Archives pour décembre 2012

Toutou Parfait rafistolé

ligament croisé chien

Comme promis, voici des nouvelles de  Toutou Parfait. Elle a été opérée lundi pour son ligament croisé déchiré et est revenue à la maison le jour suivant. Elle ne paie pas de mine comme vous pouvez le constater sur la photo. Le rasage du poil donne toujours un effet saisissant chez les chiens.

Elle n’est pas très en forme et n’a pas beaucoup d’appétit mais ce pourrait être causé par les antibiotiques qui donnent la nausée. Comme chaque fois qu’elle est malade, elle aime être dorlotée et caressée. Elle émet de petits gémissements lorsqu’on la caresse, chose qu’elle ne fait jamais habituellement. Elle nous donne aussi un coup de patte pour nous rappeler à l’ordre si on arrête les caresses.

L’opération s’est très bien passé, mieux qu’espéré, parait-il. Ses articulations des hanches et des genoux sont en bon état et ce que j’ai cru être de l’arthrose était probablement le ligament usé qui s’effilochait lentement et causait de l’inflammation. Le pronostic est donc excellent si sa période de réadaptation se déroule bien.

Elle est au repos complet pour trois semaines. Elle ne doit pas marcher seule et j’ai même confectionné un harnais sur la recommandation du vétérinaire, pour la soutenir lorsqu’elle marche. C’est plus de la prévention qu’une aide réelle car le but est simplement de l’empêcher de tomber si elle trébuche. Pour le moment elle marche sur trois pattes et il ne faut pas qu’elle se serve de sa patte réparée avant au moins trois semaines, ce qui pourrait devenir problématique lorsque la douleur disparaîtra et qu’elle sera tentée de l’utiliser. On recommande de restreindre ses mouvements pour qu’elle bouge le moins possible.

Une chance que je travaille de la maison et que je pourrai la surveiller. Le processus de guérison s’étalera sur deux à trois mois, ce qui me semble long, mais on va prendre cela un jour  la fois.

Je crois avoir trouvé une clinique  compétente avec des vétérinaires et employés sympathiques, qui prennent tout le temps nécessaire pour bien expliquer les options de traitement. Toutou Parfait débute aussi un traitement à base de glucosamine et de griffe du diable’ qu’elle devra poursuivre à titre préventif, une fois rétablie.

Tête de Mule est un peu perturbée de ne pas avoir accès à Toutou Parfait, mais on ne peut pas risquer qu’elle heurte son genou ou tombe sur elle, ce qui serait catastrophique. Nous hébergerons un Golden Retriever à partir de demain, pour quatre jours d’abord et un autre trois jours au jour de l’An. Cela fera de la compagnie à Tête de Mule pour jouer dehors. Ce sera un peu plus délicat lorsque tout ce beau monde sera à l’intérieur, mais j’ai installé Toutou Parfait dans un coin du salon, sur deux beaux coussins neufs, protégée de l’excitation de Tête de Mule par des barrières pour bébé. Ce n’est pas esthétique, mais ça fait le travail.

Tête de Mule se couche tout contre la barrière pour rester près de son amie et la chatte en chef, Grande Patronne se tient aussi tout près. Grande Patronne a toujours été attirée par les gens ou animaux malades. Si l’un de nous garde le lit, elle le rejoint et le veille en ronronnant. Elle supervise aussi Toutou Parfait et lui tient compagnie.

Toutou Parfait aime beaucoup toute l’attention dont elle bénéficie et n’a pas son pareil pour prendre un air piteux si elle veut plus de caresses ou une gâterie. Elle a perdu plus d’un kilo (deux livres et demie) en dix jours de diète et le vétérinaire était bien content de son progrès. On devrait peut-être l’essayer!

Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé.   –   Antoine de Saint-Exupéry

Partagez!

Une deuxième chance

gentil toutou

Hier soir, nous étions invités chez des clients de Tendre Moitié que je n’avais rencontrés qu’une fois pour quelques minutes. Ce couple a acheté une maison à la campagne avec quatre acres de terrain. Nous sommes arrivés alors que de gros flocons de neige tombaient parmi les arbres. La maison est magnifique, beaucoup de boiseries et un style à la fois canadien et suisse.

Moi qui ne suis pas une bête sociale, je me suis retrouvée à participer à la conversation avec intérêt. Ce couple a longtemps été famille d’accueil pour la SPCA et ils ont maintenant deux chiens qu’ils ont sauvés de l’euthanasie.

