Archives pour avril 2012

Projet Santé – Mise à jour

projet santé

Nous avions débuté en janvier dernier un projet familial pour améliorer notre condition physique, diminuer notre poids et être généralement le plus en santé possible. Je vous avais promis des rapports mensuels mais je n’ai pas tenu parole, n’ayant fait qu’un seul rapport en février.

Voici maintenant une mise à jour; tout d’abord le projet n’est pas mort mais il a été en veille ou au ralenti pendant quelques semaines. Nous sommes depuis peu de retour sur les rails et cela va assez bien. Je devrais être en mesure d’avoir de bonnes nouvelles pour le prochain rapport mensuel le 15 mai.

Même si nous ne suivions pas religieusement tous nos objectifs, nous avons quand même gardé le cap. De plus, j’ai fait beaucoup de lecture et publié plusieurs articles sur la santé, l’exercice physique et l’alimentation. Nous avons ainsi discuté en famille de ce que j’avais appris en lisant et je crois que cela a été particulièrement utile à Charmante Ado qui commence à voir l’importance de bien prendre soin de son corps.

Elle m’a d’ailleurs beaucoup surpris la semaine dernière alors qu’elle était au McDo pour dîner avec sa copine. En effet, elle a commandé une salade pour son repas. Elle m’a même envoyé une photo de sa salade. Comme quoi, les miracles sont possibles.

Côté exercice, je joue au basketball à tous les soirs avec Charmante Ado et nous faisons aussi des exercices sur le Wii comme Just Dance 3 et Wii Fit. Charmante Ado est à la frontière de l’adolescence avec ses presque treize ans, ce qui fait qu’elle veut à la fois prendre ses distances pour s’affirmer tout en aimant encore  faire des choses avec nous. Elle est donc toujours partante pour faire n’importe quelle activité physique avec nous ce qui est très motivant et agréable.

Tendre Moitié lui, a commencé à faire du tapis roulant mais il doit faire attention car il a un genou en très mauvais état, qui devra éventuellement être opéré.

Depuis quelque temps, pour Tendre Moitié et moi, notre meilleur progrès est sur la diète. Nous sommes motivés et nous perdons du poids de façon régulière. Nous faisons toujours attention aux hydrates de carbone et nous avons diminué les protéines car nous avons découvert que nous en consommions trop, ce qui nous empêchait de perdre du poids.

Ce qui est bien avec Tendre Moitié, c’est que nous nous encourageons mutuellement et il est moins difficile de persévérer à deux que seul. Nous laissons aller Charmante Ado à son rythme puisque de toute façon, elle doit se rabattre sur ce qu’il y a dans le frigo et les armoires et il nous n’avons plus de cochonneries  ou d’aliments vides de nutrition. Si en plus, elle choisit des salades au McDo, cela va vraiment bien!

Avec le beau temps qui finira bien par revenir, ce sera plaisant de bouger plus à l’extérieur et nous planifions commencer des randonnées en vélo. En février dernier, je mentionnais que j’aurais aimé trouver un kinésithérapeute ou un entraîneur personnel pour l’activité physique pour nous établir un programme.

J’ai trouvé plusieurs formules dans des centres de conditionnement ou des centres sportifs, mais à des coûts faramineux. Nous n’avons tout simplement pas les moyens de faire une telle dépense et je doute que cela soit à la portée d’une famille ordinaire. Passe encore pour une seule personne, mais pour trois, le coût est exorbitant.

Nous essayons donc de trouver des activités physiques intéressantes et agréables pour tous, que nous pouvons facilement intégrer à notre vie de tous les jours. Charmante Ado est très contente de voir toutes les activités que nous planifions pour l’été et son enthousiasme est contagieux. Elle a été frappée par mon article qui mentionnait une étude ayant démontré qu’une heure de télé raccourcissait notre vie de 22 minutes.

