Archives pour novembre 2015

Ré-organisation occupationnelle

restructuration

J’ai commencé un nouveau travail il y a trois semaines. Je suis quelque peu ambivalente face à ce changement dans ma vie. Je ne suis pas certaine que ce genre de travail administratif  me plaira  à long terme, mais je ne m’en fait pas trop à ce sujet. Je crois que s’attendre à ce que son travail soit nécessairement  fascinant, intéressant ou amusant, est une erreur.

On nous dit souvent de suivre notre passion, mais même le meilleur emploi ne sera pas agréable en tout temps. Je crois que le meilleur moyen d’être satisfait dans son travail est de trouver un emploi ni trop facile, ni trop difficile, qui offre des opportunités d’apprendre et de se développer, de tomber sur un patron qui vous traitera  bien, qui paie suffisamment et ne pas passer des heures dans les embouteillages pour s’y rendre et en revenir. Il ne reste qu’à travailler avec diligence jusqu’à ce que l’on devienne bon et productif dans notre domaine.

Un ancien patron m’a dit un jour que tout le monde se sent incompétent durant les cent premiers jours à un nouveau poste, parce qu’on ne connaît pas les us et coutumes, les procédures et tous les petits détails inhérents à l’entreprise. Une fois cette période de rodage passée, on se sent plus confortable et efficace.

Il ne faut pas se décourager au début. Notre cerveau a besoin de constater que notre compétence s’améliore avant de taire nos peurs et nos craintes. À date, je me sens de plus en plus confiante, quoique je vais devenir la personne la plus expérimentée du département dans ce poste après Noël, ce qui est quelque peu déconcertant. Il y a beaucoup de mouvements de personnel à l’intérieur du groupe et les gens sont souvent assignés à des projets pour un an ou deux, pour ensuite revenir à leur poste attitré. La personne qui m’a entraînée transfère ainsi vers un autre département pour un an et je serai probablement celle qui entraînera sa remplaçante, même si je suis toute nouvelle.

J’ai la chance d’être tombée sur une patronne très gentille et compétente et comme vous le savez, ce n’est pas si fréquent que ça. Les gens de l’organisation sont tous, sans exception, très positifs et agréables. Bon, il y a toujours la lune de miel du nouveau travail, ou tout semble parfait et mieux qu’au lieu de travail précédent, mais je crois sincèrement être vraiment bien tombée et que ce n’est pas un mirage.

Un autre facteur intéressant est l’estime de soi. Travailler de la maison, seul, avec peu d’interactions comporte un grand nombre de bénéfices. Les contraintes sont peu nombreuses et  l’autonomie ainsi que la débrouillardise sont nécessaires. Par contre, être au milieu de collègues, interagir avec différents groupes et recevoir des commentaires positifs sur notre travail est incroyablement valorisant. Je n’avais pas conscience de manquer de rétroaction, mais je suis très contente d’en recevoir maintenant!

Lorsque j’ai quitté mon dernier emploi pour travailler de la maison, je n’avais pas réalisé à quel point certains avantages reliés à l’emploi sont importants. Les assurances médicaments et dentaires sont des bénéfices conséquents, ainsi que la possibilité de changer de lunettes aux deux ans. J’ai aussi obtenu un rabais de 40% (!) sur mon assurance automobile parce que je fais partie d’un certain groupe professionnel.  Tout cela était beaucoup plus onéreux lorsque j’étais travailleur autonome.

Étant toujours travailleur autonome, avec un emploi du temps plus décontracté, Tendre Moitié doit maintenant tenir le fort à la maison et il se débrouille très bien. Bon, le ménage est fait moins souvent mais il se fait des listes et il s’acquitte vaillamment de toutes ses nouvelles tâches. Charmante Ado a dû se responsabiliser aussi et s’assurer que son linge se rende bien au panier dans la salle de lavage si elle veut que ses vêtements soient lavés. Elle se lève et déjeune toute seule maintenant avant d’aller à l’école, pour la première fois de sa vie. Disons, qu’à seize ans, ce n’est pas un gros traumatisme. J’ai réussi à obtenir que tout le monde retourne ses chaussettes à l’endroit et ne les laissent pas en tire-bouchons dans le lavage. Quelle incroyable perte de temps, enfin réglée! Notre famille utilise un nombre effarant de chaussettes et tout le monde favorise le noir ou le bleu foncé, ce qui rend la différenciation difficile lorsqu’il est temps de réunir une paire. J’ai une boîte de chaussettes orphelines et de temps en temps, parfois après des mois, je réussis à réunir des chaussettes soeurs. Disons, que maintenant, avec mon emploi du temps plus chargé, la chasse aux chaussettes chutera très «bas» dans mes priorités.

Donc toute la petite famille se porte bien après cette réorganisation majeure, sauf peut-être Toutou Réservé, notre chien rescapé, qui s’ennuie beaucoup de moi. C’est vrai qu’il passait toutes ses journées à mes côtés depuis 18 mois, donc, c’est un gros changement pour lui. Il est toujours aussi affectueux et il n’est plus craintif avec nous. Il reste toutefois très réservé avec les étrangers.

Charmante Ado aura un congé scolaire de trois semaines durant le temps des Fêtes, alors que je n’aurai que quatre jours autour de Noël. Cela sera bien différent des années précédentes, mais on va essayer de profiter de ces quatre jours au maximum.

 

Il faut avoir confiance dans les surprises de la vie.  –  Jean-Philippe Blondel  
Il n’y a rien de négatif dans le changement, si c’est dans la bonne direction.   –   Winston Churchill

 

 

 

 

Partagez!