Le premier est une femelle  berger allemand de quatre ans qui devait être euthanasiée parce qu’elle aurait mordu un homme. Il n’est pas très clair s’il a vraiment mordu le mollet ou s’il a seulement retenu en serrant un peu. Il semble qu’il a été élevé avec des  coups de pieds, par un homme brutal. En fait cette chienne est terrorisée par les pieds des hommes.

Nos hôtes ont ce chien depuis deux ou trois ans et elle est superbement dressée au point d’avoir gagné plusieurs concours de dressage et d’obéissance. Elle n’a jamais mordu personne depuis qu’ils l’ont, mais ils sont toujours prudents lorsqu’elle rencontre un homme pour la première fois. Il lui avait mis une muselière à notre arrivée, mais après que Tendre Moitié les eut assurés qu’il n’avait pas peur du chien, et sur son insistance, ils ont retiré la muselière.

La chienne est venue voir notre petite famille tour à tour et elle s’est attardée aux pieds de Tendre Moitié, pour finalement les lécher puis s’éloigner. Il faut dire que nous sommes une famille très portée sur les chiens et cette chienne a dû sentir qu’un homme comme Tendre Moitié ne représentait aucun danger. Elle est restée bien sage toute la soirée, en venant quémander quelques caresses à chacun, à tour de rôle.

Ce couple n’a jamais rencontré la personne supposément mordue alors ils ne savent pas trop si c’était réellement le cas ou juste un avertissement du chien. Ils ont quand même pris le risque et accueilli un chien ‘’endommagé’’  en espérant lui donner une deuxième chance. À quoi bon acheter un chien pur race, ce qui n’est pas donné, extrêmement fidèle et intelligent, si c’est pour l’élever à coups de pieds?

Le deuxième chien est un Golden Retriever de dix-huit mois qui vient d’une famille qui avait quatre enfants. Il semblerait que les enfants adoraient le chien, mais que la mère était hyper contrôlante. Le chien était attaché en tout temps, même dans la maison, car  ‘’il n’obéissait pas’’ . La mère voulait le faire euthanasier mais le mari a insisté pour le confier d’abord à ce couple pour une évaluation du chien et voir s’il n’avait pas de problèmes psychologiques.

Après trois jours, ils n’ont trouvé absolument aucun problème avec le chien, le trouvant même obéissant, intelligent et cherchant à plaire. Le pauvre chien vivait toujours au bout d’une laisse ou d’une chaîne, ne pouvait jamais courir ou jouer et aurait dû rester immobile comme une potiche dans la maison pour satisfaire la mère.

Ils ont annoncé  à ces gens que leur chien était parfaitement normal et que c’était plutôt eux le problème. Pour faire une histoire courte, le père a réussi à convaincre la mère de laisser le chien chez nos hôtes où il pourrait avoir une vraie vie de chien. La femme toujours contrôlante, a finalement accepté, mais elle refuse de donner les papiers d’enregistrement du chien, ce qui fait qu’elle est encore légalement la propriétaire. On se demande ce que cela lui donne, car elle a déclaré avoir découvert qu’elle n’était pas une personne à chiens et qu’elle n’en aurait plus jamais.

Durant notre passage, le chien était enjoué comme tout jeune chien, sociable comme peuvent l’être les Golden Retriever et ma foi tout à fait normal. On nous a raconté que les enfants de la famille ont demandé à venir voir le chien il y a quelque temps et le chien a été content de les voir et a joué avec eux. À la fin de la visite, tout le monde est sorti et la mère a suggéré d’attacher le chien pour ne pas qu’il coure après la voiture, car elle était convaincue qu’il essaierait de repartir avec eux, sa première famille.

Nos hôtes ont dit qu’ils ne pensaient pas que cela serait nécessaire et le Golden Retriever s’est assis près de ses nouveaux maîtres et a regardé la voiture partir sans broncher. Il s’est ensuite dirigé vers la porte pour rentrer chez lui, à l’endroit où on lui permet d’être un vrai chien et non un bibelot.

Ce fut une soirée très agréable. Ces gens ont des carrières de haut niveau en finance et en informatique et sont à trois et cinq ans de la retraite. Ils adorent les chiens et veulent faire du dressage auprès de chiens dont plus personne ne veut. Ils ont suivi des cours aux États-Unis, en Arizona en particulier, dans un sanctuaire pour chien maltraités et ils rêvent de faire la même chose ici.

Pendant que vous lirez cet article, notre Toutou Parfait sera sur la table d’opération. Espérons que tout se passera bien. Je vous en donne des nouvelles mercredi.