Je sais que si elle a le choix entre la télé et une activité, elle choisira toujours l’activité. La télé n’est qu’un pis aller si elle ne trouve rien d’autre à faire, mais si on lui propose de bouger, elle est tout de suite partante. Nous sommes bien chanceux de profiter de son énergie. On la regarde, avec son dynamisme et son enthousiasme et nous n’avons pas le choix de nous remuer un peu. Il ne faut pas oublier que nous l’avons eu très tard, à 38 ans pour moi et 42 ans pour Tendre Moitié. Elle va nous garder jeunes!

Point de santé si l’on ne se donne tous les jours suffisamment de mouvement.    –  Arthur Schopenhauer
La chair est belle lorsqu’elle remue, elle est faite pour bouger.      – Philippe Di Folco

Partagez!

Un dimanche en promenade

adoption

Aujourd’hui, nous sommes allés faire du bénévolat en famille à la SPCA.  Cela faisait longtemps que nous en parlions et le beau temps nous a stimulé. La SPCA  a besoin de bénévoles pour promener les chiens en attente d’adoption, vu que le personnel n’a pas toujours le temps pour le faire.

Première constatation, il vaut mieux y aller en semaine car il y a beaucoup de monde le dimanche.  Il y avait beaucoup de jeunes qui promenaient les chiens car ils doivent faire des heures de bénévolat pour le programme international de leur école. Charmante Ado suit elle-même le programme international, mais elle a déjà complété près du double des heures requises avec d’autres organismes depuis un bon moment.

Nous avions tout de même décidé d’aller promener des chiens à la SPCA parce que c’est une activité amusante et bonne pour la santé. Nous avons choisi de promener un magnifique chiot labrador de six mois. Notre jeune chien déjà d’une bonne taille, tirait un peu sur sa laisse au début dans son excitation mais il s’est calmé  assez rapidement. Il a profité d’une grande promenade et d’un petit quinze minutes tranquille avec nous où nous l’avons caressé et joué avec lui. Il avait un bon début d’éducation car il donnait la patte de bon coeur et s’assoyait plus ou moins à la demande.

J’espère qu’il sera adopté rapidement car il avait un bon tempérament, était très affectueux et semblait très intelligent. Il me faisait penser un peu à Toutou Parfait et cela m’a fait réaliser que notre Husky mélangé a probablement une bonne part de Labrador en elle car sa tête et ses oreilles ressemblent vraiment beaucoup au chien que nous avons promené.

Ce n’est pas facile de le ramener à sa cage mais nous ne pouvions pas l’adopter, avec déjà deux gros chiens et quatre chats. On se dit qu’on lui a quand même fait un peu de bien en lui permettant de sortir de sa cage pendant quelque temps. Nous comptons bien y retourner car c’est très agréable comme activité et il semble que c’est un grand besoin en semaine.

Nous avons aussi pris des renseignements pour devenir famille d’accueil. Ce pourrait être à court terme pour un chien ou un chat malade ou à plus long terme pour une chatte sur le point d’accoucher. Pour la chatte, il faut s’engager à la garder elle et ses chatons jusqu’à l’âge où les chatons pourront être mis en adoption, soit huit semaines.

Le seul problème est la logistique de tout cela car ils demandent que les animaux placés soient gardés à l’écart de nos propres animaux pendant au moins une semaine, pour éviter que nos animaux attrapent une maladie en provenance de la SPCA. Ce serait assez simple pour les chats car on pourrait les garder dans une pièce fermée mais pour un chien ce serait plus compliqué car je trouve qu’il a un peu plus besoin d’être avec des gens et je n’ai pas envie de l’enfermer dans une pièce pour le séparer des autres.

Je vais penser à tout cela et songer aussi aux coûts de vaccination. La SPCA recommande fortement que tous nos animaux soient à jour pour leurs vaccinations. C’est d’une certaine logique car les animaux que nous hébergerions pourraient leur transmettre des maladies. Je ne suis pas très rigoureuse concernant les vaccinations. Nos chiens par exemple ne rencontrent jamais d’autres chiens alors j’avais l’habitude de ne les faire vacciner que lorsqu’ils devaient être hospitalisés, comme Toutou Parfait l’an dernier.

