À la poubelle

abandonner comportements

Janvier est la période des résolutions, moment où l’on tente de prendre de nouvelles habitudes. Il nous arrive aussi de vouloir perdre des habitudes néfastes qui nous minent depuis longtemps.

Certains comportements, modes de pensée ou états d’esprit auraient avantage à être abandonnés, ce qui pourrait nous simplifier la vie et par le biais, nous rendre plus heureux.

J’aime bien avoir raison, mais nous admettrons qu’avoir raison toute seule n’est pas l’objectif. Vouloir avoir raison à tout prix, détester « perdre » un argument, peut éloigner bien des gens et nous isoler. Il faut se demander si l’enjeu en vaut vraiment la peine et si notre ego n’est pas légèrement démesuré, pour s’entêter à toujours essayer d’avoir raison au sujet de n’importe quelle broutille.

Heureusement, dans mon cas, Tendre Moitié n’est pas du genre à escalader un argument pour avoir raison alors ma tendance à la discussion est tenue en laisse, sans trop d’effort de ma part.

Certaines personnes vont affirmer après l’escalade d’un argument, que l’autre a probablement raison, en ajoutant « si ça peut te faire plaisir », ce qui à mon sens est un discours passif-agressif. Tendre Moitié lui, ne joue pas à ces petits jeux et évitera tout simplement que la discussion dégénère en premier lieu.

Le contrôle est un désir assez puissant. Il est impossible de tout contrôler, mais bien des gens tentent malgré tout de contrôler leur petit univers et les gens qui en font partie. Même si l’être humain aime être en contrôle, peu de gens apprécient d’être contrôlés par d’autres. Ce qui illustre bien que le désir de contrôler tout un chacun devrait être réprimé. Laisser les gens être eux-mêmes, faire les choses à leur façon et trouver eux-mêmes les solutions à leurs problèmes, éliminera beaucoup de stress dans notre vie. Les choses vont se faire quand même, mais probablement pas selon notre horaire ou de notre manière. Et puis après ?

Il ne faut pas croire tout ce que notre esprit nous dit, particulièrement si c’est négatif, dévalorisant ou défaitiste. Notre langage intérieur excelle à nous convaincre que nous n’arriverons pas à faire telle ou telle chose, au point que souvent, nous n’essaierons même pas. Nous sommes parfois notre pire ennemi et détracteur. Il ne faut pas se laisser dominer par cette petite voix intérieure qui ne fait que refléter nos insécurités.

Certaines personnes adorent se plaindre ou commenter négativement à tout propos. Nous avons alors droit à une longue litanie sur ce qui ne va pas dans le monde et dans leur propre vie. L’intention est peut-être d’attirer de la sympathie, mais le résultat est souvent tout autre. Le négativisme à outrance éloigne les gens. Nous ne sommes pas toujours responsables de ce qui nous arrive, mais nous pouvons décider de notre attitude face aux évènements de la vie.

Les gens différents de la « norme », qui ne rentrent pas dans le moule de la société ont une réalité plus difficile à vivre. Une copine de Charmante Ado s’est récemment déclarée homosexuelle, puis s’est récusée en voyant les réactions de ses camarades. Elle dit maintenant qu’elle est bel et bien en amour avec une autre fille et « qu’on ne peut pas changer ce qui ne se change pas ».

On étiquette souvent ce qu’on ne comprend pas comme étant bizarre, hors nature ou pire. Il serait temps de s’ouvrir l’esprit et d’accepter ce qui est différent de notre petite personne, au lieu de rejeter une personne pour cette raison. L’esprit ne fonctionne qu’en étant ouvert, pas fermé.

Cette saison, le vestiaire de l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal, est orné d’un nouveau slogan: « No excuses » (Pas d’excuses). C’est une excellente idée de dire adieu aux excuses qui nous limitent dans ce que nous pourrions accomplir. Au lieu de se mentir à soi-même et aux autres en proférant des excuses pour expliquer nos erreurs, nos échecs ou notre inertie, nous pourrions analyser notre performance, en faire les déductions nécessaires et nous résoudre à nous améliorer la prochaine fois. La première étape est évidemment de reconnaître notre responsabilité sans chercher d’excuses.

Améliorer sa vie, c’est aussi laisser tomber les comportements qui ne nous apportent rien de positif.

 

Imposer sa volonté aux autres, c’est force. Se l’imposer à soi-même, c’est force supérieure.      –   Lao-Tseu
La plus grande forme d’ignorance est de rejeter quelque chose dont vous ne connaissez rien.   –  Wayne Dyer

Vous aimerez peut-être:

  • Il est difficile de changer les habitudes des gens. Je viens de tomber sur une expérience qui date de 2009 mais dont je n’avais pas eu connaissa ...

  • Vous est-il déjà arrivé de trop parler et de réaliser au bout de votre longue tirade, que vous auriez été bien mieux de vous taire, ou à tout le ...

  • Notre société semble se diriger de plus en plus vers une culture de l’incivilité. Les manifestations récentes, ou bien le ton et les mots employ ...

Partagez!

Exprimez vous!

*