Archives pour novembre 2013

Elle s’appelait Muësli

Muesli the BOSS

Grande Patronne n’est plus. Elle s’est éteinte hier à l’âge de 16 ans. Elle était devenue complètement sourde mais elle chassait encore il y 3 semaines et nous avait ramené un petit oiseau, toute fière de son coup. Nous avions finalement réussi à contrôler sa glande thyroïde après plus de six mois de médication et le vétérinaire ne voulait la revoir qu’en février prochain.

Elle semblait en forme pourtant ces derniers temps. Ce n’est que dans la soirée d’hier, qu’après consultation entre nous, nous avons réalisé que personne ne l’avait vu depuis le matin. Une courte recherche nous a mené vers un garde robe entrouvert où elle gisait, sans vie.

On ne sait pas au juste ce qui est arrivé, mais au moins elle n’a pas souffert durant une longue période et cela a été plutôt rapide. La veille encore, elle vaquait à ses occupations; passant beaucoup de temps avec l’un ou l’autre , installée sur un accoudoir de fauteuil ou de sofa, pour être près de nous.

Grande Patronne n’était plus la patronne des autres chats depuis quelques mois. Étrangement, Matou Tout Mêlé est devenu le Chat Numéro Un. Grande Patronne ne régnait plus mais aucun des autres chats ne l’embêtait pour autant. Elle a pu vivre ses vieux jours en paix.

Les trois chats qui nous restent ont passé toute leur vie dans cette maison, alors que Grande Patronne avait beaucoup voyagé. Elle est née aux Îles-de-la-Madeleine et elle a vécu dans le Grand Nord Québécois où,  un certain soir d’été, elle est même tombée face à face avec un ours qui fouillait les poubelles.

Elle n’avait peur de rien, aimait passer beaucoup de temps à l’extérieur, sauf en hiver, car elle détestait la neige et le froid. Elle entrait alors en quasi hibernation, ne se réveillant que pour aller manger, jusqu’au retour du beau temps.

Elle a connu une amitié particulière avec Fanny, notre chien précédent. Ces deux-là étaient de grandes copines qui mangeaient dans le même plat et dormaient dans les bras l’une de l’autre. Notre Toutou Parfait était aussi très protectrice envers Grande Patronne, en s’interposant pour contrer l’exubérance de Tête de Mule.

Ce n’est pas facile de voir nos animaux vieillir. Grande Patronne a eu une belle vie, elle a pu vivre dans le confort tout en ayant accès à la nature. Elle était bien nourrie, avec une nourriture scientifiquement développée pour les besoins des chats, tout en dégustant à l’occasion souris, grenouilles et oiseaux selon son goût et ses instincts de chasseuse.

La maisonnée fait l’objet d’une réorganisation depuis son départ. Les trois chats restants s’approprient l’ancien territoire de Grande Patronne et nous voyons apparaître de nouveaux compagnons dans nos lits et sur les fauteuils. Chacun s’ajuste à son absence en comblant le vide qu’elle a laissé. Matou tout mêlé et Vagabonde, qui sont respectivement le fils et sa mère, mais qui ne peuvent pas se sentir habituellement, ont ainsi décidé de partager notre lit, en maintenant le maximum de distance enter eux. Chaton Mignon continue de dormir avec sa Charmante Ado.

Ce sera notre premier Noël sans elle. Nous ne la verrons plus couchée sous le sapin au milieu des cadeaux.

Pour vous mes lecteurs, elle était Grande Patronne. Pour nous, elle s’appelait Muësli. Au revoir et merci Muësli. Tu as été un membre  à part entière de notre famille  et nous ne t’oublierons pas.

Il n’y a pas de chat ordinaire.   –   Colette
Chaque chat est un chef d’œuvre.   –   Léonard de Vinci 

Partagez!

Quand la volonté ne suffit pas

volonté

Comment arriver à se motiver lorsque nous devons étudier pour un examen ou travailler avec une échéance très stricte au boulot?

Plus une tâche est désagréable, plus nous avons besoin de faire montre de volonté pour y faire face. Malheureusement, nos réserves de volonté s’épuisent rapidement et nous avons besoin de d’autres mécanismes pour persévérer et atteindre un haut niveau de performance.