Si je dois faire vacciner toute notre ménagerie chaque année, cela nous coûtera plusieurs centaines de dollars. Par contre, les coûts de soins et de nourriture de l’animal placé en famille d’accueil sont couverts par la SPCA pendant le temps qu’il passerait chez nous.

Charmante Ado est bien sûr enthousiasmée par l’idée d’avoir de nouvelles boules de poil périodiquement. Un chaton est toujours adorable et ne demande pas de soins très exigeants. Je trouve que c’est une excellente solution pour les gens qui veulent profiter de la compagnie d’un animal sans l’engagement à long terme. Certaines personnes voyagent beaucoup ou ne sont pas certaines qu’elles s’adapteraient bien aux besoins d’un animal domestique et être famille d’accueil leur permet de voir si l’expérience leur plaît.

Pour l’instant, je penche plus pour les chats mais sait-on jamais. Nous allons nous accorder quelques jours de réflexion.

Même le plus petit félin est un chef-d’œuvre.    –     Léonard de Vinci 
Le chien n’a qu’un but dans la vie : offrir son coeur.      –     J.R. Ackerley

Le siège de la vie

Inactivité

Durant la dernière semaine, plusieurs articles ont été publiés suite à une étude qui démontre que rester assis est très néfaste pour le corps humain et raccourcirait même notre vie.

Le National Cancer Institute des États-Unis a pendant huit ans suivi près de 250,000 adultes pour évaluer les conséquences de l’inactivité. Au début de l’étude, aucun participant ne souffrait de diabète, de cancer ou de problèmes cardiaques. Les participants devaient répondre à des questions détaillées sur le temps qu’ils passaient à regarder la télévision, à s’asseoir devant un ordinateur et à faire de l’exercice.

Après huit ans, plusieurs étaient malades et certains étaient décédés. Dans presque tous les cas de maladies et de décès, les participants étaient sédentaires. Ceux qui regardaient la télévision (ou restaient assis devant un ordinateur) durant sept heures ou plus par jour développaient un risque de mort prématurée beaucoup plus élevé que ceux qui passaient moins de temps assis.

Étonnamment, l’exercice en soi ne semble pas suffisant pour éviter les conséquences de l’inactivité. Si nous faisons de l’exercice régulièrement mais passons ensuite le reste de la journée assis, nous ne diminuons que très légèrement notre risque de mort prématurée.

Les participants qui faisaient de l’exercice pendant sept heures ou plus par semaine et qui passaient sept heures ou plus devant la télé ou l’ordinateur devenaient plus à risque de mourir prématurément que le petit groupe qui faisait au moins sept heures d’exercice par semaine combiné avec moins d’une heure par jour devant la télé ou l’ordinateur.

Une étude Australienne a démontré de façon encore plus décisive que la sédentarité raccourcit notre vie. Les scientifiques ont déterminé qu’une heure de télévision pouvait enlever 22 minutes à notre durée de vie. Un homme qui ne regarderait jamais la télévision durant sa vie adulte verrait son espérance de vie augmenter de 1.8 année par rapport à ceux qui regardent la télé. Pour une femme, son espérance de vie s’allongerait de 1.5 année si elle ne passait aucun temps devant la télévision durant sa vie adulte.

Voilà des éléments convaincant pour annuler un abonnement au câble. Il ne me reste qu’à convaincre Charmante Ado et Tendre Moitié. Une autre étude réalisée par le Baker IDI Heart and Diabetes Institute à Melbourne en Australie est aussi arrivé aux mêmes conclusions.