Parfois, nous avons tous besoin d’une seconde chance.   –   Joel Osteen

Attentes irréalistes

vérités

La vie a ses hauts et ses bas. Notre état d’esprit est fortement influencé par notre attitude et manière de réagir face aux évènements. Certaines choses  méritent qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour apaiser nos esprits quant à de fausses certitudes ou attentes.

Les amis ne sont pas nécessairement pour la vie. Lorsque j’étais jeune adulte, j’étais convaincue que mes amis d’alors, m’entoureraient toute ma vie. Je suis partie vivre en Californie et j’ai dû me faire de nouveaux amis. À mon retour au Canada, sept ans plus tard, je me suis établie dans une ville différente de ma ville d’origine. Je n’ai donc pas revu mes anciens amis. Chaque déménagement amenait un changement d’entourage et une reconstruction de mon tissu social.

La réalité est que les amis restent rarement fixes au fil du temps. Les personnes changent, évoluent et peuvent emprunter une voie qui les distancera de nous. Les intérêts et les convictions se modifient, ou au contraire se solidifient en vieillissant et cela peut aussi contribuer à ce que l’on délaisse des personnes avec qui nous n’avons plus rien en commun.

Certaines personnes partagent une solide amitié toute leur vie avec quelqu’un qu’elles ont rencontrées dans la petite enfance, mais cela est l’exception, dans notre monde de globalisation. Nous éprouvons un certain réconfort à partager une longue histoire avec une personne, d’avoir quelqu’un qui nous a connu avant; avant notre mariage, nos enfants, notre carrière ou tout simplement depuis longtemps.

Par contre, il y a toujours une abondance de personnes avec qui nous pouvons lier des liens d’amitié pour un peu que l’on s’en donne la peine.

Il n’est pas possible d’être aimé de tous et c’est un exercice futile que d’essayer. Il y aura toujours des gens qui ne nous aimeront pas. Un grand pas a été franchi dans ma vie lorsque j’ai réalisé que si une foule de personnes me sont complètement indifférentes, il est tout à fait normal que la même chose se produise avec ma personne. Il y aura des gens qui ne m’apprécieront pas particulièrement et je peux vivre avec ça. On ne peut pas être le ‘’genre’’ de tout le monde.

Nous allons échouer parfois.  On ne peut pas réussir dans tout. Il y aura des échecs, parfois retentissants, mais ce n’est pas là l’important. Il faut persévérer, apprendre de ses erreurs et non pas les cacher comme si nous en avions honte. Toutes nos erreurs nous ont permis de progresser ou à tout le moins d’apprendre ce qui ne fonctionnait pas.

Ne pas bouger par peur de l’échec nous condamne à la stagnation. Il faut oser et se risquer, quitte à obtenir des résultats moins flamboyants que ceux espérés. La persévérance est un des plus grands facteurs de succès. Certains atteignent la célébrité ou le succès du premier coup et sans trop de peine, mais la grande majorité d’entre nous devra faire de nombreuses tentatives avant de réussir.

Nos attentes ne seront pas comblées à tout coup. Les évènements de notre vie ne se dérouleront pas toujours dans l’ordre et de la manière que nous le souhaitons. Il faut accepter les choses comme elles viennent et être capable d’y faire face calmement, sans stresser sur les points que nous ne pouvons pas contrôler. Parfois, la seule chose que l’on peut contrôler, c’est notre manière de réagir à la situation.

Il faut vivre maintenant, il n’y aura peut-être pas de demain. Tout en planifiant financièrement pour notre retraite ou notre indépendance financière, il ne faut pas reporter notre bonheur dans un futur hypothétique. Un accident, une maladie, la fin du monde (!) même, pourrait effacer tout notre futur.

Il faut s’entourer de gens avec qui nous sommes heureux, leur laisser savoir souvent leur importance à nos yeux et cultiver ces relations. Essayons de passer notre temps à des choses et avec des gens que nous apprécions dès maintenant au lieu de rêver à un futur idéalisé.

Quelqu’un, quelque part en aura toujours davantage que nous. Que ce soit de l’argent, des amis, ou même des lecteurs de blogue, il y aura toujours quelqu’un qui en aura plus que nous.

Près de chez moi, une gigantesque maison avec piscine intérieure et garage détaché triple, s’est érigée dans les derniers mois. La rumeur est que ces gens ont gagné sept millions de dollars à la loterie. La maison est splendide et les décorations de Noël doivent valoir plusieurs milliers de dollars. Notre maison actuelle, que nous aimons beaucoup, aurait besoin d’être rafraîchie et vaut cinq fois moins que cette propriété. C’est probablement notre dernière maison et la plus belle que nous aurons jamais. Certaines demeures font rêver, mais resteront à jamais inaccessibles.