Quelle est la force qui pousse certains à agir et à réussir alors que d’autres perdront rapidement leur enthousiasme et n’atteindront pas leur objectif? Nous avons dès notre plus jeune âge la motivation d’apprendre et d’accomplir de nouvelles choses. En grandissant et à travers les différentes étapes de notre vie, nous apprenons ce qui nous motive et ce qui ne fonctionne pas du tout.

On définit généralement la motivation comme étant la force qui nous pousse à agir. Elle nous stimule à travailler fort et à réussir ce que nous entreprenons. La motivation influence notre comportement et notre capacité à atteindre nos objectifs. Il y plusieurs sortes de motivation et chacune nous inspire d’une manière et à un niveau différent. Comme les gens n’ont pas des personnalités uniformes, il en découle qu’il n’y a pas de type de motivation qui fonctionne pour tous.

La motivation incitative implique une récompense, monétaire ou non. Plusieurs personnes sont stimulées par la certitude qu’elles seront récompensées d’une certaine manière une fois l’objectif atteint. Les bonus et les promotions au travail sont des incitatifs qui sont utilisés pour motiver les travailleurs.

La peur est une motivation qui implique des conséquences. Elle est souvent utilisée lorsque la motivation incitative a échoué. Les punitions ou les conséquences négatives sont des outils de la motivation par la peur. Ils servent fréquemment pour motiver les étudiants à l’école et aussi dans le monde du travail pour stimuler les employés. Si nous enfreignons les règles ou n’atteignons pas un objectif, nous serons punis.

La motivation de réussite est souvent appelée le désir de compétence. Nous sommes poussés à atteindre des objectifs et à faire face à de nouveaux défis.  Nous voulons améliorer nos talents et prouver notre compétence à la fois aux autres et à nous-mêmes. Ce sentiment d’accomplissement et de réussite est généralement intrinsèque. Il arrive parfois que la motivation de réussite implique une reconnaissance extérieure. Nous ressentons souvent le besoin ou le désir de recevoir une rétroaction positive de nos pairs ou de nos supérieurs. Cela peut aller d’une simple tape sur l’épaule à un prix officiel.

Le besoin de s’améliorer est une motivation totalement intérieure. Un fort désir d’augmenter notre connaissance de soi et du monde extérieur est une forme de motivation très forte. Nous cherchons à grandir et à nous développer en tant qu’individus. Le désir de changement est aussi une forme de désir de croissance personnelle. Plusieurs d’entre nous sont modelés par notre personnalité ou notre éducation à chercher constamment le changement dans notre environnement ou nos connaissances. Nous considérons la stagnation comme étant négative et indésirable.

La motivation par la puissance peut prendre la forme d’un désir d’autonomie ou de la volonté de contrôler les gens de notre entourage.  Nous voulons avoir des choix et du contrôle sur nos vies. Nous cherchons à vivre notre vie de façon autonome et à prévoir le genre de vie que nous aurons dans le futur.

Nous cherchons aussi à contrôler les autres. Certaines personnes ont un plus fort désir de contrôle que d’autres. À l’extrême, le besoin de pouvoir peut mener les gens à des actes blessants, immoraux ou illégaux. Dans d’autres situations, ce sera seulement un désir d’influencer le comportement des autres. Nous voulons simplement que les gens fassent ce que nous voulons, lorsque nous le voulons et de la façon dont nous voulons que cela soit fait.

Les facteurs sociaux sont aussi une source de motivation pour bien des gens. Cela peut être un désir d’appartenance ou d’être accepté par un groupe, ou un besoin de créer des liens avec les gens.

Un désir véritable et passionné de contribuer et d’avoir une influence positive sur la vie des autres est une autre source de motivation sociale.

En connaissant les différentes sortes de motivation, nous pouvons déterminer celles qui sont le plus efficaces pour nous pousser à agir et aussi celles qui fonctionnent le mieux pour notre entourage. Aucune de ses motivations n’est bonne ou mauvaise, le résultat final dépendra entièrement de l’usage que nous en ferons.

Qu’est-ce que le génie ?  Avoir un but élevé et vouloir les moyens d’y parvenir.   –  Friedrich Nietzsche
Ne vous souciez pas des échecs, souciez-vous des chances que vous laissez échapper lorsque vous n’essayez même pas.   –   Jack Canfield
Bien que personne ne peut revenir en arrière et prendre un nouveau départ, tout le monde peut commencer à partir de maintenant et écrire une nouvelle fin.   –  Carl Bard