Dans cette dernière étude, 19 participants adultes devaient rester assis sans bouger pendant sept heures consécutives, puis, durant une journée différente, ils devaient au contraire se lever chaque vingt minutes et marcher tranquillement pendant deux minutes sur un tapis roulant que l’on avait installé à côté de leurs sièges. Durant certains jours, on leur demandait de faire un petit jogging au lieu de marcher durant les deux minutes.

Lorsque les participants restaient assis pendant sept heures complètes, leur taux de glycémie s’élevait en flèche et leur niveau d’insuline était déréglé. Lorsqu’ils brisaient les sept heures de sédentarité en se levant pour faire deux minutes d’exercices chaque vingt minutes, leur taux de glycémie restait stable.

Le fait de jogger au lieu de marcher n’améliorait pas les résultats. Ce qui est important, ont conclu les scientifiques. est qu’il faut simplement fractionner les longues heures passées assises par des pauses où l’on se lève et on bouge.

Il y a également une étude faite par l’Université du Massachusetts qui a démontré que le fait d’être debout, même sans circuler, brûle des centaines de calories de plus sur une journée que si l’on restait assis pour la même période.

C’est certain que nous n’avons pas tous un tapis roulant à côté de notre bureau au travail, quoique dans mon cas, mon bureau à la maison est effectivement à côté d’un magnifique tapis roulant peu utilisé.

Il y a plusieurs manières d’arriver aux mêmes résultats sans équipement sophistiqué. Il faut arriver à bouger aux vingt minutes sans que cela interfère avec notre travail. Nous pouvons nous lever et lire un document debout ou en marchant. Nous pourrions décider que nous resterons debout pour chaque appel téléphonique. Si nous avons un téléphone sans fil ou un cellulaire, nous pourrions  marcher durant toute la durée des appels en autant que nous n’aillions pas à prendre de notes bien sûr.

Il est possible d’incorporer plusieurs exercices à notre vie sans trop modifier notre routine. Pourquoi ne pas se brosser les dents en se tenant sur une seule jambe? Cela augmentera notre équilibre et ne manquera pas d’amuser notre entourage.

L’être humain est fait pour bouger mais nous avons développé des technologies qui nous incitent à demeurer assis. Il faut en être conscient et faire des efforts pour contrer les effets néfastes de la sédentarité.

 Mieux vaut marcher sans savoir où aller que rester assis sans rien faire.   –   Proverbe touareg
Un imbécile qui marche ira toujours plus loin que deux intellectuels assis.    –     Proverbe chinois

La robe

Aujourd’hui, Charmante Ado avait une journée spéciale à l’école. Comme c’est une école de filles, qui exige le port d’un uniforme, on avait décrété qu’exceptionnellement, ce jour serait une journée « chic » et qu’elles pourraient porter une robe ou une jupe habillée. Celles qui ne voulaient pas participer devaient porter leur uniforme.

Il y avait plusieurs restrictions quant au style et à la longueur des vêtements. Les vêtements du printemps dernier de Charmante Ado étant tous trop courts, et ayant de toute façon besoin de lui en procurer de nouveaux, nous sommes donc allées faire quelques boutiques samedi dernier.

Il est très difficile de trouver une robe adéquate pour une fille de 12 ans qui mesure six pieds et un pouce (1 mètre 85). Elle a des jambes incroyablement longues et même dans une boutique pour grandes femmes, les robes aux genoux lui arrivaient à mi-cuisses.

Nous avions un problème car l’école avait bien stipulé que la longueur minimale était aux genoux. Finalement, Charmante Ado a opté pour une robe longue d’été, simple mais de bon goût. J’avais quelques réticences pour la longueur, mais nous ne trouvions vraiment rien d’autre alors nous l’avons achetée et vous pouvez la voir ci-dessus. Je me suis ensuite fait confirmer par l’école qu’une robe longue était permise. Nous avons ajouté un boléro pour couvrir les épaules vu que le printemps est plutôt froid de ce temps-ci.

Ce matin, Charmante Ado est donc partie avec sa robe et ses beaux souliers dans son sac. Elle a mis son uniforme pour le trajet en autobus et elle prévoyait se changer après son cours d’art car elle y faisait de la peinture.