Je ne connais rien de ces gens, de leurs amis, relations, ou s’ils sont heureux dans cette nouvelle vie. Je sais toutefois, que ma petite maison, ma petite famille et notre niveau de vie nous satisfont pleinement et que nous sommes capables de regarder sans envie les gens qui ont des possessions plus impressionnantes.

Toutes ces contestations peuvent sembler évidentes, désagréables ou injustes, mais si peut en venir à accepter ces réalités, nous serons beaucoup plus sereins.

100% des choses qu’on ne tente pas échouent.   –   Wayne Gretzky
Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas.  
–   Thomas Edison
J’ai raté 9 000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussi.   –   Michael Jordan

Le futur est maintenant

Heureux

J’ai beaucoup lu sur la recherche du bonheur. J’ai aussi beaucoup songé à ma définition du bonheur et comment arriver à être heureuse. J’ai longtemps pensé que j’avais peu d’aptitudes pour le bonheur. Je suis trop sérieuse, trop songeuse, introvertie et je n’ai pas le sourire particulièrement facile.

J’ai crû pendant des années que je devrais changer, m’extérioriser, socialiser davantage, devenir plus ‘’légère’’ et moins sérieuse.

Rien de tout cela ne m’a réussit. Je suis ce que je suis et je ne suis jamais arrivée à modifier les fondements mêmes de ma personnalité Pourtant, je crois que le bonheur m’est plus accessible  maintenant que jamais auparavant.

Si ce n’est pas du bonheur, alors c’est une certaine sérénité. Je me sens confortable dans ma peau et je ne pense plus à changer ma personnalité ou mon tempérament. Les gens qui m’apprécient telle que je suis, sont tout ce qui compte et être en paix avec moi-même me fait croire que le bonheur peut être davantage un état d’esprit qu’une chose extérieure à soi-même.  Est-ce que la maturité (ou carrément l’âge), nous ramène plus à l’essentiel et nous fait réaliser que le vrai bonheur provient de l’intérieur?

Les choses, les biens matériels, ne nous rendent pas heureux. La maison de rêve ne nous  rendra heureux qu’un court moment, mais cela ne durera pas, tout comme un gain à la loterie ne nous apportera pas un bonheur permanent.

Les autres ne peuvent pas nous rendre heureux non plus. Habituellement, nous finissons par essayer de changer l’autre personne pour la rendre plus semblable à nous-mêmes ou à ce que nous croyons avoir besoin pour être finalement heureux. Il faut d’abord s’aimer et s’accepter soi-même.

Parfois nous nous cherchons trop fort et trop loin. Nous cherchons le bonheur, ou à nous échapper de la grisaille de notre vie quotidienne. Nous espérons que cette chose que nous recherchons, réglera tous nos problèmes, mais malheureusement, cela n’arrivera jamais.

Une autre erreur que les gens introvertis et sérieux font souvent, est de croire que tout doit avoir un sens et être logique. Nous aimons planifier et contrôler tout ce qui nous entoure. La vie peut être difficile, imprévisible, avec des hauts et des bas et l’on ne peut pas la contrôler ou vraiment tout planifier. Accepter l’imprévu et les choses comme elles viennent, simplifie grandement notre vie et diminue nos attentes irréalistes.

Être heureux ne signifie pas que tout est parfait dans notre vie, cela veut simplement dire que nous avons décidé de regarder au-delà des imperfections.

En fait, nous cherchons notre bonheur dans le futur, pourtant, il n’y est pas.  Il est plus près de nous que nous le croyons.

Ces temps-ci, je regarde mon environnement, ma famille, mes amis, ma vie actuelle; et je réalise que je suis bien. Financièrement, nous devons faire beaucoup plus attention qu’à l’époque où nous étions tous les deux cadres dans de grandes compagnies. Notre pension ou rente de retraite sera moins grande, mais notre vie présente est autrement plus agréable que la précédente. Nous travaillons ensemble, nous sommes presque toujours à la maison lorsque Charmante Ado rentre de l’école, nous pouvons assister à toutes ses activités et je peux me permettre de prendre des leçons de piano au beau milieu de la semaine.

Ce mode de vie plus ‘’relax’’ a probablement une grande influence sur ma conviction d’être enfin capable d’être heureuse. Lorsque la vie de tous les jours est simple, agréable et sans stress majeur, on peut se dire que le futur est finalement arrivé et que le bonheur est accessible dès maintenant.

