À vaincre sans péril on triomphe sans gloire

objectif

Lorsque l’on décide de poursuivre un but ou un objectif, il est inévitable que nous rencontrerons des difficultés. Il y aura des sommets, des creux, des murs et aussi des plateaux, ce qui est parfaitement normal. L’important est de rester concentré sur la destination et de persévérer.

Au tout début d’une nouvelle activité, nous sommes pleins d’enthousiasme, nous avons hâte de commencer, nous voyons des possibilités infinies et le futur amélioré par notre réussite garantie.  Nous nous sentons comme si rien ne pourra nous arrêter et nous nous pensons presque invincibles. La possibilité d’échec ne nous effleurent même pas l’esprit.

Puis, nous rencontrons notre première difficulté. Notre enthousiasme diminue et devient de la frustration. Soudainement, la recherche de cet objectif nous donne des maux de têtes et nous commençons à entrevoir la possibilité de ne pas réussir. Nous envisageons d’abandonner pour éviter le fardeau d’un échec. Pourtant, au fonds de nous-mêmes, nous réalisons que tout ce qui mérite d’être fait requiert  le courage d’accepter que l’échec soit une éventualité. Alors, nous persévérons.

Ensuite, en route vers notre objectif, nous rencontrons ce qui nous semble être un plateau. Nous ne réussissons plus à progresser ou alors très peu. Nous continuons machinalement en pensant chaque jour à tout laisser tomber, mais il y a une petite voix intérieure qui nous dit que notre flamme n’est pas éteinte et que nous pouvons réussir. Nous passons à travers le plateau et continuons à cheminer.

Nous commençons à trouver que la route est longue et qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour arriver à la destination. Nous envisageons parfois d’arrêter plus tôt parce que nous en avons assez fait, mais en jetant un regard derrière pour évaluer le chemin parcouru, l’espoir et le courage de continuer reviennent et nous permettent de nous imaginer arrivés au but.

Certaines personnes remarquent alors notre cheminement et remettent en question notre choix de route et de destination, par jalousie ou autres sentiments négatifs. Nous doutons de notre décision et pourrions être tentés de les écouter. Nous commençons à nous demander s’ils n’ont pas raison de penser que nous allons perdre cette bataille et aurons fait tout cela en vain, mais quelque chose en nous nous convainc d’étouffer tous ces bruits nuisibles et de garder le cap.

Nous désespérons de voir un jour la ligne d’arrivée et la fatigue et le découragement nous ralentissent éventuellement. Nous touchons le fond et sommes convaincus de ne plus avoir suffisamment d’énergie pour continuer. Pourtant, comme le dit si bien l’adage, quand on touche le fond, on ne peut que remonter. Nous n’avons plus rien à perdre et avons déjà tant accompli alors pourquoi ne pas essayer encore un peu?

Ce sont dans les moments les plus difficiles que nous pourrons finalement faire le plus de progrès, avec un déblocage soudain qui nous propulsera en avant bien plus rapidement qu’un cheminement tranquille. Ces difficultés nous apportent des moments d’introspection qui nous aiderons dans d’autres éléments de notre vie.

La seule façon de ressentir ce déblocage est de persévérer dans l’adversité. Le but est accessible et atteignable en autant que l’on soit prêt à affronter les embûches sans se décourager.

 

Dans le titre:  À vaincre sans péril on triomphe sans gloire.    –   Pierre Corneille
La seule chose qui puisse empêcher un rêve d’aboutir, c’est la peur d’échouer !    –    Paolo Coehlo

 

Vous aimerez peut-être:

  • Nous allons tous nous retrouver comme membre d’une équipe à un certain point. Que ce soit à l’école, au travail, sur un comité, dans un club ou ...

  • L'adolescence est une période haute en émotions et en développement, intellectuel, moral et physique. Charmante Ado  entre tout juste dans cette ...

  • Qu’est-ce qui fait qu’une vie peut être considérée comme satisfaisante? Y a-t-il des éléments qui nous aideront à avoir le sentiment ultime que ...

Partagez!

Exprimez vous!

*