En arrivant à l’école, elle a constaté que la moitié des élèves environ étaient habillées chic. Le problème est que toutes les autres avaient des robes courtes, aux genoux. Elle n’a pas vu une seule robe longue. Alors, elle n’a pas osé mettre la sienne et elle est restée en uniforme.

Ce midi, durant sa pause, elle m’a envoyé quelques messages textes. Elle disait être trop gênée pour porter sa robe. Nous en avons discuté un peu et je lui ai dit que si elle ne sentait pas à l’aise, qu’elle n’avait pas à la mettre et que ce n’était pas grave vu que seulement la moitié  des élèves avait participé.

Je lui ai aussi dit qu’elle aurait l’occasion de mettre sa robe durant l’été et qu’elle était superbe dedans.  On a conclu par des je t’aime mutuels, elle  semblait moins déçue et elle est retournée en classe pour l’après-midi.

Après les cours, elle ne revenait pas à la maison car c’est l’anniversaire de sa meilleure amie et elle se rendait directement chez elle pour un party pyjama. Je ne la revois que demain midi pour son cours de piano.

Charmante Ado m’a envoyé un message texte  à la sortie de l’école. Elle m’a annoncé qu’elle avait finalement décidé de porter sa robe. Je lui ai alors demandé si elle avait eu des commentaires et elle m’a dit que tout le monde l’avait trouvé très belle. Ouf, une histoire qui finit bien finalement et mon bébé de plus de six pieds qui n’en ressort pas blessée ou gênée, mais plutôt fière d’avoir osée être différente.

Ce n’est pas toujours facile d’être franchement différente des autres, d’une manière aussi marquée. Aucune personne dans cette école, pas même un professeur, n’est aussi grand qu’elle et elle n’est qu’au premier secondaire. Je lui ai mentionné que moi-même étant ado, je n’aurais probablement pas osé porter la robe, mais heureusement elle a hérité de quelques gènes de Tendre Moitié et elle est capable de foncer et de s’affirmer.

Pour moi, c’est venu beaucoup plus tard qu’à douze ans, et je suis bien contente de voir qu’elle a une telle volonté de prendre sa place à un si jeune âge. Le désir de conformité est très puissant à l’adolescence mais elle l’utilise pour s’autoriser les mêmes choses que les autres malgré le fait qu’elle doit parfois adapter la situation.

Lorsqu’elle avait deux ans, le médecin m’avait prédit qu’elle ferait au moins six pieds et quatre pouces (1 mètre 94) à l’âge adulte. Tendre Moitié fait près de six pieds et six pouces (un peu moins de deux mètres) alors elle a de qui tenir. Je ne suis pas de taille avec mes maigres cinq pieds sept pouces (1 mètre 70). Pour Charmante Ado, il n’y a aucun signe de ralentissement de croissance, alors j’aime bien voir qu’elle porte tout ça avec grâce, dignité et confiance en soi.

 L’habillement est une conception de soi que l’on porte sur soi.   –   Henri Michaux

Il faut du courage pour avoir du talent

Sung-bong Choi

Je suis tombée par hasard sur la vidéo ci-dessous aujourd’hui. Elle date de juin 2011 et étant de nature sceptique lorsque l’histoire semble trop belle pour être vraie, j’ai fait des recherches pour en vérifier l’authenticité. Pour autant que j’ai pu vérifier, tout semble véridique. Je vous raconte donc cette histoire.

 

Sung-bong Choi est un jeune Coréen qui, à 22 ans s’est inscrit à l’émission Korea’s Got talent, un concours de talent musical. Lors de l’audition on  apprend que Choi a été abandonné dans un orphelinat à l’âge de trois ans et qu’il s’est enfui du dit orphelinat à l’âge de cinq ans parce qu’on le battait.

