Adulte en devenir

croissance

L’adolescence est une période difficile à vivre pour bien des jeunes. On imagine les ados comme des jeunes en santé, remplis de rêves et enthousiastes envers leur futur. Pourtant, il semble que les adolescents aujourd’hui soient plus troublés qu’optimistes et se sentent un peu perdus entre l’enfance et la vie d’adulte.

L’adolescence est l’étape de notre vie où nous serons le plus vulnérable tout en étant plus enclins à prendre des risques selon les chercheurs. Les jeunes ont un corps en pleine croissance et un cerveau qui n’a pas fini de se développer. C’est durant cette période charnière qu’ils seront tentés pour la première fois par les drogues, le sexe et l’alcool.

Les grandes compagnies les choisissent comme cibles pour leur publicités en tentant de les attirer vers des produits mauvais pour la santé, tels le tabac, la malbouffe et l’alcool.

Dans une série d’études publiées récemment sur la santé des adolescents, par The  Lancet, l’adolescence commencerait plus tôt et se terminerait plus tard que ce que l’on croyait. Auparavant, on prenait comme point de départ les changements physiques reliés à la puberté et on considérait l’adolescence terminée lorsque le corps cessait de grandir, un peu avant la vingtaine.

Les chercheurs croient maintenant que le cerveau continue de mûrir et n’est pas complètement développé  jusqu’au moins l’âge de 24 ans.

La puberté avec cette rage d’hormones qui déferlent, amène avec elle la tendance à prendre des risques et à agir plus impulsivement. Le cerveau pendant ce temps, n’est pas équipé pour assurer un contrôle et est vulnérable aux effets de certaines activités comme la prise de drogue ou d’alcool.

Le cerveau d’un ado est mal outillé pour évaluer rationnellement les risques et serait  sujet aux décisions à chaud, des décisions prises sur le moment et influencées par des conditions stressantes ou excitantes, que des adultes seront plus capables de tempérer et de résister.

L’ado typique de nos jours prend plus de temps à grandir car l’évolution de la société a ajouté des années à son éducation, retardant ainsi le mariage et la période plus stable qu’est la fondation d’une famille. Les conditions économiques actuelles amènent aussi les jeunes à prendre plus de temps avant de voler de leurs propres ailes.

Les blessures résultant d’un accident sont la plus grande cause de décès chez les ados. Ces accidents sont souvent dû à une prise de  risques inutiles ou excessifs.  La santé des enfants de moins de cinq ans s’est grandement améliorée suite aux recherches et découvertes scientifiques des cinquante dernières années, dans plusieurs pays, le taux de décès a diminué de 80%. En contrepartie, la santé des adolescents ne s’est améliorée que de façon marginale.

Les chercheurs américains ont démontré récemment que le fait de boire de grandes quantités d’alcool durant l’adolescence alors que le cerveau est en train de se développer, affecterait le cerveau sur le plan du développement de la mémoire spatiale, qui nous permet de nous orienter sur une carte et de se rappeler comment nous rendre d’un endroit à un autre.

Les adolescents forment un quart de la population mondiale, la plus grande génération d’ados de toute l’histoire.  Il est essentiel de veiller à leur santé et à leur développement et les familles restent le facteur principal d’une croissance saine.

Les ados qui ont une bonne relation avec leur famille fument moins, boivent moins et utilisent moins de drogues, ils ont des rapports sexuels plus tard et seront moins sujets à des actes de violence. Les parents impliqués dans la vie de leurs jeunes ont de bonnes chances d’éviter les problèmes plus graves.

Les études démontrent que la petite enfance et le début de l’adolescence sont les deux périodes les plus à risques. Un enfant négligé ou abusé aura des difficultés au primaire, sera rejeté par ses pairs et progressera peut-être vers l’alcool, la drogue et les expériences sexuelles. Ces comportements entraîneront  souvent l’abandon scolaire.

Les jeunes sont notre futur. Ils fournissent l’énergie, l’innovation, la productivité et le progrès. La roue tourne et bientôt, ce sera leur tour de diriger notre monde, alors assurons nous de bien les guider.

 La maladie de l’adolescence est de ne pas savoir ce que l’on veut et de le vouloir cependant à tout prix.    –    Philippe Sollers 
S’il n’est pas soutenu par un tuteur, le jeune arbre se courbe facilement.     –    Proverbe chinois

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*