Tu ne seras jamais heureux si tu continues à chercher en quoi consiste le bonheur. Et tu ne vivras jamais si tu recherches le sens de la vie.    –   Albert Camus

La raison pour laquelle tant de gens trouvent qu’il est si difficile d’être heureux c’est qu’ils imaginent toujours le passé meilleur qu’il ne l’était, le présent pire qu’il n’est vraiment et le futur plus compliqué qu’il ne le sera.     –   Marcel Pagnol

Préparatifs de saison

sapin décorations

Hier, ce fût un petit dimanche parfait. Quelques travaux extérieurs avant l’arrivée de la première tempête de neige de la saison, puis nous avons peint des figurines de Noël en plâtre pour suspendre au sapin et fait quelques  bricolages pour compléter nos décorations de Noël.

Tendre Moitié a  cuisiné ses rillettes traditionnelles et j’ai confectionné la gâterie préférée de Charmante Ado; des petites boulettes au chocolat et aux arachides.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, nous passerons tout le temps des Fêtes à la maison. Il est beaucoup plus motivant d’entreprendre les décorations, le sapin  et les lumières, lorsque nous savons que nous serons là pour les apprécier.

Au menu, beaucoup de popote  des activités extérieures, des soirées cinéma ou des jeux de sociétés. J’anticipe une période des Fêtes très relaxante, dans le confort de notre foyer. Notre travail devrait être dans sa phase la plus tranquille de l’année et nous pourrons profiter pleinement de nos journées ou tout simplement décider de ne rien faire de spécial.

Pendant plusieurs années, nous choisissions la période des Fêtes pour aller en voyage. Nous avons ainsi fait plusieurs croisières, un séjour au Panama et un autre en Floride. C’est bien le soleil et la chaleur, mais cela ne représente pas tout à fait l’esprit de Noël pour quelqu’un qui vit avec nos hivers Québécois.

J’ai passé une journée et une soirée complètement seule il y a quelques jours. Tendre Moitié était en voyage d’affaires et Charmante Ado est allée directement de l’école à la famille chez qui elle a gardé deux petites filles toute la soirée. Cela m’a fait tout drôle car j’ai rarement du temps seule en soirée.  Cela arrivera de plus en plus fréquemment avec Charmante Ado qui vieillit; elle est déjà très en demande comme gardienne. Avec sa grandeur et son sérieux naturel, elle inspire confiance aux parents.

Durant le congé des Fêtes, nous allons faire une petite réunion de famille pour répartir les tâches plus équitablement. Cela fait quelques mois que nous en parlons, mais nous ne l’avons pas encore fait. J’ai finalement obtenu de Charmante Ado qu’elle fasse son lit correctement et elle m’aide de plus en plus dans la maison, ce qui  augure bien pour la liste et la répartition des tâches.

Notre projet santé commencé l’an dernier n’a pas été un énorme succès. Charmante Ado ne mange pas assez de fruits et de légumes, mais elle fait beaucoup d’activités physiques. J’ai perdu près de 25 ivres mais il m’en reste encore quelques unes à perdre et je dois  reprendre mon programme d’exercices. Tendre Moitié a perdu une vingtaine de livres, ce qui est bien si l’on considère qu’il a un genou en ruine et bouge difficilement.

Nous allons donc nous faire une autre réunion de famille pour évaluer la situation et décider d’un type de diète qui pourrait être suivi par toute la famille. Nous avons eu plus de difficultés cette dernière année car chacun avait ses particularités et cela devenait très compliqué à gérer. Il nous faut un programme facile à suivre, bon pour la santé et qui convient à tous. Pour le moment nous pensons retourner à la base et simplement compter les calories. Nous mangeons relativement bien, mais nos portions sont parfois trop grandes.  En limitant les calories, nous réduirons nos portions, ce qui devrait être efficace.

J’aime bien prévoir, avant la période des Fêtes, nos objectifs pour l’année qui vient. Cela nous permet de tester graduellement et sans stress nos nouvelles activités, tâches ou résolutions et cela nous évite de sombrer dans l’excès pendant cette période. Lorsque le nouvel An arrive, nous avons déjà entrepris les changements et nous ne nous sentons pas bousculés avec ces nouveautés en plus du retour au travail et à l’école.

Contrairement aux autres années, cette fois-ci, c’est nous qui inviterons des gens chez nous. Nous avons plusieurs amis qui sont seuls et que nous aurons plaisir à recevoir. Cette année, il n’y aura pas de stress, les décorations sont installées, les cadeaux sont prêts et nous aurons amplement de temps pour nous reposer et avoir du plaisir en famille et entres amis. Que demander de plus?

Noël n’est pas un jour ni une saison, c’est un état d’esprit.     John Calvin Coolidge