Il a réussi à se faufiler dans un bus allant à la ville de Deajun où il est descendu au terminal d’autobus. Il a alors vécu dans la rue, dormant dans les toilettes publiques et les cages d’escaliers. On assume qu’il a survécu en chipant de la nourriture ici et la. Vers huit ans, il a réussi à trouver un travail de vendeur ambulant de gomme à mâcher et de boissons énergisantes.  Un peu plus tard, il a obtenu des routes de livraison de journaux mais il restait sans abri et n’allait pas à l’école.

Vers l’âge de quatorze ans, il a découvert un conteneur où il s’est installé. Il n’y avait ni électricité ni plomberie mais c’était mieux que la rue.

Une vieille dame a eu pitié de lui et l’a pris sous son aile. Elle vendait de la nourriture à partir d’un petit stand ambulant et elle lui donnait souvent à manger et lui gardait les restants. Elle l’a ensuite aidé à trouver des cours du soir gratuits. Il a réussi à obtenir ses équivalences d’études primaires et du début du secondaire.

Alors qu’il faisait une livraison de boissons énergisantes dans un club de nuit, Choi entendit une chanteuse classique et il a été subjugué. Il décida qu’il voulait aussi être un chanteur et il se mit à chanter et à écouter de la musique en imitant les chanteurs connus.

Un jour, il rencontra Jeung So Park, qui plus tard allait ouvrir une école professionnelle de chant.  Toutefois, lorsqu’il rencontra le jeune Choi, il n’était qu’un étudiant d’université. Choi le supplia de lui donner des leçons.  Park était sceptique, mais après l’avoir visité dans son conteneur,ému par sa situation,  il accepta de lui donner des cours gratuitement.

Jeung So Park l’a aussi aidé à appliquer à une organisation charitable, le Deajun Child Fund Organization, pour une bourse.  La bourse lui permit  de donner le dépôt de sécurité  pour  louer une chambre. Il trouva un travail de livreur de nuit pour payer le loyer. Il avait maintenant un toit.

À 17 ans, Choi s’inscrivit à une école secondaire spécialisée en arts pour terminer ses études secondaires.  Les registres indiquent qu’il était souvent absent et avait tendance à s’endormir en classe mais il ne manquait jamais ses cours de musique et de chant. Il réussit même à l’occasion à se payer des cours privés. Il a persévéré et a obtenu son diplôme tout en travaillant de nuit à plein temps. Lors de l’audition, il a expliqué qu’il était maintenant ouvrier dans le domaine de la construction.

Comme je l’ai déjà mentionné, je suis plutôt sensible aux histoires tristes, je pleurais même durant les films de Joselito (le petit chanteur) lorsque j’étais enfant. Alors, bien sûr j’ai pleuré  en l’écoutant mais je dois dire que Tendre Moitié a aussi  versé des larmes ce qui est beaucoup plus surprenant.

Je ne suis pas une spécialiste de l’opéra quoique j’aime bien, mais le sentiment qu’il y met et la portée de sa voix m’ont fait beaucoup d’effet. Finalement, il n’a pas gagné le concours, finissant deuxième. J’ai lu des articles où l’on mentionnait qu’il avait interprété la même chanson en finale et que cela a pu lui nuire. Une des juges a offert de lui payer des cours de chants pour améliorer sa technique.

Un an plus tard, il vient d’arriver aux États-Unis pour une tournée. Il était à San Diego la semaine dernière et à Boston avant-hier.

Cela doit prendre une force de caractère incroyable pour survivre à tout cela et en ressortir aussi solide. au point d’oser se présenter à un concours télévisé. La résilience est quelque chose de fascinant. Ce jeune homme a vécu des choses atroces et il a passé au travers en gardant foi en la vie. Chapeau et bonne chance.

Dans le titre: Il faut du courage pour avoir du talent.    –    Georg Brandes 
Le talent n’est pas rare ; tout le monde en a. Plus rare est le courage de suivre le talent où il mène.    –    Auteur inconnu