Un ado heureux

heureux

Beaucoup d’études se sont penchées sur la relation entre le bonheur et l’argent. Une étude récente examine encore une fois cette relation en cherchant une corrélation entre les adolescents heureux et leur degré de réussite financière, une fois adultes.

Cette étude a examiné les données de 10 000 participants à un sondage américain, appelé le Add Health. Les jeunes qui avaient une vision positive de la vie deviendraient par la suite des adultes avec de meilleurs revenus, une fois rendus à l’âge de 29 ans.

On a mesuré leur niveau de bonheur sur une échelle de un à cinq. Les plus heureux gagnaient en moyenne 8000$ de plus par année que les moins heureux.

Les chercheurs de University College London et de l’Université de Warwick ont déclaré que leurs conclusions tiennent la route même en tenant compte des variables qui influencent habituellement le bonheur et l’argent, comme le quotient intellectuel, le niveau d’éducation, l’estime de soi et même la grandeur.

Les ados très taciturnes, même s’ils étaient très intelligents ou très grands, gagnaient 10% de moins une fois adultes que leurs pairs. Les adolescents les plus exubérants gagnaient jusqu’à 30% de plus.

Les chercheurs ont répété l’étude avec des paires d’adolescents composées de fratries, en utilisant des jeunes dont les parents provenaient du même type de milieu socio-économique. Les plus heureux sont encore une fois devenus les adultes les mieux rémunérés.

Il est fort possible que les adolescents heureux aient plus de facilité pour passer à travers l’école secondaire, l’université et les entrevues de recherche d’emploi; d’une part parce qu’ils se sentent bien dans leur vie en général et d’autre part, parce qu’ils se font des amis plus aisément. Ces amis peuvent les aider avec les travaux scolaires et éventuellement, pourront leur fournir une plus grande visibilité grâce au réseautage.

Toujours sur le sujet du bonheur, une autre étude, réalisée par la Berkley’s Business School, suggère que le respect professionnel est plus important que l’argent en termes de bonheur en milieu de travail.

À la lumière de ces différentes études, il est probablement souhaitable d’encourager et de stimuler les jeunes, de manière à ce qu’ils retirent plus de satisfaction en accomplissant leurs travaux scolaires. De plus longues études mènent à de meilleurs salaires et nous constatons que le bien-être émotionnel des adolescents est  un élément vital à leurs réussites futures.

Je n’étais pas une adolescente particulièrement joyeuse, au contraire. J’ai quand même réussi à me démarquer en m’exilant aux États-Unis où les salaires comme infirmière étaient beaucoup plus élevés. J’ai donc bien gagné ma vie dans la vingtaine malgré, une jeunesse plutôt taciturne.

J’ai longtemps pensé que je n’étais pas très douée pour le bonheur, mais en vieillissant, je réalise de plus en plus que c’est une question d’attitude et de perspective. Je découvre maintenant que j’ai des aptitudes pour être heureuse, tout simplement parce que je suis plus détendue et à l’aise avec moi-même avec l’âge. Vieillir peut tout de même avoir des effets positifs.

Ce n’est pas ce qui se passe qui compte mais la façon dont nous nous le représentons et dont nous y réagissons.   –   Anthony Robbins
Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre.   –  Abraham Lincoln

Vous aimerez peut-être:

  • Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai de la difficulté à définir le bonheur. Est-ce un état permanent, continu, ou bien seulement de petits m ...

  • Je viens de lire un article dans Time magazine qui est en relation avec cet article que j'ai écrit la semaine dernière qui disait que notre but ...

  • J’ai beaucoup lu sur la recherche du bonheur. J’ai aussi beaucoup songé à ma définition du bonheur et comment arriver à être heureuse. J’ai long ...

Partagez!

Commentaires

  1. Est ce que ce n’est pas le message que les medias nous vendent ? Il y a de nombreuses personnes très heureuses qui ne gagne pas beaucoup… Et si c’était juste une question de marketing ou l’on nous dis bonheur=argent ?

    • Vous noterez que l’étude indique qu’il faut d’abord être heureux à la base et que le succès (financier ou autre) suivra de façon plus ou moins naturelle. Ça ne dit pas qu’il faut de l’argent pour être heureux, mais plutôt le contraire, que d’être heureux facilite les choses. Je suis bien d’accord que le bonheur ne se mesure pas à la quantité d’argent que nous avons, mais il semble que les jeunes qui étaient déjà heureux à l’adolescence, auront plus de facilité dans la vie (y compris financièrement) de par cette base solide.

      Les études mesurent divers facteurs et ici on cherchait à trouver une relation entre le niveau de bonheur des ados et leurs réussites financières futures. Je crois que ce n’est pas une grande surprise de conclure qu’un ado heureux progressera en un adulte heureux et qui réussira mieux. Cela n’empêche pas les autres d’être éventuellement heureux; j’ai eu une adolescence misérable, j’étais tout sauf heureuse et je m’en suis bien sortie. Par contre, il est indéniable que si j’avais eu une adolescence heureuse, mon entrée dans la vie adulte en aurait été grandement facilitée et oui, j’aurais probablement eut plus de succès financiers.

      Le but n’est pas le succès financier éventuel mais plutôt le bonheur à la base, qui facilitera le futur, émotionnellement, socialement et financièrement. Il faut donc viser avoir des ados heureux, parce que cela facilitera plusieurs aspects de leur vie future.

Exprimez vous!

*