains traits de personnalité peuvent induire des comportements néfastes.

Il y a d’abord l’illusion de grandeur. Certaines personnes sont devenues célèbres ou riches en mettant en ligne des vidéos sur des sites comme YouTube. Des gens facilement impressionnables seront fascinés par ces succès faciles. De plus en plus de gens croient que l’internet sera leur voie vers la fortune et la renommée. Il risque d’y avoir beaucoup de déception et d’égos dégonflés lorsque le succès ne sera pas au rendez-vous.

Le narcissisme est un autre attribut possible de notre personnalité en ligne. Sur le Web, nous pouvons personnaliser et éditer notre présence en n’affichant que les meilleurs aspects de nous-mêmes, Il devient très facile de s’imaginer plus important ou plus populaire que nous le sommes vraiment.

Sur Facebook ou des sites de blogueurs, on peut voir des gens acquérir une importance démesurée, simplement du fait qu’ils passent des heures à commenter absolument tout ce qui y est publié. Je lis un blogue où une certaine Joanna commente de façon dérogatoire et souvent carrément méchante tous les articles que met en ligne le blogueur. Rien ne trouve grâce à ses yeux, elle se moque des photos, des sujets, des tournures de phrase, tout y passe. On se demande pourquoi elle continue à aller sur ce site mais je crois qu’elle retire un certain sentiment de pouvoir de tout cela. Certains lecteurs la trouve divertissante et cela flatte son ego.

L’internet peut ainsi nous donner un faux sentiment de supériorité ou d’autorité. Certains abusent de leur pouvoir en blessant les autres. L’intimidation en ligne progresse de plus en plus. Il y a des jeunes qui se suicident suite à de l’intimidation subie sur le Web.

En ligne, il est possible d’intimider et de harceler quelqu’un tout en cachant son identité. Cette anonymat  amène certaines personnes à être beaucoup plus cruelles et à avoir moins d’inhibitions que si elles devaient faire face à leur interlocuteur. Nous voyons sur internet des comportements que nous n’accepterions pas dans la vraie vie.

L’internet crée un environnement qui peut faire voir le pire d’une personne. En se cachant derrière une souris et un clavier, elle cesse d’agir moralement parce qu’elle ne sera jamais tenue de faire face aux conséquences de ses actions.

D’autre part, nous avons tous une certaine tendance à exagérer lorsque nous affichons quelque chose sur Facebook, Tweeter ou  YouTube, par exemple. Nous le faisons plus ou moins inconsciemment pour tenter de ressembler le plus possible à notre moi idéal.

L’internet nous permet de camoufler nos défauts et nos  imperfections comme jamais auparavant. Nous pouvons utiliser Photoshop pour améliorer nos photos ou mentir sur notre carrière ou notre situation personnelle. Nous développons une identité en ligne qui n’est pas la même que ce que nous sommes en réalité.

Maintenant que nous avons accès à l’internet presque partout avec nos téléphones cellulaires, notre personnalité en ligne prend de plus d’importance.

Que projetons-nous de nous-mêmes sur le Web? Est-ce que notre alter ego en ligne est semblable à nous ou bien affiche-t-il des valeurs complètement opposées à ce que nous considérons essentiel? Est-il si parfait que nous ne pourrons jamais espérer être cette personne?

Essayons d’être authentique. Nous sommes ce que nous sommes et cela devrait être suffisant.

Reste toi-même, car c’est dans l’authenticité que l’on puise ses forces.   –   Daniel Herrero 

Si les hommes ne s’efforçaient pas tant à se montrer autres qu’ils ne sont, ils n’auraient pas si souvent à rougir de paraître tels qu’ils sont réellement.    –    Félix Bogaerts

Vous aimerez peut-être:

  • À mon âge, un samedi soir agréable consiste souvent à lire un bon livre, bien confortable en pyjama pendant que Tendre Moitié et Charmante Ado p ...

  • Lorsque j'avais sept ou huit ans, la directrice de mon école (une religieuse) m'a fait remarqué que j'avais de très longs doigts et elle m'a suggé ...

  • Lorsque l’on examine notre passé et que l’on songe à la personne que nous étions auparavant, nous nous apercevons à quel point nous avons changé ...

Partagez!

Exprimez vous!

*